Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 15:41

 

- L'armée a évacué à coup de matraques les occupants de la place Tahrir, hier, dimanche 13 février. (Elle a réussi là où la police de Moubarak avait échoué) Et elle continue aujourd'hui apparemment.
- L'armée a promis de réprimer durement les vastes mouvements de grève qui ont débuté la semaine dernière dans de nombreux secteurs.
- Derrière l'image de neutralité qu'elle s'est forgée, l'armée a participé à l'arrestation, la détention et parfois à la torture de centaines voire de milliers de protestataires au cours de ces 20 derniers jours.

Certains appellent cela une révolution, une victoire du peuple ; il faut être aveugle pour ne pas y voir un coup d'État réalisé en douceur. Les premiers symptômes ne trompent pas !

Depuis l'arrivée de Nasser (qui était issu de l'armée, de même que Moubarak) l'armée joue un rôle très important dans la politique et l'économie du pays. Les officiers supérieurs détiennent d'innombrables entreprises dans l'armement, le BTP, le tourisme, le pétrole, le textile... Certains généraux ont profité de leur place privilégiée pour bâtir de grosses fortunes. On comprend mieux leurs intérêts et leur menace de réprimer sévèrement les mouvements de protestation des travailleurs et l'action des syndicats.

L'armée a également soutenu explicitement la contre-réforme agraire qui a jeté des centaines de milliers de paysans sur les routes et qui ont ensuite été remplir les bidonvilles du Caire et d'Alexandrie - elle a même parfois joué un rôle directement répressif contre ces paysans qui luttaient contre l'avènement de la nouvelle hégémonie des grands propriétaires terriens au cours de ces 15/20 dernières années.

Le régime de Moubarak n'était que la structure politique et policière qui permettait le maintien de cette mainmise économique sur l'Égypte. La domination était double. Moubarak a été le fusible à faire sauter pour conserver intact le reste du système. Aujourd'hui ce sont les mêmes personnes, le même milieu, qui demeurent au pouvoir. La particularité de la nouvelle donne est que cette « bourgeoisie-militaire » se retrouve en plus aux commandes de l’Etat.

Mais l'armée ne pourra sans doute pas conserver le contrôle direct du pouvoir politique en raison des pressions populaires et internationales qui demandent un respect des valeurs démocratique. L'instauration officielle d'une dictature militaire parait être un scénario peu probable (même si dans les faits leur pouvoir est déjà et restera énorme). L'armée se contentera donc de placer à la tête de l'État quelqu'un qui se chargera de continuer à défendre ses intérêts. Bien sur les généraux ne sont pas les seuls à avoir en jeu de gros intérêts économiques : par conséquent les conflits et les tractations du jeu démocratique qui s'annonce n'auront pour enjeu réel que la meilleure défense des intérêts des différentes classes économiquement dominantes (armée, propriétaires terriens, patronat « indépendant », entreprises étrangères puissantes). Toutes les autres idées utilisées dans le débat ne seront que de la poudre aux yeux : des arguments idéologiques chargés de masquer les véritables enjeux de la possession du pouvoir politique.

Partager cet article

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Égypte : Élections _ Constitution
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : thala solidaire.over-blog.com
  •  thala solidaire.over-blog.com
  • : ThalaSolidaire est dédié à la ville de Thala, ville phare de la Révolution tunisienne. Thala est une petite agglomération du centre-ouest de la Tunisie. Elle est connue pour son histoire antique, ses sources, ses carrières de marbre, devenues une sorte de tragédie écologique et économique, sa résistance et sa misère. Thala solidaire a pour objectif de rassembler toutes les voix INDIGNÉES pour donner à cette terre ainsi qu'à toutes autres terres un droit à la vie et à la dignité…
  • Contact

Recherche

Vidéos

Catégories