Mercredi 12 octobre 3 12 /10 /Oct 06:02

 

Le vice-premier ministre égyptien démissionne

Hazem Beblawi

Photo: AFP/GERARD JULIEN

Hazem Beblawi à Marseille avec le ministre français des Finances, François Baroin, avant la réunion du G7, le 10 septembre 2011

Le vice premier ministre égyptien, Hazem Beblawi, qui a également la charge du portefeuille des Finances, a démissionné mardi pour protester contre la répression sanglante d'une manifestation de chrétiens coptes dimanche.

Hazem Beblawi a expliqué que les affrontements, qui ont fait 25 morts, dont au moins 17 manifestants coptes, avaient « ébranlé la sécurité de la société ».

Selon le ministre démissionnaire, la situation « extrêmement difficile » du pays nécessite « une vision et un travail nouveaux et différents ».

Les affrontements sont survenus lors d'une manifestation de protestation contre l'incendie d'une église en Haute-Égypte.

Les Coptes, qui représentent de 6 à 10 % de la population du pays, dénoncent régulièrement des discriminations.

Ces événements, les plus meurtriers depuis la chute du président Hosni Moubarak le 11 février, ont relancé les craintes pour la sécurité de cette minorité et pour l'avenir de la transition menée sous la houlette de l'armée, qui a pris le pouvoir et nommé un gouvernement chargé des affaires courantes.

L'armée et le gouvernement critiqués

Le pouvoir militaire, qui avait jusque-là les faveurs des Égyptiens pour sa retenue lors des manifestations, essuie de vives critiques.

Des organes de presse et des partis politiques montrent également la porte au premier ministre Essam Charaf. Ils lui reprochent notamment son manque d'autorité.

Pour l'influent quotidien indépendant Al-Masri al-Youm, l'État a perdu sa stature, le régime est au bord de l'effondrement, et le gouvernement Charaf a perdu son crédit. Tout ce qui reste à faire pour le premier ministre, c'est de partir.

Le journal Al-Wafd, organe du parti libéral du même nom, demande également le départ du premier ministre.

Les reproches n'émanent pas uniquement d'Égypte. Le président américain, Barack Obama, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon et de nombreux autres dirigeants étrangers critiquent le pouvoir égyptien depuis lundi.

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme a appelé mardi les autorités à s'assurer que l'enquête qu'elles ont promise soit menée de manière impartiale et indépendante.

24 personnes, soupçonnées d'avoir agressé des soldats et incendié des véhicules militaires lors d'échauffourées entre l'armée et des manifestants, ont été arrêtées en Égypte, ont rapporté mardi les médias publics.

Radio-Canada.ca avecAgence France Presse et Reuters

source : http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2011/10/11/008-egypte-demission-ministre.shtml

 

 

_____________________________________________

 

 

"Le processus de transition est favorable à l’explosion des tensions communautaires"

Alors que les affrontements entre forces de l’ordre et la minorité copte ont fait 25 morts dimanche, la crainte d’une déstabilisation politique et d’une aggravation des tensions est renforcée en Égypte. Et l’annonce de la démission du vice Premier-ministre ne va pas rassurer les esprits.

 

Première conséquence politique des violences qui ont ensanglanté l’Égypte dimanche : le ministre égyptien des finances et vice Premier ministre, Hazem Beblawi, a démissionné. « Il n'y a peut-être pas de responsabilité directe du gouvernement dans cela, mais la responsabilité est la sienne au final », s’est expliqué le ministre, dont les propos ont été relayés par l’agence Mena.

 

Alors que les élections législatives débuteront le 28 novembre, la crainte d’une déstabilisation politique, suite  aux affrontements entre les forces de l’ordre et des coptes (minorité chrétienne) dimanche, gagne nombre d’Égyptiens. A l'issue d'une réunion de crise, le Conseil suprême des forces armées (CSFA) a d’ailleurs dénoncé « les efforts de certains pour détruire les piliers de l'État et semer le chaos ».

 

Mais qui sont ces supposés responsables, pour ne pas dire coupables ? Les versions quant aux évènements diffèrent. Pour une partie des Égyptiens, les coptes seraient à l’origine de ce drame. D’autres encore parlent d’éléments extérieurs, de « voyous » infiltrés dans cette manifestation qui visait à protester contre l’incendie d’une église copte dans le gouvernorat d’Assouan.

 

Cette dernière version serait « celle du gouvernement et de l’armée, qui cherche à justifier la vingtaine de morts », selon Jean-Noël Ferrié, chercheur au CNRS spécialiste de l’Égypte.

 

 

"Il ne s’agit pas d’un complot militaire"

« Une autre explication est avancée, et paraît plus proche des faits : il y a eu une provocation de l’armée vis-à-vis des coptes sur un lieu de culte, destinée à créer un problème confessionnel », analyse le chercheur.

Selon lui, les vainqueurs de la révolution de janvier étant les islamistes, l’armée et les Frères musulmans, la situation est désormais défavorable à la minorité copte.

 

Pour autant, « il ne s’agit pas d’un complot militaire. L’armée ne cherche pas à retarder les élections en vue de conserver le pouvoir, elle préfère s’allier avec les frères musulmans et ainsi obtenir une position stratégique », poursuit Jean-Noël Ferrié.

