Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 00:30
Manifestants à Tunis

Photo: AFP/Fethi Belaid

Manifestants à Tunis

La pression populaire sur le gouvernement de transition demeure forte à Tunis où des jeunes venus des régions rurales ont grossi dimanche les rangs des manifestants.

« Le peuple vient faire tomber le gouvernement » ont scandé les participants de la « Caravane de la liberté ».

Partis la veille du centre-ouest du pays, ils sont arrivés à l'aube dans les rues désertes de la capitale, à bord de dizaines de camions, voitures, motos et camionnettes.

Ils ont remonté l'avenue Habib Bourguiba, une artère centrale où se déroulent des manifestations quotidiennes depuis plusieurs jours.

Exhibant un portrait du vendeur ambulant à l'origine de la révolte populaire, ainsi que des photos des victimes de la répression du soulèvement qui a mené au départ du président Ben Ali, les membres de la « Caravane de la liberté » ont ensuite crié leur révolte devant les bureaux du premier ministre intérimaire, défendus par des policiers antiémeutes et des militaires.

Nous sommes venus de Menzel Bouzaiane, de Sidi Bouzid, de Regueb pour faire tomber les derniers restes de la dictature.

— Mohammed Layani, manifestant

Parmi les manifestants se trouvaient des policiers qui s'étaient déjà joints aux protestations samedi pour réclamer la démission du gouvernement.

Dimanche soir, ils étaient des centaines à défier le couvre-feu en campant sous les fenêtres du bureau du premier ministre pour exiger la démission du gouvernement. Sur une banderole accrochée aux grilles du palais de la Kasbah, qui abrite les bureaux du premier ministre, est inscrite « le peuple vient faire tomber le gouvernement ».

Le gouvernement de transition est contesté par la population qui réclame le départ de ministres issus de l'entourage de Ben Ali.

Le syndicat des enseignants du primaire a convoqué une « grève générale illimitée » dès lundi pour réclamer la formation d'un nouveau gouvernement.

Des proches du régime Ben Ali sous les verrous

Deux des plus proches collaborateurs de l'ancien président Zine El Abidine Ben Ali, Abdallah Kallel, président du Sénat et ancien ministre de l'Intérieur, et Abdel Aziz Ben Dhia, conseiller de Ben Ali, ont été arrêtés et sont en résidence surveillée.

Par ailleurs, l'agence officielle a annoncé l'arrestation de Larbi Nasra, propriétaire de Hannibal, la première chaîne de télévision privée en Tunisie, pour « haute trahison et complot contre la sécurité de l'État ».

Selon l'agence, il aurait utilisé sa chaîne pour travailler au retour du président déchu Ben Ali en diffusant de fausses informations. Il est apparenté à l'épouse de l'ancien président.

Partager cet article

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Janvier 2011 (le mois de la révolution)
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : thala solidaire.over-blog.com
  •  thala solidaire.over-blog.com
  • : ThalaSolidaire est dédié à la ville de Thala, ville phare de la Révolution tunisienne. Thala est une petite agglomération du centre-ouest de la Tunisie. Elle est connue pour son histoire antique, ses sources, ses carrières de marbre, devenues une sorte de tragédie écologique et économique, sa résistance et sa misère. Thala solidaire a pour objectif de rassembler toutes les voix INDIGNÉES pour donner à cette terre ainsi qu'à toutes autres terres un droit à la vie et à la dignité…
  • Contact

Recherche

Vidéos

Catégories