Vendredi 15 mars 2013 5 15 /03 /Mars /2013 19:56

Pour Samedi 16 mars : vers 13 h  rassemblement au cimetière d’El Jellaz... 

 

Télécharger l’intégralité du programme pour les deux jours

برنامج أربعينية شهيد الحرية الرفيق شكري بلعيد الأمين العام لحزب الوطنييّين الديمقراطيّين الموحّد

_________________________________________________________________________________

_____________________________________________________________________________________________

Basma Khalfaoui, veuve de Chokri Belaïd


 

 

__________________________

 Les "Ballons de la Liberté" à la mémoire de Chokri Belaïd

http://www.afrik.com/local/cache-vignettes/L460xH184/arton29579-08c6c.jpg

La mort inattendue et fort injuste de Chokri Belaïd a ému les Tunisiens et marqué leurs esprits. C’est pourquoi les 16 et 17 mars prochains, ils seront nombreux à célébrer le 40ème jour anniversaire de la mort de Chokri Belaïd, la figure emblématique de l’opposition tunisienne. Des manifestations se sont organisées à cette occasion pour perpétuer à jamais la mémoire de cet homme d’exception. Ce dimanche 17 mars à 11h30, sa femme, Basma Khalfaoui et ses deux filles sont les grandes invitées du lâcher inaugural de ballons.

C’est à l’occasion du 40ème jour après l’assassinat de l’ancien coordinateur général du Front Populaire, Chokri Belaïd que plusieurs mobilisations envahiront les rues de Tunis les 16 et 17 mars prochains. A cet effet, l’opération « Les ballons de la liberté, la Lil Onf non à la violence » est initiée et organisée par un collectif citoyen de journalistes, d’artistes, de chanteurs, de plasticiens et comédiens tunisiens du nom de « Nafass » (souffle en arabe).

Ce collectif, dont la créativité n’est plus à prouver, s’est exprimé à travers un communiqué et a expliqué œuvrer pour « perpétuer la mémoire du martyr à travers le message véhiculé par la libération et le vol des ballons. Ceux-ci sont aux couleurs du drapeau tunisien avec imprimé le portrait de Chokri Belaïd ».

Une organisation bien ficelée

M. Rahoui, un des dirigeants du Parti des Patriotes Démocrates unifié, a présenté, ce jeudi, le programme de cette commémoration du 40ème jour du martyr Chokri Belaïd, sur les ondes de radio Mosaïque FM. Le programme sera ainsi réparti sur deux jours ; soit samedi et dimanche prochains. Ainsi, un grand rassemblement populaire aura lieu samedi 16 mars à 13h et partira du cimetière d’El Jallez pour passer devant le théâtre de la ville de Tunis jusqu’à l’avenue Habib Bourguiba.

Pour la journée du dimanche 17 mars, une manifestation culturelle va s’organiser devant la coupole d’El Menzah VI, point d’orgue symbolique possédant en son sein un mémorial portant le nom de la figure emblématique de l’opposition, où se tiendront un écran géant et une plateforme pour les discours. Les Tunisiens pourront mieux connaître le fameux Chokri Belaïd, ce fervent militant pour les droits et les libertés de ses compatriotes, grâce à cet écran par lequel une vidéo retraçant sa vie politique sera diffusée.

Cette manifestation culturelle réunira plusieurs personnalités politiques et diplomatiques accréditées en Tunisie ainsi que des invités étrangers qui profiteront d’un programme politique et culturel varié. A ce propos, « plusieurs partis et personnalités politiques arabes et internationales de renom seront présents à la cérémonie du 40è jour, prévue le 16 et 17 mars » a déclaré Zied Lakhdar, membre du Bureau politique du Parti des patriotes démocrates unifié (PPDU) à l’agence TAP.

Un lâcher de ballon aux couleurs de la Tunisie

Invités d’honneur de cette commémoration faite en la mémoire de Chokri Belaïd, son épouse Basma Khalfaoui et ses deux filles seront les premières à procéder au lâcher inaugural de ballons. Ce lâcher de ballons rouges et blancs, aux couleurs de la Tunisie avec le portrait de Chokri Belaïd imprimé dessus, se fera entre 11h30 et 12h30, ce dimanche 17 mars.