 

Les Coptes, qui représentent de 6 à 10% des Égyptiens, s'estiment discriminés dans une société en grande majorité musulmane. « Ils apparaissent comme étant en trop dans le paysage, et si ce sentiment ne date pas d’hier, son expression est sans doute renforcée suite à l’ouverture politique et à la victoire des islamistes contre Hosni Moubarak ». « Si les violences ne sont pas la conséquence de la révolution égyptienne, le processus de transition est favorable à l’explosion des tensions communautaires », conclu Jean-Noël Ferrié.

source :http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20111011164108/gouverneme

 

 

 

 

 

_______________________________

مصر: استقالة نائب رئيس الوزراء بعد أحداث ماسبيرو

قدم نائب رئيس الوزراء المصري ووزير المالية حازم الببلاوي استقالته الى رئيس الحكومة عصام شرف الثلاثاء بعد يومين من مقتل 25 شخصا في القاهرة في الاشتباكات التي حدثت بين قوات الجيش ومتظاهرين اقباط امام مبنى التلفزيون المصري "ماسبيرو".

وقال رئيس الوزراء المصري عصام شرف إن الحكومة تضع استقالتها في مثل هذه الظروف تحت امرة المجلس العسكري.

وكان الببلاوي قد قال انه "تقدم بإستقالته فى ضوء أحداث ماسبيرو وما ترتب عليها من إخلال شديد بأمن وأمان المجتمع الذى هو من المسؤولية الأساسية للحكومة" .

وأضاف "على الرغم من إنه قد لا تكون هناك مسؤولية مباشرة على الحكومة في ذلك إلا أ ن المسؤولية فى النهاية تقع على عاتقها".

وجاءت استقالة الببلاوي، احد نائبي رئيس الوزراء، بعد المواجهات الدامية التي جرت بين الاقباط وقوات الامن الاحد والتي اوقعت 25 قتيلا وعشرات الجرحى في القاهرة.

ونفى أحدُ أعضاء المجلس العسكري الحاكم في مصر أن يكون جنودُ الجيش أطلقوا النار يوم الاحد على المتظاهرين الاقباط.

وقال اسماعيل عتمان لـ(بي بي سي) إن الجنود الذين تعاملوا مع المتظاهرين لم يكونوا مسلحين بذخيرة حية.

 

وكان المجلس العسكري قد كلف الحكومة المصرية في وقت سابق بإجراء تحقيق سريع في ملابسات المواجهات التي وقعت أول أمس الأول، وذلك فيما أنحت الكنيسة القبطية باللائمة على من قالت إنهم مندسون في إشعال الاضطرابات، التي اندلعت خلال احتجاج آلاف الأقباط على ما قالوا إنه هدمٌ لكنيسة في صعيد مصر.

وقال بيان صدر عن مجلس الوزراء المصري ان المجلس اجتمع برئاسة رئيس الوزراء عصام شرف لبحث تداعيات أحداث ماسبيرو وقرر تشكيل لجنة تقصي حقائق تبدأ عملها فورا لبحث أسباب وتداعيات الاحداث واعلان نتائج أعمالها في أسرع وقت.

واوضح البيان ان الحكومة "اكدت على مسؤوليتها عن دعم قدرة قوات الأمن لتمكينها من القيام بواجباتها والتصدي بحزم لكل الأعمال غير المشروعة والتطبيق الصارم للقوانين القائمة".

حازم الببلاوي

شغل الدكتور حازم اللبلاوي منصب نائب رئيس الوزراء ووزير المالية في حكومة شرف

واضاف البيان انه عرض خلال الاجتماع مشروع قانون لتقنين أوضاع دور العبادة القائمة غير المرخصة على اللجنة التشريعية بمجلس الوزراء.

كما كلف مجلس الوزراء لجنة العدالة الوطنية "سرعة الانتهاء من الحوار المجتمعي بشأن قانون دور العبادة الموحد تمهيدا لإقراره في صورته النهائية خلال أسبوعين".

وقرر المجلس خلال الاجتماع اضافة مادة جديدة لقانون العقوبات المصري لمنع التمييز على اسس طائفية أو دينية.

source : http://www.bbc.co.uk/arabic/middleeast/2011/10

 



Par thala solidaire.over-blog.com - Publié dans : Égypte : religions _ Partis politiques
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Liste d'articles

Voir tous les articles de la catégorie "Égypte : religions _ Partis politiques"

Présentation

  • : thala solidaire.over-blog.com
  • thala solidaire.over-blog.com
  • : Culture Musique Littérature Politique Économie Actualité
  • : ThalaSolidaire est dédié à la ville de Thala, ville phare de la Révolution tunisienne. Thala est une petite agglomération du centre-ouest de la Tunisie. Elle est connue pour son histoire antique, ses sources, ses carrières de marbre, devenues une sorte de tragédie écologique et économique, sa résistance et sa misère. Thala solidaire a pour objectif de rassembler toutes les voix INDIGNÉES pour donner à cette terre ainsi qu'à toutes autres terres un droit à la vie et à la dignité…
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Recherche

Catégories

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

Liens intéressants

Partager

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés