Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 09:15

Abdessalem Hetira, ambassadeur de Tunisie pour le Benelux, tente d'expliquer, au micro de Matin Première, la situation explosive dans son pays. Pour lui, il y une entreprise de "stigmatisation" de la Tunisie à l'oeuvre en Europe. L'apaisement est en cours, avance-t-il.

 

  • Situation toujours toujours très tendue en Tunisie. Mais l'ambassadeur Abdessalem Hetira ne pense pas que le régime de Zine el-Abidine Ben Ali soit en train de vaciller. Même si, selon lui, la Tunisie vit actuellement une "situation exceptionnelle".

 

En butte aux critiques tant internes qu'externes pour ne pas avoir su répondre aux attentes de la population, le représentant à Bruxelles du régime se défend : "Nous avons investi énormément dans l'éducation ", clame ainsi l'ambassadeur. "Nous avons un nombre d'étudiants et de diplômés qui dépasse des pays avec des populations bien plus élevées". Et s'il ne nie pas que cela pose la question de la disponibilité d'emplois pour tous ces diplômés, il avance que "la crise est passée par là".

 

"Nous sommes un pays dont l'économie est ancrée à celle de l'Europe, et donc nous avons ce problème, mais il est passager" estime-t-il.

 

"Toute mort est à regretter"

 

Mais interrogé sur l'immolation d'une jeune homme désespéré, dont le geste a été le déclencheur des manifestations à travers tout le pays, l'ambassadeur minimise la portée du geste : "Les suicides, ça arrive tous les jours. S'immoler, c'est spectaculaire et c'est vraiment dommage. Et je peux vous dire que notre attention s'est arrêtée sur le défunt", confie-t-il. 

 

"Toute mort est à regretter", poursuit-il. Oui mais alors, comment expliquer que les manifestations aient été réprimées dans le sang. Abdessalem Hetira justifie cette répression, qui aurait fait plusieurs dizaines de morts: "Au départ, les forces de l'ordre avaient des instructions claires de retenue. A un certain moment, peut-être par manque d'expérience, peut-être aussi à cause de la violence des attaques de ces jeunes cagoulés -vous avez vu l'ampleur des dégâts !-  il y a eu une situation de légitime défense", avance-t-il.

 

Stigmatisation ?

 

"La Tunisie, elle est plurielle. On l'a stigmatisée. Il y a des partis politiques d'opposition, des ONG... (...) Arrêtons de parler de la Tunisie comme d'une société fermée. Non ! C'est une société ouverte, où les gens disent ce qu'ils pensent et l'écrivent dans les journaux... ". Et de se demander : "Je ne sais pas pourquoi il y a une forme de stigmatisation de la Tunisie qui vous donne une idée fausse de mon pays".

 

Mais alors pourquoi certains leaders politiques ont-ils été arrêtés, parfois sans ménagement, à l'instar du leader du Parti communiste des ouvriers, Hama Hamami. "Je ne peux pas vous confirmer. Je l'apprends à l'instant. Si c'est arrivé il doit y avoir des raisons", dit seulement Abdessalem Hetira, pour qui "l'heure est à l'apaisement", avec les mesures prises par le gouvernement, comme le limogeage du ministre de l'Intérieur.

 

Mais les mesures suffiront-elles à ramener le calme ? Selon plusieurs sources, le régime est corrompu et, comme l'a révélé notamment WikiLeaks pointant par exemple la belle-famille du président Ben Ali, dominé par une quasi-mafia. L'ambassadeur balaye l'accusation : "On connaît la manière de faire des Etats Unis". "Ce sont des gens qui ont repris des rumeurs. Ils accordent plus d'importance à ce qu'ils peuvent écouter autour d'un verre de champagne avec la société civile qu'à ce qui se dit dans les milieux de l'opposition constituée et dans les milieux officiels".

 

Ben Ali a sauvé la Tunisie, dit l'ambassadeur

 

L'ambassadeur défend encore bec et ongles Zine el-Abidine Ben Ali "qui a sauvé le pays" en 1987. "Le président Ben Ali a fait énormément, c'est cela que vous ne voulez pas reconnaître". Interrogé sur le score "stalinien" réalisé par le président aux dernières élections présidentielles, il réagit : "Pourquoi vous vous focalisez sur les résultats ? Le problème, chez vous, c'est que vous ne parlez de la Tunisie qu'en des termes dramatiques, que pour stigmatiser. L'opposition, c'est Ben Ali qui lui a permis de se développer. Il n'y a pas de recette comme un café instantané. Si vous l'avez, donnez-la nous", s'indigne encore l'ambassadeur.

 

lien:http://www.rtbf.be/info/monde/tunisie/lambassadeur-de-tunisie-justifie-la-repression-294413

Partager cet article

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Censure_Journalisme_Éditions_Libertés
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : thala solidaire.over-blog.com
  •  thala solidaire.over-blog.com
  • : ThalaSolidaire est dédié à la ville de Thala, ville phare de la Révolution tunisienne. Thala est une petite agglomération du centre-ouest de la Tunisie. Elle est connue pour son histoire antique, ses sources, ses carrières de marbre, devenues une sorte de tragédie écologique et économique, sa résistance et sa misère. Thala solidaire a pour objectif de rassembler toutes les voix INDIGNÉES pour donner à cette terre ainsi qu'à toutes autres terres un droit à la vie et à la dignité…
  • Contact

Recherche

Vidéos

Catégories