Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 19:21

À Siliana ! 

 ___________________________________________________________________________________

Conférence de presse d’Ennahdha : Les mouvements sociaux ne sont que des complots !

________________________________________________________________________________________________

Plusieurs manifestations populaires de soutien avec Siliana 

Suite aux événements survenus dans la ville de Siliana au cours des trois derniers jours, plusieurs manifestations populaires ont été organisées à travers le pays aujourd’hui 29 novembre 2012, pour exprimer le soutien des habitants des différentes régions à leurs concitoyens de Siliana.

Au Kef, à Mahdia, à Monastir, à Kairouan et à Sfax, des rassemblements ont été organisés où des slogans ont été scandés, soutenant les habitants silianais et dénonçant les pratiques répressives des forces de l’ordre à leur encontre. 

A noter que ces manifestations ont eu lieu suite à des appels lancés par des représentants de la société civile et des partis politiques dont notamment Al Joumhouri. Ces manifestations populaires pacifiques n’ont pas enregistré d’actes violents, ni de la part des manifestants, ni de la police. http://www.businessnews

 


 

__________________________________________________________________________________________________________

Des milliers de Tunisiens demandent la démission d'un gouverneur régional

_

 

Les manifestants qui ont défilé dans la région de Siliana, au centre de la Tunisie, à l'appel de la centrale syndicale UGTT, ont réclamé jeudi 29 novembre le départ du gouverneur régional, un programme de développement économique pour cette région très pauvre, la libération de manifestants arrêtés en avril 2011 et la fin de la répression des manifestations. Ces revendications rappellent celles de la révolution de janvier 2011 : misère, chômage et dénonciation de l'arbitraire de la police.

Une manifestation de soutien aux habitants de Siliana a, par ailleurs, eu lieu jeudi soir devant le ministère de l'Intérieur, à Tunis. Quelque 200 personnes y scandaient des slogans hostiles au gouvernement. Le Premier ministre tunisien, Hamadi Jebali, a promis jeudi 29 novembre une enquête sur le recours à la force par la police contre les manifestants à Siliana. Il a aussi condamné les violences commises par la foule, qui selon lui menacent "la démocratie".  http://www.francetvinfo.fr


______________________________________________________________________________________

Des affrontements reprennent à Siliana

Des affrontements sporadiques ont opposé protestataires et policiers jeudi dans la région de Siliana où de graves violences ont fait plus de 250 blessés la veille parmi les manifestants qui réclament le départ du gouverneur et de meilleures conditions de vie. (c) Afp

Des affrontements sporadiques ont opposé protestataires et policiers jeudi dans la région de Siliana où de graves violences ont fait plus de 250 blessés la veille parmi les manifestants qui réclament le départ du gouverneur et de meilleures conditions de vie. (c) Afp

 

Des affrontements ont opposé protestataires et policiers tunisiens à Siliana et dans sa région où de graves violences ont fait plus de 250 blessés la veille parmi les manifestants qui réclament le départ du gouverneur et de meilleures conditions de vie.

 

La police a tiré de grandes quantités de gaz lacrymogènes sur quelques centaines de manifestants qui ont tenté de s'attaquer à un poste de police. Trois personnes ont été blessées, selon une source hospitalière.

Une journaliste de l'AFP a vu des policiers violemment passer à tabac, à coup de pied et de matraque, plusieurs manifestants qu'ils voulaient interpeller. L'un d'entre eux, assommé et saignant de la tête, a été évacué par les pompiers.

Non loin de là, des milliers d'habitants manifestaient aux abords du gouvernorat (préfecture) pour réclamer encore et toujours le limogeage du gouverneur et désormais aussi le départ de policiers venus en renfort.

"On réclame le départ de tous ces renforts, on n'accepte que les agents de police de Siliana", a déclaré un des manifestants.

Des manifestations ont aussi été émaillés de violences dans des localités proches de Siliana, même si les débordements semblaient moins graves que la veille.

Des manifestants ont incendié un poste des forces de l'ordre tunisiennes et deux de leurs véhicules à Kesra, à 40 km au sud de Siliana, a constaté une journaliste de l'AFP.

"On était une trentaine à mettre le feu au poste", a raconté à l'AFP, Ali 17 ans.

La principale centrale syndicale tunisienne, l'UGTT, a par ailleurs appelé à une nouvelle manifestation vendredi pour obtenir le départ du gouverneur régional, Ahmed Ezzine Mahjoubi, un programme de développement économique pour cette région très pauvre, la libération de manifestants arrêtés en avril 2011 et la fin de la répression des manifestations.

"J'appelle tous les habitants de la région à participer à une marche symbolique sur Tunis de deux kilomètres" vendredi, a déclaré à l'AFP, le secrétaire général de la branche régionale du syndicat Nejib Sebti.

"Le peuple ne va pas permettre aux contre-révolutionnaires de revenir"

Un représentant du parti islamiste Ennahda, qui dirige le gouvernement tunisien, a dénoncé ces troubles provoqués, selon lui par les manifestants, y voyant la main de "contre-révolutionnaires".

"Les manifestations se sont transformées en violences et en attaques contre les symboles de l'Etat (...) et les acquis du peuple", a déclaré en conférence de presse à Tunis Ameur Larayedh, qui dirige le bureau politique de ce parti.

"Le peuple ne va pas permettre aux contre-révolutionnaires de revenir" au pouvoir, a-t-il ajouté.

Une déclaration télévisée du Premier ministre Hamadi Jebali est attendue dans l'après-midi, selon son cabinet, alors qu'il avait refusé mercredi de limoger le gouverneur.

"Il faut que le gouverneur parte pour que la grève cesse", a dit pour sa part à l'AFP Nejib Sebti.

Les revendications des manifestants ne sont pas sans rappeler celles de la révolution de janvier 2011, la misère, le chômage et la dénonciation de l'arbitraire de la police ayant été à l'époque au coeur du soulèvement.

La région de Siliana est affectée par de grandes difficultés économiques. Selon des statistiques officielles, les investissements y ont baissé de 44,5% et les créations d'emplois de 66% sur la période janvier-octobre 2012 par rapport à la même époque de l'année précédente.

Le ministère de l'Intérieur a pour sa part assuré n'avoir fait que répliquer à des attaques, et qu'aucune manifestation pacifique n'a été réprimée. Selon lui, une demie-douzaine de bâtiments publics ont notamment été incendiés mercredi. tempsreel.nouvelobs

_____________________________________

Sit in devant le ministère de l'Intérieur (Tunis)

_____________

_____________________________________________________________

Hammami: «Nous combattrons Jebali comme nous avons combattu Bourguiba et Ben Ali»

Tunisie. Hammami: «Nous combattrons Jebali comme nous avons combattu Bourguiba et Ben Ali»

C'est ce qu'a déclaré le secrétaire général du Parti des ouvriers, qui intervenait mercredi sur Nessma TV, avant de préciser : «s'il opte (Hamadi Jebali, chef du gouvernement provisoire, Ndlr) comme eux pour la politique de la répression et de la dictature envers les manifestants».

 

«La répression des manifestants à Siliana est un message adressé à tous les Tunisiens. Et si Hammadi Jebali n'accepte pas la démocratie, il doit dégager», a ajouté Hamma Hammami. Avant de conclure: «Il passera sur nos cadavres».

Le chef du gouvernement avait déclaré mercredi que les «Dégage» n'auront plus lieu d'être et que le gouverneur de Siliana, dont la population exige le départ, «ne partira pas... avant moi».

Le chef du gouvernement maintient ainsi son soutien indéfectible à un homme – son neveu en l'occurrence et dirigeant, comme lui, du parti Ennahdha – qui n'a pas su trouver les méthodes et les mots pour se faire accepter de la population dont il à la charge. http://www.kapitalis________________________________________________________________________________

Hamma du Front Populaire 

Le nahdhaoui à tendance salafiste baigne dans la théorie des complots

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Thala [RÉGIONS] _Kasserine_Gafsa_S. Bouzid_ Silian
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : thala solidaire.over-blog.com
  •  thala solidaire.over-blog.com
  • : ThalaSolidaire est dédié à la ville de Thala, ville phare de la Révolution tunisienne. Thala est une petite agglomération du centre-ouest de la Tunisie. Elle est connue pour son histoire antique, ses sources, ses carrières de marbre, devenues une sorte de tragédie écologique et économique, sa résistance et sa misère. Thala solidaire a pour objectif de rassembler toutes les voix INDIGNÉES pour donner à cette terre ainsi qu'à toutes autres terres un droit à la vie et à la dignité…
  • Contact

Recherche

Vidéos

Catégories