Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 20:02

Bravant la répression menée par les forces de sécurité libyennes à balles réelles, des manifestants se sont de nouveau rassemblés dimanche devant un tribunal de Benghazi, la deuxième ville du pays, relate l'agence Associated Press.

Au moins 200 manifestants ont été tués ces derniers jours à Benghazi, selon une source médicale. L'ONG Human Rights Watch dresse quant à elle un bilan de près de 173 morts.

Un témoignage d'une Suisso-Libyenne vivant à Benghazi et diffusé par la Radio suisse-romande ce dimanche permet de réaliser que ce sont de véritables scènes de guerre qui se déroulent dans cette ville de l'Est de la Libye.

Elle indique notamment que les chambres froides des morgues n'ont plus de place pour accueillir les nouveaux morts.


 

Selon une dépêche de l'agence Reuters, des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées ce dimanche à Benghazi, pour porter en terre les manifestants tués la veille par les forces de sécurité.

La dépêche précise :

« Des comptes-rendus contradictoires de la situation ont été donnés par des témoins, mais il semble que les rues de Benghazi soient sous le contrôle des manifestants et que les forces de sécurité se soient retranchées dans un complexe appelé le “Centre de commandement”, d'où elles ont tiré sur la foule. »

 

Des mercenaires étrangers impliqués dans la répression

Selon Associated Press, les forces de sécurité libyennes ont effectivement ouvert le feu sur les participants à la cérémonie.

Selon une source citée par le Guardian, des mercenaires étrangers, du Tchad et du Soudan, sont impliqués dans la répression. La chaîne Al-Jazeera a diffusé des images qu'elle n'a pas pu authentifier, montrant un cadavre d'un homme en uniforme, présenté comme un « mercenaire » africain tué dans les affrontements. (Voir la vidéo)


 

 

Une cinquantaine de dirigeants musulmans ont appelé à la « fin du massacre » à Benghazi, où des dizaines de manifestants ont été tués.

Selon la blogueuse égyptienne Mona El-Tahawy, citant une source en Libye, les manifestants réclament notament la libération d'un avocat de Benghazi, Abd al Hafeeth Ghoqat, fils d'un ancien ambassadeur et exprésident de l'Union des avocats libyens, considéré comme un des leaders de l'appel à manifester le 17 janvier.

Les informations filtrent avec difficulté, les journalistes ne pouvant travailler librement. Elles proviennent essentiellement d'entretiens téléphoniques, comme ce témoignage d'un étudiant de 19 ans, publié par Rue89 et recueilli par notre partenaire suisse La Liberté, avant qu'il ne soit grièvement blessé par un tir des forces de sécurité.

Circulent également des vidéos amateur, comme celle diffusée par la BBC ou celle-ci qui a été postée par un blogueur de Benghazi. (Voir la vidéo)


 

 

La chaîne Al Jazeera (en anglais) a fait ce dimanche matin un point assez complet de la situation. (Voir la vidéo)


 

 

Maroc

Manif à Kénitra, Maroc.

Pour aller plus loin

► Des jeunes démocrates ont créé un site (arabe et français) qui suit le mouvement et propose de nombreuses photos.

► Le Monde propose un diaporama des manifestations.

Des manifestations pacifiques se déroulent ce dimanche à Casablanca, Marrakech, Rabat-Kénitra et d'autres villes du royaume pour réclamer des réformes politiques, des mesures contre la corruption et une limitation des pouvoirs du roi.

Plus de 1 000 de personnes se sont rassemblées dans le centre de Casablanca (voir la vidéo d'amateur).

 


 

 

Plus de 2000 à Rabat (photo ci-dessus à Kénitra, près de Rabat, postée par le site Mamfakinch).

Dans la capitale, sous une pluie battante, des manifestants agitaient des drapeaux tunisiens et égyptiens, référence aux révolutions qui viennent de chasser du pouvoir les présidents Ben Ali et Moubarak.

Des incidents ont éclaté à l'issue de la manifestation de Marrakech, entre des protestataires et des contre-manifestants venus les provoquer. Quelques vitrines ont été brisés, dont celles de la filiale locale de la banque BNP-Paribas.

Foule importante également à Tanger, dans le nord du pays, comme en atteste cette photo du site Mamfakinch prise dimanche.

Manif à Tanger

Dans la foulée des événements de Tunisie et d'Egypte, de jeunes Marocains avaient lancé sur Facebook le mouvement « du 20 février », appelant à manifester pacifiquement pour réclamer une nouvelle Constitution limitant les pouvoirs du roi et plus de justice sociale, comme l'avait raconté Rue89. L'appel a rapidement rassemblé des milliers de sympathisants.

L'appel avait notamment pris la forme d'une vidéo appelant au changement, avec des jeunes à visage découvert expliquant pourquoi ils iraient manifester (voir la vidéo).


 

Selon l'agence Reuters, la présence policière était discrète. Des agents en uniforme se tenaient à distance du lieu de rassemblement à Rabat, mais des policiers en civil étaient mêlés aux manifestants, carnet de notes à la main.

Bahreïn

Pour aller plus loin

Analyse audio de Renaud Girard, journaliste du Figaro.

L'armée s'est retirée de la place de la Perle, au centre de la capitale Manama, cœur de contestation.

L'envoyé spécial du Figaro, Renaud Girard, décrit une situation plus calme :

« Des centaines de manifestants sont revenus s'installer samedi sur la place de la Perle, centre névralgique de la contestation, après que l'armée et la police ont reçu l'ordre de se retirer. Après une nuit calme, l'ambiance est plutôt joyeuse. »

 

L'union générale des syndicats de Bahreïn a annoncé ce dimanche avoir levé son mot d'ordre de grève générale, estimant que ses demandes d'un retrait de l'armée de Manama et du droit de manifester ont été satisfaites

 

Pour en voir plus, lien : http://www.rue89.com/2011/02/20/libye-maroc-bahrein-jour-de-revolte-dans-le-monde-arabe-191416

Partager cet article

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Bahreïn _ Qatar
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : thala solidaire.over-blog.com
  •  thala solidaire.over-blog.com
  • : ThalaSolidaire est dédié à la ville de Thala, ville phare de la Révolution tunisienne. Thala est une petite agglomération du centre-ouest de la Tunisie. Elle est connue pour son histoire antique, ses sources, ses carrières de marbre, devenues une sorte de tragédie écologique et économique, sa résistance et sa misère. Thala solidaire a pour objectif de rassembler toutes les voix INDIGNÉES pour donner à cette terre ainsi qu'à toutes autres terres un droit à la vie et à la dignité…
  • Contact

Recherche

Vidéos

Catégories