C’est là une symbolique forte qui rappelle le lâcher de colombes synonyme de liberté. Tout être, femme, homme et enfant de tout âge et de tout bord, est sollicité, pour un laps de temps déterminé, à lancer un ou plusieurs ballons dans le ciel en signe de reconnaissance en celui qui a payé le prix fort pour la liberté d’expression et contre toute forme de violence.

« Donner son propre souffle »

Durant cet instant solennel et empreint d’émotion, un ensemble de musiciens, violonistes et autres, prendra place sur une estrade préparée à cette occasion et entonnera un couplet de l’Hymne National suivi de l’Ode à la Joie de Beethoven. Ce dispositif mis en place pour cette réunion symbolique invite les présents ; spectateurs-acteurs, à venir avec leurs propres ballons pour remplir comme il se doit l’objet de cette opération « donner son propre souffle ». En clair, participer.

Pour le collectif « Nafass » (souffle), à l’origine du projet, cette commémoration est en soi « un événement (qui) a une dimension internationale, en même temps que les villes tunisiennes, un jet de ballons aura lieu dans plusieurs cités et capitales arabes et européennes ». afrik.com

_________________________________________________

 Mesures spéciales du ministère de l’Intérieur à l’occasion de la commémoration du décès de Chokri Belaïd

http://www.businessnews.com.tn/images/album/BN9150funeraille-chokri-belaid0213.jpg

Le ministère de l’Intérieur a annoncé dans un communiqué en date du 15 mars 2013, que des mesures spéciales seront prises pour assurer la sécurité de la marche organisée demain, samedi 16 mars 2013, en commémoration du 40ème jour suivant le décès du militant Chokri Belaïd, assassiné le 6 février dernier. 

La marche, organisée par des partis politiques et membres de la société civile, est prévue à partir de 13h, au départ du cimetière d’El Jellaz, direction l’avenue Habib Bourguiba. 

 

A cette occasion, le ministère de l’Intérieur annonce que, demain, samedi 16 mars, le stationnement des véhicules sera interdit aux alentours du cimetière d’El Jellaz (avenue Moncef Bey et avenue de Carthage) et ce, entre 10h et 16h.

Il a également été décidé d’interdire la circulation des véhicules de tous genres à l’avenue de Carthage, entre 13h et 16h de la même journée. businessnews

 

Par thala solidaire.over-blog.com - Publié dans : Tunsie _ Justice_Sécurité
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 14 mars 2013 4 14 /03 /Mars /2013 05:12

Premiers décomptes: écrasante victoire de l’UGET

 

 

Uget1Cela fait trois jours que la campagne pour les élections dans les universités tunisiennes bat son plein dans les facultés, les écoles et les instituts. Les deux formations les plus importantes à savoir l'Union Générale des Étudiants de Tunisie (UGET), tendance gauche, et l'Union Générale Tunisienne des étudiants (UGTE), tendance islamiste, se disputent les sièges réservés aux étudiants dans les conseils scientifiques.

Les élections ont eu lieu aujourd'hui dans la majorité des établissements, et au vu de ce qui parvient des étudiants sur les réseaux sociaux, les premiers décomptes donnent l'UGET gagnante à une écrasante majorité, certains parlent même d'un Tsunami. http://www.webdo.tn

 

____________________________________________________

L’UGET remporte les élections des conseils scientifiques

Tarek Saidi, le membre du bureau exécutif chargé des affaires universitaires à l’union générale des étudiants de Tunisie (UGET) a annoncé, mercredi 13 mars 2013, sur les ondes de Mosaïque Fm, quel’UGET  a remporté 250 des  sièges dans les élections des conseils scientifiques. Déclaration de Tarek Saidi

 

A faculté de médecine de Sfax L'UGET a obtenu  deux sièges parmi les trois  sièges réservés aux étudiants dans le conseil scientifique de la faculté.  Écoutez Jad Henchiri


Quant à Moneem Amemi, le membre du bureau exécutif de l’UGET à Sidi Bouzid a affirmé que son organisation a remporté 8 sièges dans les institutions universitaires dans la région et que la concurrence se poursuit encore pour 2 sièges à l’institut supérieur des études technologiques de Sidi Bouzid. 
Déclaration de Moneem Amemi  
mosaiquefm

______________________________________________________


 


 

Par thala solidaire.over-blog.com - Publié dans : Urgence _ Secteur d'éducation
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 10 mars 2013 7 10 /03 /Mars /2013 16:59
Par thala solidaire.over-blog.com - Publié dans : Arts _Culture (Chansons de la Révolution, contest
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 8 mars 2013 5 08 /03 /Mars /2013 18:51

http://www.festival-droitsdelhomme.org/tunis/images/tunis/2013/Presse/poster_jcdl_web.png

Les Droits de l'Homme sur Grand Écran en Tunisie
1ère édition des Journées du Cinéma des Droits et des Libertés

Thala – Le Kef - Tunis
Du 16 au 24 mars 2013

 

Alliance Ciné, l'Association Culturelle Afrique-Méditerranée et l’Institut Arabe des Droits de l’Homme présentent la première édition des Journées du Cinéma des Droits et des Libertés, organisée avec le soutien de l'Union Européenne, qui se déroulera du 16 au 24 Mars 2013 dans les villes de Thala, Le Kef et Tunis.

 

Avec un paysage culturel en pleine mutation, en quête légitime de liberté, la question du respect des droits de l’Homme et des principes démocratiques se pose plus que jamais. Cette première édition a pour objectif de soutenir l’éveil civique à travers une initiative visant à encourager la liberté d’expression et la diversité d’opinions. La première édition des Journées du Cinéma des Droits et des Libertés sera organisée du 16 au 24 Mars 2013 par l'association Alliance Ciné, l’association Culturelle Afrique Méditerranée et l’Institut arabe des Droits de l’homme avec le soutien de l’Union Européenne. Cette manifestation gratuite a vocation à rassembler et fédérer les acteurs culturels et associatifs œuvrant pour la promotion des droits humains et s'adresse au grand public, en particulier les jeunes.

 

Les JCDL de Tunisie associent deux éléments fondamentaux : les droits humains et la culture. Elles ambitionnent desensibiliser le plus grand nombre au respect des droits de l’Homme et visent à encourager les acteurs de la société civile dans leurs actions de plaidoyer (journalistes, défenseurs des droits de l’Homme, universitaires...).

 

AU PROGRAMME

À Thala, Le Kef et Tunis cette première édition sera l'occasion de découvrir des films documentaires, la plupart inédits, sur la thématique des droits humains. Elle rendra hommage à des artistes qui se font les défenseurs des droits humains dans différents domaines (cinéma, musique, arts plastiques, etc.). Chaque film sera suivi d'un débat/rencontre avec le réalisateur et/ou des acteurs de la société civile impliqués dans la thématique évoquée dans les films.

 

Les rencontres participent à favoriser la promotion d’une culture du dialogue et du débat contradictoire en Tunisie. Les films programmés tendent à évoquer les luttes pour l’égalité des genres, les révolutions pacifiques, les droits des minorités, la question des réfugiés, etc. Ce festival permet de mettre en lumière et en débat des situations prenant place ailleurs dans d’autres pays pour permettre, par effet miroir, de tirer des enseignements avec la situation intérieure tunisienne ou, des situations se déroulant directement en Tunisie.

 

Lors de cette 1ère édition, les Journées du Cinéma des Droits et des Libertés ont choisi de consacrer une place particulière à la Palestine. Différents artistes palestiniens parmi lesquels les célèbres cinéastes Michel Khleifi et Rashid Mashrawi, ou encore le jeune groupe hip hop Darg Team de Gaza figureront parmi les invités du festival.

