Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 18:03

Moncef Marzouki – Extrémisme – Salafisme :

Stop destructions


 

 

<

Le président de la République provisoire, Moncef Marzouki, a affirmé samedi que « stopper la dérive extrémiste, quel qu’en soit le fondement idéologique, c’est stopper la violence destructive des vies tunisiennes et de l’image de la Tunisie à l’étranger ».  «Cela dépend en grande partie de l’ouverture de tous les canaux de dialogue », a-t-il soutenu à l’ouverture d’une conférence sur le salafisme en Tunisie, organisée au palais de Carthage. Revenant sur les incidents de Bir Ali Ben Khelifa, de la faculté de la Manouba, de l’espace Abdellia et de l’ambassade américaine à Tunis, « liés souvent, à tort, au courant salafiste», M. Marzouki a souligné qu’ils ont créé « un climat malsain » qui suscite de plus en plus la peur des Tunisiens.

« Les Tunisiens considèrent ce phénomène comme une menace au mode de vie de la majorité », a-t-il noté, faisant remarquer qu’il a contribué, en même temps à la « diabolisation » d’une autre partie de tunisiens. Il a mis en garde contre les agissements de certains groupes qui cherchent à se substituer à l’Etat en tentant d’imposer leur loi par la force dans certaines mosquées et quartiers dans le pays.

«Il est vrai que des partis politiques et une partie de la société sont convaincus que certains acteurs politiques ferment les yeux sur ces groupes et sont complices avec eux pour des considérations électorales », a-t-il par ailleurs concédé. Il ne s’agit pas d’amplifier ce phénomène ni de le nier, a- t-il estimé, appelant les acteurs agissants dans les secteurs des médias, des prédicateurs, des dirigeants du mouvement salafiste, les familles des salafistes, la classe politique et le gouvernement, à assumer leurs responsabilités dans le traitement de ce phénomène.

De son côté, le prédicateur salafiste et vice-président de la Ligue tunisienne des oulémas et prédicateurs Béchir Belhassen, a insisté sur la nécessité d’engager un dialogue avec ces jeunes en coopération avec des oulémas et des prédicateurs pour les « prémunir des idées obscurantistes extrémistes et fanatiques ». webmanagercenter.com

 

En complément : répliques au «conférencier» wahhabite 

 

 

____________________________________________________

Que fait Oussama Ben Salem avec la délégation tunisienne à Gaza?

 

Tunisie. Que fait Oussama Ben Salem avec la délégation tunisienne à Gaza?

Le patron de Zitouna TV (pro-Ennahdha) a accompagné la délégation officielle tunisienne qui s'est rendue, ce week-end, à Gaza, pour exprimer la solidarité des Tunisiens avec leurs frères palestiniens.

L'apparition du fils du ministre de l'Enseignement supérieur, Moncef Ben Salem, dans les photos aux côtés des ministres et responsables tunisiens et palestiniens, est pour le moins choquante à plus d'un titre, et elle suscite plusieurs interrogations.

 

Sur les frais du contribuable

Mais, d'abord, qui a payé les frais du déplacement de M. Ben Salem et de son équipe de journalistes et de techniciens? Si c'est l'Etat tunisien, on est en droit de se demander de quel droit le gouvernement se permet-il de payer, sur les frais du contribuable, les dépenses de voyage et d'hébergement d'une chaîne de télévision privée? M. Ben Salem et les membres de son équipe ont-ils aussi perçu des frais de mission comme le reste des membres la délégation? On serait curieux de le savoir...

Oussama Ben Salem posant avec les membres de la délégation officielle tunisienne à Gaza

Et, d'ailleurs, de quel droit le gouvernement transgresse-t-il la loi en faisant accompagner une délégation officielle par l'équipe d'une télévision qui n'a aucune existence légale en Tunisie, sachant que Zitouna TV, qui diffuse ses programmes sur satellite à partir d'un pays étranger, est, semble-t-il aussi, enregistrée à l'étranger.

 

Le Sakher El Materi du nouveau régime

Zitouna TV, à notre connaissance, n'a pas été autorisée par le gouvernement. Son dossier n'a d'ailleurs pas été présenté à l'Instance nationale pour la réforme de l'information et de la communication (Inric), qui avait, en juin dernier, octroyé des visas aux nouvelles chaînes de radio et de télévision privées.

Le fait que Oussama Ben Salem bénéficie ainsi de passe-droits, du seul fait qu'il soit le fils du ministre de l'Enseignement supérieur et membre du conseil de la Choura du parti Ennahdha (au pouvoir), en fait une sorte de Belhassen Trabelsi ou Sakher El Materi du nouveau régime islamiste qui s'installe dans le pays.
Et tout cela mérite des explications de la part du gouvernement... kapitalis

 

______________________________________________________________Archives

Faculté de la Manouba, on se souvient !

 

Que dieu pardonne les contre-vérités du défunt jihadiste Mohamed Bakhti et que la Tunisie soit protégée de ce genre de fou d’Allah ...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Religion _ L'Islam politique _ Salafistes_ Chokri
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : thala solidaire.over-blog.com
  •  thala solidaire.over-blog.com
  • : ThalaSolidaire est dédié à la ville de Thala, ville phare de la Révolution tunisienne. Thala est une petite agglomération du centre-ouest de la Tunisie. Elle est connue pour son histoire antique, ses sources, ses carrières de marbre, devenues une sorte de tragédie écologique et économique, sa résistance et sa misère. Thala solidaire a pour objectif de rassembler toutes les voix INDIGNÉES pour donner à cette terre ainsi qu'à toutes autres terres un droit à la vie et à la dignité…
  • Contact

Recherche

Vidéos

Catégories