Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 19:05

INFOGRAPHIES - Les compagnies pétrolières quittent la Libye, provoquant un coup d'arrêt de la production et une nouvelle flambée des cours de l'or noir. Le Japon affiche son inquiétude.

 

 

Les troubles en Libye déstabilisent les marchés pétroliers. La production de pétrole diminue drastiquement suite aux départs des grands groupes pétroliers internationaux et de leurs sous-traitants du premier pays producteur de pétrole en Afrique. Wintershall, filiale de l'Allemand BASF, a confirmé publiquement l'arrêt de sa production. Le norvégien Statoil ASA a également fermé ses bureaux et évacue ses salariés. De même, Royal Dutch Shell, le français Total et l'espagnol Repsol ont fait part du rapatriement de leurs effectifs. L'italien Eni, qui produit 244.000 baril d'équivalent pétrole par jour, soit 14% de sa production totale, évacue aussi. L'action en Bourse a plongé de 5% à Milan hier soir.

Les analystes s'accordent à penser que l'arrêt de plusieurs sites de production implique des risques de rupture de l'offre de pétrole dans le pays. Une telle hypothèse aurait un impact sensible sur la production mondiale de pétrole puisque le pays aux mains de Mouammar Kadhafi depuis 41 ans produit près de 1,8 million de barils par jour, en exporte 1,1 million et possède des réserves évaluées à 42 milliards de barils. «En cas de guerre civile, les stocks sont menacés», expliquent les analystes de Saxo Banque.

Une menace minimisée ce mardi par le ministre de l'Énergie Éric Besson qui a assuré sur RTL qu'il n'y avait «pas de péril sur les approvisionnements» en pétrole malgré l'escalade de violence en Libye. «Maintenant, ce que seront les semaines et les mois qui viennent en fonction de l'évolution du monde arabo-musulman, je ne sais vous le dire. Mais aujourd'hui, clairement, non, il n'y a pas de péril», a-t-il ajouté depuis Ryad, où il participe au Forum international de l'énergie.

Le panier de brut de l'Opep à un niveau record

Les marchés craignent en outre de voir le mouvement de révolte s'étendre à tout le Moyen-Orient. Les mouvements prennent de plus en plus d'ampleur au Yemen à Djibouti, en Iran, au Bahrain, au Maroc ou en Algérie, autre important exportateur de pétrole.

Ces inquiétudes ont en tout cas fait bondir les cours du pétrole. Les prix se traitent à des plus hauts depuis deux ans et demi. Le baril de Brent livrable en avril s'échange plus de 108,70 dollars le baril en après Bourse. Encore un bond après avoir bondi au delà de 105 dollars mardi en séance. Et pour la première fois en deux ans et demi, le prix du panier de douze qualités de pétrole brut qui sert de référence à l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a franchi la barre des 100 dollars, pour atteindre 100,59 dollars. C'est la première fois que le cours de référence de l'Opep franchit la barre des 100 dollars depuis septembre 2008. Il avait atteint un record historique quelques semaines auparavant, à 140,73 dollars (le 4 juillet).

Ce panier de brut prend en compte les divers bruts produits par les membres de l'organisation: Saharan Blend (Algérie), Girassol (Angola), Oriente (Equateur), Iran Heavy (Iran), Basra Light (Iraq), Kuwait Export (Koweït), Es Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria), Qatar Marine (Qatar), Arab Light (Arabie Saoudite), Murban (Emirats arabes unis) and Merey (Venezuela).

 

Le Japon s'inquiète pour son approvisionnement

 

Le premier ministre japonais Naoto Kan a convoqué mardi une réunion d'urgence de ses principaux ministres afin d'analyser les conséquences des troubles au Moyen-Orient sur l'approvisionnement en pétrole du Japon. L'archipel importe son pétrole principalement d'Arabie Saoudite, des Emirats Arabes Unis, d'Iran, du Qatar et du Koweït, mais n'est plus client de la Libye depuis plusieurs années.

Les risques de poursuite de la contagion de la crise dans le monde arabe l'inquiètent : la hausse du prix du brut, même si la force de son yen va contrebalancer ces effets, risque de peser sur la timide reprise de la troisième économie du monde, dépendante à 90% de cette région pour ses besoins en pétrole.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Lybie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : thala solidaire.over-blog.com
  •  thala solidaire.over-blog.com
  • : ThalaSolidaire est dédié à la ville de Thala, ville phare de la Révolution tunisienne. Thala est une petite agglomération du centre-ouest de la Tunisie. Elle est connue pour son histoire antique, ses sources, ses carrières de marbre, devenues une sorte de tragédie écologique et économique, sa résistance et sa misère. Thala solidaire a pour objectif de rassembler toutes les voix INDIGNÉES pour donner à cette terre ainsi qu'à toutes autres terres un droit à la vie et à la dignité…
  • Contact

Recherche

Vidéos

Catégories