L’ouverture et la clôture de la manifestation seront assurés par la projection de deux documentaires inédits : Ardh Al Hikaya,La terre de l’Histoire de Rashid Mashrawi, inaugurera la manifestation en présence du réalisateur tandis que 5 Broken Cameras (5 Caméras Brisées) candidat aux Oscars 2013 co-réalisé par Emad Burnat et Guy Davidi clôturera le festival.

Les Journées invitent aussi les musiciens Didier Awadi (Sénégal) et Smockey (Burkina Faso), deux artistes engagés pour les droits humains en Afrique qui offriront un concert lors de la clôture le dimanche 24 mars. Ils interviendront également la veille durant la Journée Panafricaine des droits de l’Homme prévue le samedi 23 mars, organisée en collaboration avec l’AESAT (Association des Étudiants et Stagiaires Africains en Tunisie).

Un autre invité de marque des Journées est le documentariste italien de renom Stefano Savona. Deux de ses dernières oeuvres sont au programme : Carnet d’un combattant Kurde et Plomb Durci. Parmi les autres thèmes abordés pendant cette première édition, une attention toute particulière sera portée aux droits des enfants et aux droits des femmes de par le monde.

 

Une plateforme de collaboration inter-associative Un important travail de mobilisation des acteurs de la société civile œuvrant en faveur des droits de l’Homme a été réalisé en amont du festival afin de créer un réseau d’associations militantes. De nombreux partenaires ont rejoint le projet : la Ligue Tunisienne des Droits de l’Homme (LTDH), l’Association Tunisienne des Femmes Démocrates (ATFD), la section tunisienne d’Amnesty international, la Fédération Tunisienne des Cinés Club (FTCC), la Fédération Tunisienne des Cinéastes Amateurs (FTCA), l’Association Mass’art, l’Association Made in rue, L’Association des Etudiants et Stagiaires Africains en Tunisie (AESAT), l’Association des Femmes Tunisiennes pour la Recherche sur le Développement (AFTURD), la Ligue des Electrices Tunisiennes (LET), l'Association Terre d’Asile Tunisie et des associations locales telles que Thala solidaire et Act Kef.

 

Instrument de plaidoyer et outil d’éducation populaire pour sensibiliser aux droits de l’Homme, la première édition des Journées du Cinéma des Droits et des Libertés de Thala, Le Kef et Tunis a pour vocation de s'inscrire durablement dans le calendrier culturel tunisien.

 

CONTACTS

Mohamed Challouf, Délégué général Tunisie
caravanes_challouf@yahoo.fr 

+21697125460
Association Culturelle Afrique Méditerranée / 19, Avenue du Commandant Bjaoui / 4000 Sousse / Tunisie

Vincent Mercier, Directeur général
vincent.mercier@alliance-cine.org 

+33(0)970408600
[A]lliance Ciné /  115, rue Saint Dominique / 75007 Paris / France

 

À PROPOS DE...

Association Culturelle Afrique Méditerranée

L’Association Culturelle Afrique-Méditerranée entend constituer un pont entre les cultures du Nord et celles du Sud. Elle est basée à Sousse, capitale du Sahel tunisien et possède une antenne à Tunis. La vocation de cette organisation est de réunir des gens de divers horizons autour de valeurs culturelles et humaines telles que la passion pour le cinéma et les arts, l’ouverture aux différences, la disponibilité à l’échange et au dialogue, la foi en la culture comme facteur de développement et de paix entre les peuples. Elle organise chaque année depuis 7 ans les rencontres cinématographiques de Hergla. www.herglacinema.org

 

Thala Solidaire

THALA–SOLIDAIRE est une association destinée à soutenir le développement de la région de Thala. Cette ville de l’ouest de la Tunisie est située à 250 kilomètres de la capitale Tunis et est rattachée au gouvernorat de Kasserine depuis 1956. Elle constitue une municipalité de 40.000 habitants et une délégation de 75.000 habitants. Notre association est composée de nombreux membres originaires de Thala mais également de personnes souhaitant s’engager pour favoriser l’essor de cette région. thalasolidaire@gmail.com

 

