Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 02:23

Sana Ben Achour, maître de conférences à la faculté des sciences juridiques politiques et sociales de Tunis et présidente de l'Association tunisienne des Femmes Démocrates.

 

La tension est-elle forte à Tunis, où vous vous trouvez ?
Oui, il y a des militaires un peu partout, des tentatives de révolte par petits groupes dans la ville. Les associations sont mobilisées matin et soir. Il y a une grande tension malgré le discours que vient de tenir le Premier ministre et dans lequel il a annoncé le limogeage du ministre de l'Intérieur, la libération de toutes les personnes arrêtées, la création d'un comité de lutte contre la corruption et une réunion extraordinaire entre les deux chambres.

Ces annonces montrent-elles que le pouvoir prend peur?
Oui, clairement. Et ce d'autant plus que l'Union générale tunisienne du travail (UGTT) a décidé hier de lancer un mouvement de grève générale tournante, région par région. Aujourd'hui mercredi, c'est Sfax, où se déroule une très grande manifestation populaire. Demain la grève sera à Ben Arous, vendredi à Tunis. Et puis les avocats viennent de décider d'une grève générale de douze secteurs du barreau. Le mouvement prend de l'ampleur.

Les gages que le gouvernement a donnés aujourd'hui sont-ils suffisants?
Non. D'autant que, dorénavant, les Tunisiens vont adopter une attitude de vigilance démocratique, ils vont être attentifs à ce que les promesses faites soient enfin réalisées. Il faut qu'il y ait réellement des avancés démocratiques dans la pratique quotidienne de l'administration, de la justice, de l'emploi, de l'enseignement, etc. Que ce ne soit pas que de simples effets d'annonce.

Du type la création de 300 000 emplois annoncée par Ben Ali pour 2011 et 2012?
Personne n'y croit. Le modèle Ben Ali a vacillé, il est bientôt fini. Le modèle de la prévarication, de l'humiliation des citoyens, de l'absence de libertés, du déni de justice... plus personne n'est prêt à accepter cette situation. On ne veut plus vivre comme cela.

Si le modèle selon vous est fini, le régime de Ben Ali l'est-il aussi?
Oui. Ça peut encore prendre du temps mais à l'intérieur-même du système, les choses sont en train de se briser. Tout ce qui s'est passé en Tunisie, malgré la douleur, malgré le fait de voir des jeunes tomber sous les balles est, pour la société civile, porteur d'espoir. Car cela a éveillé les consciences. La rue est en train de dire au pourvoir: plus jamais ça. Elle est en train de lui dire "nous ne sommes pas des sujets mais des citoyens qui voulons une vie politique digne de ce nom, nous voulons l'alternance, la démocratie, les libertés publiques, le droit d'association, d'expression".

Le moindre écart à ces principes précipitera la chute du régime selon vous?
Oui, car ce qui se passe aujourd'hui est la preuve que le régime est complètement discrédité. Le modèle Ben Ali, il n'en est plus question. Il s'agit d'aboutir à l'instauration de la démocratie. Ca ne veut pas dire que va se faire maintenant. On vient par exemple d'apprendre qu'un opposant politique tunisien a été kidnappé de chez lui au moment même où le Premier ministre annonçait ses mesures d'apaisement...

En tant que présidente d'une association qui lutte pour les droits de l'homme, vous sentez-vous menacée?
Je suis inquiète mais je ne prends pas de mesures particulières. Le réseau associatif est en train de s'organiser en coalition, de trouver des ponts avec l'ordre des avocats.

 

lien:http://www.metrofrance.com/info/le-modele-ben-ali-a-vacille-il-est-fini/pkal!FASNRtDVQC4KIiZnFDCcQ/?sms_ss=facebook&at_xt=4d2e262560fa37f7%2C2

Partager cet article

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Témoignages_ Analyses_ Communiqués
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : thala solidaire.over-blog.com
  •  thala solidaire.over-blog.com
  • : ThalaSolidaire est dédié à la ville de Thala, ville phare de la Révolution tunisienne. Thala est une petite agglomération du centre-ouest de la Tunisie. Elle est connue pour son histoire antique, ses sources, ses carrières de marbre, devenues une sorte de tragédie écologique et économique, sa résistance et sa misère. Thala solidaire a pour objectif de rassembler toutes les voix INDIGNÉES pour donner à cette terre ainsi qu'à toutes autres terres un droit à la vie et à la dignité…
  • Contact

Recherche

Vidéos

Catégories