Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 07:32

Sarah Aboud 

 

 

 

Pendant quarante-deux ans, les Amazighs libyens ont dû vivre leur culture berbère dans la clandestinité. Un simple mot dans leur langue ou la moindre référence à leur histoire pouvaient les conduire tout droit en prison. Aux premiers jours de la révolution, ils ont rejoint en masse le camp des rebelles. Depuis la chute du dictateur, c’est une véritable libération. Les associations culturelles amazighes se multiplient.

 

Sarah Atem Aboud a ouvert la sienne dans son village natal de Yefren, au cœur des montagnes du Djebel Nefoussa. Ici, sur la terre de ses ancêtres, elle peut enfin enseigner sa langue et sa culture au grand jour. Mais la jeune femme reste prudente par rapport à l’avenir. « Nous avons demandé au CNT d’inscrire notre langue dans la future constitution, mais cette initiative est restée lettre morte », explique-t-elle. Il ne faudrait pas que cette renaissance amazighe ne soit qu’une simple parenthèse entre la chute de Kadhafi et l’avènement d’un nouveau régime.

 

 

 

monde-arabe.arte

 

Partager cet article

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Tunisie_ Amazighs_ Minorités
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : thala solidaire.over-blog.com
  •  thala solidaire.over-blog.com
  • : ThalaSolidaire est dédié à la ville de Thala, ville phare de la Révolution tunisienne. Thala est une petite agglomération du centre-ouest de la Tunisie. Elle est connue pour son histoire antique, ses sources, ses carrières de marbre, devenues une sorte de tragédie écologique et économique, sa résistance et sa misère. Thala solidaire a pour objectif de rassembler toutes les voix INDIGNÉES pour donner à cette terre ainsi qu'à toutes autres terres un droit à la vie et à la dignité…
  • Contact

Recherche

Vidéos

Catégories