Alliance Ciné

Alliance est une association de loi 1901 à but non lucratif, fondée en 2000, qui a pour objectif la promotion de la défense des droits de l’homme et le développement de la connaissance des enjeux humanitaires et de solidarité auprès du grand public. Elle a fondé en 2003 le Festival International du Film des Droits de l'Homme (FIFDH) de Paris qui est désormais la plus grande manifestation culturelle régulière dédiée aux droits de l'Homme en France. Ce festival est décliné dans plusieurs villes de province. (www.festival-droitsdelhomme.org) Elle a initié en 2004 la création du Human Rights Film Network (www.humanrightsfilmnetwork.org) qui regroupe toutes les manifestations cinématographiques sur ce thème dans le monde. Alliance met son savoir-faire et son expérience à la disposition d'opérateurs culturels au Sud pour développer d'autres festivals de films sur les droits de l'Homme et sensibiliser les populations et les leaders d'opinion dans des pays où leur situation est souvent fragile. Elle a ainsi initié, grâce au soutien de l'Union européenne, les premières éditions des Festivals de Films de Droits de l'Homme de Bangui (République Centrafricaine), Lomé (Togo), Antananarivo (Madagascar). Une initiative similaire à Yaoundé a été interdite par les autorités camerounaises en 2011. En 2013, la Tunisie accueillera la 1ère édition du FIFDH de Tunis-Thala. Alliance travaille à la pérennisation de ces actions dans le temps et au développement futur d'autres manifestations de ce type dans d'autres pays du Sud (Haïti, Liban, Guatemala, Guinée,...).

 

Institut Arabe des Droit de l’Homme

L’Institut Arabe des Droits de l’Homme (IADH) a comme objectifs d’augmenter la prise de conscience des droits de l'Homme en matière de droits civils, politiques, culturels, sociaux et économiques tels que proclamés dans la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme et les instruments internationaux qui y sont relatifs. L'IADH a vocation à encourager une culture des droits de l'Homme et de la démocratie dans le monde arabe. Elle est engagée dans la promotion des activités de formation et éducation aux droits de l'Homme et à la démocratie à l'aide de conférences, séminaires et ateliers; elle organise des sessions de formation annuelles (cours d'été); mène des études et enquêtes sur le thème des droits de l'Homme; encourage le rôle des média dans la promotion des droits de l'Homme et consolide les ONG et les institutions de la société civile au sein du monde arabe; elle développe aussi l'échange d'informations relatives aux droits de l'Homme; elle fait aussi en particulier la promotion des droits des femmes et enfants. L’Union européenne L’Union européenne est constituée de 27 États membres qui ont décidé de mettre graduellement en commun leur savoir-faire, leurs ressources et leur destin. Ensemble, durant une période d’élargissement de plus de 50 ans, ils ont construit une zone de stabilité, de démocratie et de développement durable tout en maintenant leur diversité culturelle, la tolérance et les libertés individuelles. L’Union européenne est déterminée à partager ses réalisations et ses valeurs avec les pays et les peuples au-delà de ses frontières en s’associant à ce festival.Ce projet est financé par l'Union Européenne. Le contenu de ce document relève de la seule responsabilité du festival et ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant la position de l’Union européenne.

Par thala solidaire.over-blog.com - Publié dans : Thala [RÉGIONS] _Kasserine_Gafsa_S. Bouzid_ Silian
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Vendredi 8 mars 2013 5 08 /03 /Mars /2013 13:08

Nadhir Ben Ammou ministre de la justice

Nadhir Ben AmmouPour le prochain ministère de la Justice, deux noms ont été proposés : la juge Leila Bahria et l'avocat Nadhir Ben Ammou. Hier soir, Ali Lârayedh a tranché et choisi M. Ben Ammou.

Le ministre de la Justice qui succèdera à Noureddine Bhiri sera l'avocat et universitaire Nadhir Ben Ammou. Il est indépendant, enseigne le droit commercial, et est connu pour son intégrité, selon la même source.

Quant à Noureddine Bhiri, il aura le poste de ministre auprès du chef du gouvernement chargé des dossiers politiques.

