Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 07:26

La victoire de la coalition libérale de l'ancien Premier ministre Mahmoud Djibril aux élections législatives libyennes de samedi se confirme mais les islamistes tentent de renforcer leur présence dans la future assemblée en s'appuyant sur les candidats indépendants. /Photo prise le 8 juillet 2012/REUTERS/Zohra Bensemra (c) Reuters

 

La victoire de la coalition libérale de l'ancien Premier ministre Mahmoud Djibril aux élections législatives libyennes de samedi se confirme mais les islamistes tentent de renforcer leur présence dans la future assemblée en s'appuyant sur les candidats indépendants. /Photo prise le 8 juillet 2012/REUTERS/Zohra Bensemra (c) Reuters

par Marie-Louise Gumuchian et Hadeel Al Shalchi

TRIPOLI (Reuters) - La victoire de la coalition libérale de l'ancien Premier ministre Mahmoud Djibril aux élections législatives libyennes de samedi se confirme mais les islamistes tentent de renforcer leur présence dans la future assemblée en s'appuyant sur les candidats indépendants.

Selon des résultats partiels, l'Alliance des forces nationale (AFN) de Djibril se dirige vers une victoire écrasante à Benghazi, la deuxième ville du pays et foyer de la révolution contre Mouammar Kadhafi. Elle y obtiendrait 95.733 voix contre 16.143 au Parti de la Justice et de la Reconstruction (PJR), la branche politique des Frères musulmans.

Elle l'emporterait aussi dans les régions de Tobrouk et de Derna, également dans l'est du pays et qui étaient pourtant considérées comme des bastions des mouvements islamistes.

L'AFN devrait également s'imposer à Sebha, la capitale du Fezzan, dans le Sud désertique.

Le PJR est en tête à Chati, dans le centre du pays, l'une des rares villes où l'AFN ne se présentait pas.

Les observateurs internationaux ont présenté comme un succès ce scrutin, les premières élections libres depuis soixante ans en Libye, même s'ils n'ont pu se rendre dans le Sud en proie à des rivalités tribales. Le jour du vote, des violences ont fait au moins deux morts.

L'avance de la coalition de Djibril, qui regroupe une soixantaine de formations, pourrait cependant ne pas se traduire automatiquement par une claire majorité à l'Assemblée nationale provisoire de 200 membres, qui devra choisir un Premier ministre et organiser de nouvelles élections législatives l'an prochain.

En effet, quatre-vingts sièges seulement sont alloués au scrutin de liste, ce qui signifie que les élus indépendants, dont les allégeances politiques sont parfois difficiles à établir, pourraient conclure des accords avec les islamistes.

Un candidat indépendant, Abou Bakr Abdel-Gader, a déclaré à Reuters avoir été approché par les islamistes qui lui ont offert un poste dans les instances du PJR, offre qu'il a repoussée. "J'ai refusé. Je n'ai pas fait la révolution et ramené du front les corps ensanglantés de nos martyrs pour que les islamistes prennent le pouvoir et nous isolent encore une fois du monde", a-t-il dit.

LES ISLAMISTES ACCUSENT DJIBRIL

Dans une interview accordée à Reuters, Mohammed Sawan, le président du PJR, a refusé d'évoquer la défaite. Il juge au contraire que lorsque les résultats des candidats indépendants seront connus, la victoire de son parti sera claire.

"Peut-être que les résultats finaux montreront que Justice et Reconstruction est le principal parti", a-t-il déclaré.

"Les Libyens ne connaissent pas la réalité des islamistes et des Frères musulmans ou du PJR parce qu'ils font l'objet d'une phobie, mais la preuve du succès des islamistes se verra dans les votes pour les candidats indépendants, et chacun verra que les 120 élus indépendants seront des islamistes", a-t-il ajouté.

Mohammed Sawan a par ailleurs accusé Mahmoud Djibril d'avoir "trompé" les électeurs en se présentant comme un candidat islamiste.

"Djibril ne s'est pas présenté au peuple libyen comme un libéral", a-t-il affirmé. "Les courants laïcs ont bénéficié des révolutions du Printemps arabe et ont levé l'étendard des références islamiques (...) les Libyens ont voté pour Djibril car on le considérait aussi comme un islamiste."

Selon les spécialistes interrogés mercredi par Reuters, il est encore trop tôt pour se lancer dans des estimations de sièges à l'Assemblée.

La commission électorale nationale avait déclaré qu'elle serait en mesure de publier des résultats préliminaires mercredi mais les chiffres pour la plupart des quartiers de Tripoli, la capitale, sont encore inconnus.

Après quatre décennies de régime autocratique de Mouammar Kadhafi, 1,6 million d'électeurs sur 2,8 millions d'inscrits - un taux de participation de 65% - ont voté samedi avec de la joie et parfois des larmes d'émotion.

Avec Hadil al Chalchi et Ali Chouaib, Guy Kerivel et Julien Dury pour le service français, édité par Henri-Pierre André

 

nouvelobs

 

Partager cet article

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Lybie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : thala solidaire.over-blog.com
  •  thala solidaire.over-blog.com
  • : ThalaSolidaire est dédié à la ville de Thala, ville phare de la Révolution tunisienne. Thala est une petite agglomération du centre-ouest de la Tunisie. Elle est connue pour son histoire antique, ses sources, ses carrières de marbre, devenues une sorte de tragédie écologique et économique, sa résistance et sa misère. Thala solidaire a pour objectif de rassembler toutes les voix INDIGNÉES pour donner à cette terre ainsi qu'à toutes autres terres un droit à la vie et à la dignité…
  • Contact

Recherche

Vidéos

Catégories