Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 05:14

Le procès du copte Alber Saber a repris

 

Le procès d'Alber Saber, le jeune copte accusé d'athéisme, a repris mercredi 17 octobre au Caire. Le jeune copte est accusé de blasphème, d'insulte aux religions et d'incitation à la haine religieuse. Lors de la première audience, le 26 septembre dernier, il avait plaidé non-coupable.

 

Alber Saber dans sa cellule (photo Khaled Desouki/AFP).

Alber Saber, diplômé de sciences informatiques, est l'administrateur de la page Facebook des Athées égyptiens (Egyptian Atheists). Le 10 septembre, il aurait posté un extrait du film anti-islam Innocence of Muslims (L'Innocence des musulmans). Les jours suivants, une foule menaçante s'est rassemblée devant son domicile au Caire. Sa mère a appelé la police le soir du 13 septembre espérant une protection, alors que des affrontements faisaient encore rage aux abords de l'ambassade américaine du Caire. Mais en arrivant, la police a arrêté Alber Saber au lieu de disperser la foule, comme le montre la vidéo ci-dessous.


 

L'acte d'Alber Saber tombe sous le coup de la loi et de l'article 98 du code pénal égyptien, dénoncé comme inconstitutionnel, qui punit « l'usage » de la religion « pour promouvoir des points de vue extrémistes avec l'intention de créer des dissensions, d'insulter une religion abrahamique ou de miner l'unité nationale ». Une fois sur le banc des accusés, Alber Saber a crié : « A bas les tribunaux confessionnels ! » quand le juge est entré dans la salle d'audience. Amnesty International le considère comme un prisonnier politique. Dans l'acte d'accusation, il est écrit qu'il est poursuivi pour avoir « insulté Dieu » et « mis en doute la validité de certains versets de la Bible et du Coran ».

Un avocat, Mahmoud Refat, a réclamé des dommages et intérêts en raison du « préjudice moral » provoqué par le jeune homme. « Je suis ici en tant que musulman qui défend l'islam et la charia, mais je défend aussi le christianisme, car Saber a insulté Dieu », a-t-il déclaré. Il a aussi rejeté l'idée que l'informaticien ne faisait qu'exprimer sa liberté d'opinion. « La loi américaine accepterait ce qu'il appelle liberté d'expression, mais nous ne connaissons pas cela dans la loi islamique ». Pour lui, Alber Saber a posté des extraits du film anti-islam pour pouvoir obtenir l'asile politique aux États-Unis.

Alber Saber a été arrêté chez lui au Caire le 13 septembre et maintenu en détention provisoire depuis. « Je n'ai fait aucune des choses dont on m'accuse, a-t-il déclaré à l'AFP.Quatre-vingt dix pour cent de mes amis sont musulmans, nous mangeons et nous buvons ensemble. Je ne déteste aucune religion ».

« L'enquête judiciaire était une enquête religieuse, a-t-il ajouté. On m'a posé des questions sur ma croyance dans le Coran et sur ma religion ». Après une première audience le premier jour du procès, le juge a ajourné la séance et l'a reportée au 17 octobre. Le jeune homme risque jusqu'à cinq ans de prison.

« Alber n'a rien à voir avec ce film offensant, mais son procès est une façon de calmer la colère du peuple », a déclaré son avocat Ahmed Ezzat. Cette affaire « arrive dans un climat général marqué par la discrimination doublée d'une mauvaise gestion de la justice, en particulier à l'encontre des minorités », a-t-il ajouté. Apparemment, d'après son avocat, Alber Saber aurait abordé la religion lors de discussions sur internet et a 
« critiqué le fondamentalisme de certains religieux »« Le problème tient aux articles de loi et non pas à ce qu'Alber a fait. La loi sur le blasphème peut être interprétée de cent manières différentes ».

D'après Ahmed Seif al-Islam, avocat et membre du Conseil national des droits de l'homme, le procès d'Alber Saber « est à mettre en relation avec l'atmosphère pesante créée par le film »« Nous sommes ici pour soutenir un procès juste et équitable, la justice n'a rien à voir avec la religion ». La prochaine audience est fixée au 14 novembre.

Les chrétiens d'Égypte - les coptes - critiquent régulièrement les autorités égyptiennes pour son système judiciaire à deux vitesses dès qu'il s'agit des atteintes aux religions. Ils représentent entre 6 et 10 % des 82 millions d'habitants que compte le pays. Ce procès est susceptible d'alimenter encore la crainte que le film Innocence of Muslims n'entraîne des persécutions judiciaires contre les coptes qui vivent en Égypte, en particulier parce qu'il semblerait que son producteur soit justement un chrétien égyptienfait-religieux


__________________________________________________________________________

Jugements pour blasphème en Égypte et en Turquie 
Liberté d'expression réduite dans les républiques islamiques

Les réseaux sociaux qui ont ces dernières années, largement contribué à la liberté d'expression, voient leurs membres de plus en plus guettés par les partisans d'un islam rigoureux; ce qui dans le cas du Turc Fazil Say et de l'Égyptien Alber Saber, les a menés cette semaine devant la justice de leurs pays respectifs.

"Fazil Say n'est pas seul", peut-on lire sur la pancarte de soutien du pianiste, le 18 octobre 2012 à Istanbul. /DR
"Fazil Say n'est pas seul", peut-on lire sur la pancarte de soutien du pianiste, le 18 octobre 2012 à Istanbul. /DR 

Le pianiste turc mondialement connu et bête noire des islamistes, Fazil Say, a comparu ce jeudi devant un tribunal d'Istanbul pour “insulte aux valeurs de la religion musulmane”.

La justice turque avait inculpé le virtuose de 42 ans au début de l'été, après qu'il ait publié sur son compte Twitter, quelques tirades provocatrices contre les excès de certains musulmans. Fazil Say, qui affiche son athéisme, a rejeté toutes les accusations d'atteinte aux valeurs religieuses des musulmans. Il encourt une peine d'un an et demi de prison.

L'ouverture de ce procès relance la controverse sur une islamisation de la société turque, un sujet qui divise profondément les tenants de la laïcité et les partisans du pouvoir islamo-conservateur.

 

L'Égypte inquiète aussi

Dans la même logique, ce mercredi, le tribunal du Caire a ajourné à fin octobre le procès de Albert Saber, un jeune égyptien copte de 27 ans, également accusé de blasphème suite à des publications sur internet.

Des voisins avaient alerté les autorités en affirmant qu'il avait posté des extraits de L'Innocence des musulmans, le film qui avait déchaîné les passions dans le monde entier à la mi-septembre.

A l'ouverture de son procès le 26 septembre, Albert Saber s'était dit innocent, affirmant qu'il avait été interrogé sur sa foi pendant son interrogatoire.


“L'enquête était religieuse. On m'a demandé si je croyais au Coran et on m'a posé des questions sur ma religion.”  ALBERT SABER.


 

Le jeune homme détenu depuis plus d'un mois, risque jusqu'à cinq ans de prison. De quoi provoquer l'inquiétude d'organisations de défense des droits de l'Homme et de faire craindre pour la liberté d'expression sous le nouveau président islamiste Mohamed Morsi. aufaitmaroc.

Partager cet article

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Égypte : religions _ Partis politiques
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : thala solidaire.over-blog.com
  •  thala solidaire.over-blog.com
  • : ThalaSolidaire est dédié à la ville de Thala, ville phare de la Révolution tunisienne. Thala est une petite agglomération du centre-ouest de la Tunisie. Elle est connue pour son histoire antique, ses sources, ses carrières de marbre, devenues une sorte de tragédie écologique et économique, sa résistance et sa misère. Thala solidaire a pour objectif de rassembler toutes les voix INDIGNÉES pour donner à cette terre ainsi qu'à toutes autres terres un droit à la vie et à la dignité…
  • Contact

Recherche

Vidéos

Catégories