Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 16:55

 

 

__________________________________________________________________________________

Ali Zeidan obtient la confiance des députés pour son gouvernement

 

Le Premier ministre libyen Ali Zeidan, le 11 mai 2011 à Doha.Le Premier ministre libyen Ali Zeidan, le 11 mai 2011 à Doha. © Karim Jaafar/AFP

 

 

Le deuxième Premier ministre de l'ère post-Kaddafi a réussi à former son gouvernement. Ali Zeidan a été soutenu, mercredi 31 octobre, par une forte majorité des députés du Congrès général national libyen.

 

L’échec du précédent Premier ministre, Mustapha abou Chagour, à former un gouvernement ne s’est pas répété. Son successeur Ali Zeidan a réussi à faire approuver par l'assemblée nationale, mercredi 31 octobre, la liste du nouvelle exécutif libyen.

« Le Congrès général national apporte sa confiance au gouvernement d'Ali Zeidan », a annoncé l'agence de presse officielle Lana. Selon la télévision publique, la majorité obtenu par le Premier ministre est sans appel : 105 députés ont soutenu le nouveau gouvernement, seul neuf ont voté contre et 18 se sont abstenus.

 

Pourtant, c’est dans une ambiance tendue que le vote a eu lieu, mercredi soir. La veille, des manifestants avaient fait intrusion dans la salle du CGN, alors que les députés allaient passer au vote, qui a du coup été reporté. Les manifestants reprochaient à Zeidan d’avoir inclus dans sa liste certains ministres ayant collaboré avec le régime de Mouammar Kaddafi.

 

 

Libéraux et islamistes

 

 

Le nouveau cabinet, élargi, compte 30 ministres. Il est marqué par la forte présence de libéraux et d'islamistes. Un équilibre difficile à trouver et rendu d’autant plus instable que la sécurité même des députés n’est pas encore assurée.

 

Les locaux du CGN ont été investis à plusieurs reprises par des manifestants. L'Assemblée a maintes fois discuté ce problème sans lui trouver de solution satisfaisante. En présentant son programme devant le CGN le 14 octobre, Ali Zeidan avait d'ailleurs précisé que la construction d'une armée et d'une police serait « la priorité de ses priorités ». C'est d'abord à cette aune que son action sera donc jugée en Libye, pays toujours miné par les divisons et en proie aux exactions des milicesJeuneafrique

 

 

_______________________________________

Le Premier ministre propose un gouvernement élargi 

Le Premier ministre libyen Ali Zeidan a proposé mardi à l' un  élargi d'une trentaine de ministres, bénéficiant de l'appui des partis des libéraux et des islamistes qui y sont représentés.
 

Les ministères régaliens ont été confiés à des indépendants, selon M. Zeidan qui s'exprimait devant les 200 membres du du Congrès général national (CGN).


 

 "J'ai décidé de nommer des indépendants à la  des ministères de souveraineté:

Les Affaires étrangères, la Coopération internationale, les Finances, la Justice, l'Intérieur et la Défense", a-t-il déclaré. 

Ainsi, deux officiers expérimentés de la ville de Benghazi (est) ont été proposés respectivement pour l'Intérieur et la Défense.

Au ministère de l'Intérieur, M. Zeidan a nommé Achour Chwayel, 58 ans, un docteur en droit qui a travaillé dans la police durant 35 ans.

Le portefeuille de la Défense a été attribué à Mohamed al-Barghathi, 71 ans, un pilote de guerre en retraite depuis 1994 et qui a été parmi les premiers officiers à rejoindre la rébellion dès le déclenchement de l'insurrection en février 2011 à Benghazi.

Le ministère des Affaires étrangères a été confié à l'ambassadeur de Libye aux Etats-Unis, Ali al-Oujli, 65 ans, un diplomate qui a 45 ans de carrière.

Abdelbari Al-Aroussi, un docteur en environnement, de la ville de Zawiyah, a été proposé au ministère stratégique du Pétrole.

M. Zeidan a proposé par ailleurs de créer un nouveau ministère du Tourisme, une première dans ce pays ultra-conservateur, avec à sa tête une femme, Ikram Bach Imam.

Le CGN doit discuter mardi de la composition du gouvernement avant de voter pour ou contre. 

S'il est accepté, le futur gouvernement doit remplacer celui du Premier ministre sortant Abdelrahim al-Kib, en poste depuis novembre 2011.

Selon le plan de transition, le nouveau gouvernement aura un mandat d'un an jusqu'à la tenue de nouvelles élections sur la base d'une nouvelle Constitution dont la rédaction se fait attendre.

Ali Zeidan, un ex-opposant au régime de Mouammar Kadhafi, a été élu le 14 octobre Premier ministre par le CGN.

Bénéficiant de l'appui de l'Alliance des forces nationales (AFN, libérale), M. Zeidan l'avait emporté avec 93 voix contre 85 pour le candidat des islamistes du Parti de la justice et de la construction (PJC). 

L'AFN de Mahmoud Jibril, une coalition de petits partis libéraux menée par des architectes de la révolte de 2011 contre le colonel Kadhafi, détient 39 sièges sur les 80 réservés aux partis politiques.

Le PJC est la deuxième formation politique du Congrès avec 17 sièges.
Les 120 sièges restants sont détenus par des candidats indépendants aux allégeances et convictions diverses. 

Diplomate de carrière, Ali Zeidan a passé plus de 30 ans en exil après avoir fait défection en 1980 alors qu'il était en poste à l'ambassade de Libye en Inde.

En présentant son programme devant le CGN le 14 octobre, M. Zeidan, a précisé que la construction d'une armée et d'une police sera "la priorité de ses priorités".

Il prévoit ainsi "une campagne intensive de formation et de recrutement dans les rangs de la police et de l'armée" en vue d'intégrer de nouveaux éléments et de remplacer les officiers ayant travaillé sous le régime de Mouammar Kadhafi.

Parmi ses priorités, il avait cité aussi l'activation de la justice transitionnelle et la réconciliation nationale, au moment où la tension et les rivalités entre tribus et régions risquent de plonger le pays dans la guerre civile. leparisien

Partager cet article

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Libye : l'après Kadhafi
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : thala solidaire.over-blog.com
  •  thala solidaire.over-blog.com
  • : ThalaSolidaire est dédié à la ville de Thala, ville phare de la Révolution tunisienne. Thala est une petite agglomération du centre-ouest de la Tunisie. Elle est connue pour son histoire antique, ses sources, ses carrières de marbre, devenues une sorte de tragédie écologique et économique, sa résistance et sa misère. Thala solidaire a pour objectif de rassembler toutes les voix INDIGNÉES pour donner à cette terre ainsi qu'à toutes autres terres un droit à la vie et à la dignité…
  • Contact

Recherche

Vidéos

Catégories