Leila Bahria, pour sa part, aura le poste de secrétaire d'Etat auprès du ministre des Affaires étrangères. http://www.kapitalis.

 

________________________

Les minisitres régaliens

 

Selon Mosaïque Fm, les noms des ministres à la tête des portefeuilles régaliens sont enfin connus:  

 Rachid Sabagh (ancien magistrat), ministre de la Défense;

Lotfi Ben Jedou (magistrat),  ministre de l’Intérieur; 

Othman Jarandi (ancien diplomate), ministre des Affaires étrangères.  http://www.leconomistemaghrebin

 

_______________________________________________________

 Le nouveau gouvernement enfin dévoilé

 


 

Ministres

Lotfi Ben Jedou, ministre de l'Intérieur
Nadhir Ben Ammou, ministre de la Justice
Rachid Sabagh, ministre de la Défense 
Othman Jarandi, ministre des Affaires étrangères
Abdelwaheb Maâter, ministre du Commerce
Slim Ben Hmidène, ministre des Domaines de l'Etat
Jamel Gamra, ministre du Tourisme
Salem Abyadh, ministre de l'Education
Mehdi Jomâa, ministre de l'Industrie 
Sihem Badi, ministre de la Femme
Nourredine Khademi, ministre des Affaires religieuses
Khalil Zaouia, ministre des Affaires sociales
Moncef Ben Salem, ministre de l'Enseignement supérieur
Abdelkrim Harouni, ministre du Transport
Mohamed Salmane, ministre de l'Equipement
Elyès Fakhfakh, ministre des Finances
Abdellatif Mekki, ministre de la Santé
Mohamed Ben Salemministre de l'Agriculture
Samir Dilou, ministre des droits de l'homme et de la justice transitionnelle
Jameleddine Gharbi, ministre du développement régional
Tarek Dhiab, ministre de la Jeunesse et du Sport
Monji Marzouk, ministre des Télécommunications et des Technologies de l’Information
Naoufel Jemmali, ministre de la Formation et de l’Emploi
Mahdi Mabrouk, ministre de la Culture
Amin Doghri, ministre du l'Investissement et de la Coopération internationale 


Minsitres délégués

Noureddine Bhiri ministre, délégué chargé des Affaires politiques
Ridha Saidi, ministre délégué chargé des Affaires économiques
Abderahmen Ladgham, ministre délégué de la gouvernance de la lutte contre la corruption 


Secrétaires d'État

Said Mechichi, secrétaire d’Etat chargé des Affaires régionales et des collectivités locales 
Leila Bahria, secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères
Houcine Jaziri, secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires sociales chargé de l'Immigration
Chahida Ben Fraj Bouraoui, secrétaire d’Etat chargée de l’Habitat
Chedly El Abed, secrétaire d’Etat après du ministre des Finances
Habib jemli, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Agriculture
Nourreddine Kaâbi, secrétaire d’État chargé du Développement régional
Fathi Touzri, secrétaire d’Etat de la Jeunesse et du Sport 
Nidhal Ouerfeli, secrétaire d'Etat chargé de l'Energie 
Sadok Amri, secrétaire d’Etat chargé de l’Environnement

 

 

 

Par thala solidaire.over-blog.com - Publié dans : Tunisie _ Gouvernement de Ali Larayedh
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

  • : thala solidaire.over-blog.com
  • thala solidaire.over-blog.com
  • : Culture Musique Littérature Politique Économie Actualité
  • : ThalaSolidaire est dédié à la ville de Thala, ville phare de la Révolution tunisienne. Thala est une petite agglomération du centre-ouest de la Tunisie. Elle est connue pour son histoire antique, ses sources, ses carrières de marbre, devenues une sorte de tragédie écologique et économique, sa résistance et sa misère. Thala solidaire a pour objectif de rassembler toutes les voix INDIGNÉES pour donner à cette terre ainsi qu'à toutes autres terres un droit à la vie et à la dignité…
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Recherche

Catégories

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

Liens intéressants

Partager

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés