Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 16:04

libye_kadhafi_19-02-2011.jpg

 

Malika (prénom d'emprunt) risque gros, très gros, en répondant à ces questions par téléphone depuis Tripoli. « En vous parlant, je regarde à travers la fenêtre et je demande si quelqu'un ne va pas venir frapper à ma porte », confie cette jeune commerçante. Elle a malgré tout accepté de témoigner de la situation en Libye, où la colère de la rue enfle toujours plus depuis le milieu de la semaine.

 

« Les médias n'en parlent pas, mais il faut dire que les mouvements de protestation existent. Il faut raconter notre calvaire. Parce qu'en Libye se déroule un massacre à huis clos », insiste-t-elle.

La Liberté : Que se passe-t-il à Tripoli ?

Malika : Tout est bouclé. L'armée et les forces de sécurité sont partout. On n'arrive pas à sortir dans la rue et les moindres faits et gestes sont contrôlés. Les gens doivent montrer leur carte d'identité et expliquer chaque déplacement. Green Square, la plus grande place de la ville, est interdite à la circulation. Elle est entourée par les forces de l'ordre.

 

Ce qui n'empêche pas la population de manifester…

On ne sait pas combien il y a de manifestants mais ils sont bien là. Dans les quartiers et les banlieues de Tripoli, il y a des mouvements de jeunes qui réclament la chute du pouvoir et le départ de Kadhafi.

 

Y a-t-il des affrontements ?

Oui, en ce moment, en plein cœur de Tripoli, il y a des heurts entre de très jeunes gens et les forces des Comités populaires [les piliers du régime, ndlr]. Mais je n'ai pas encore entendu de tir.

On a vu jeudi des hélicoptères qui ne cessaient de tournoyer dans le ciel en produisant un bourdonnement harassant. Il y a aussi beaucoup de petits bandits qui attaquent les jeunes. Mais les gens sortent dehors et risquent leur vie malgré l'interdiction de manifester.

J'ai vu les Comités populaires qui approchaient les jeunes pour leur dire qu'ils leur donneraient de l'argent s'ils rentraient chez eux. Ces jeunes ont répondu qu'on ne pourrait pas leur acheter leur liberté et leur révolte.

 

Le régime paie aussi des gens pour contrer les manifestants.

Il a ramené des Touareg du Sud qui parlent français. Ils sont armés de bâtons et de machettes et attaquent les manifestants pour les disperser. Je suis rentrée de la ville de Zantan, où la localité est aux mains de la population. Il y a beaucoup de morts, plus de 60 victimes.

Benghazi enregistre plus de 100 morts. Des Libyens tués par balles.

A Tripoli, le régime a raflé plus de 20 000 personnes. En même temps, la télévision libyenne montre la propagande du défilé du colonel et sa garde rapprochée.

 

Lire la suite ici : http://www.rue89.com/node/191320

 

Partager cet article

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Lybie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : thala solidaire.over-blog.com
  •  thala solidaire.over-blog.com
  • : ThalaSolidaire est dédié à la ville de Thala, ville phare de la Révolution tunisienne. Thala est une petite agglomération du centre-ouest de la Tunisie. Elle est connue pour son histoire antique, ses sources, ses carrières de marbre, devenues une sorte de tragédie écologique et économique, sa résistance et sa misère. Thala solidaire a pour objectif de rassembler toutes les voix INDIGNÉES pour donner à cette terre ainsi qu'à toutes autres terres un droit à la vie et à la dignité…
  • Contact

Recherche

Vidéos

Catégories