Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 14:42

lybie_kadhafi_priere.jpg

 

La Libye s'apprêtait mercredi à libérer 110 islamistes du Groupe islamique de combat libyen (Gicl), portant à plus de 360 le total des "prisonniers politiques" relâchés depuis mars, a annoncé la Ligue libyenne des droits de l'Homme.

"110 prisonniers du Gicl, dont trois dirigeants du groupe, vont être libérés aujourd'hui", a indiqué Mohamed Torniche à des journalistes dans l'enceinte de la prison d'Abou Salim à Tripoli.

La libération des prisonniers qui étaient prévue dans la matinée a été repoussée à une heure indéterminée.

"Ce qui est sûr c'est qu'ils vont être libérés aujourd'hui", a précisé à l'AFP un responsable de la prison.

La libération de ces islamistes intervient à la veille d'une "journée de colère" libyenne prévue jeudi, selon des appels lancés sur Facebook.

Mais M. Torniche a précisé qu'il s'agisait "d'une échéance arrêtée depuis plusieurs mois" et qu'il n'y avait pas "de rapport avec une quelconque autre question".

Depuis mars la Libye a libéré plus de 250 prisonniers de différents groupes islamistes parmi lesquels une quarantaine du Gicl, dont trois ex-dirigeants, Abdelhakim Belhaj, l'émir du groupe, Khaled Chrif, le chef militaire, et Sami Saadi, l'idéologue.

Selon la Ligue libyenne des droits de l'Homme, "les personnes libérées avaient achevé le programme de réhabilitation visant à la renonciation à la violence et la réinsertion des prisonniers dans la société libyenne".

Ce programme avait été initié par Seif Al-Islam, fils du colonel Kadhafi, avec l'aide d'un dignitaire religieux, Ali Sallabi.

Le Gicl avait réaffirmé en 2007 sa détermination à renverser le régime de Mouammar Kadhafi et de le remplacer par un Etat islamique radical, avant d'annoncer la même année son ralliement au réseau d'Al-Qaïda.

Il était dirigé depuis l'Asie centrale par Abou Laith al-Libi, un des tout premiers lieutenants d'Oussama ben Laden, tué en février 2008 dans les zones tribales du Pakistan.

 

Lien : http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/info/p-1911-redir.htm?&rub=6&xml=newsmlmmd.3cc154a34ceb2797b1c47de6a54d20a9.11.xml

 

Manifestation à Benghazi, 15 02 2011

 

Partager cet article

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Lybie
commenter cet article

commentaires

G.H. 16/02/2011 14:53


auteur de l'article G.H.
Titre : Vers l'instauration urgente d'un Conseil National de la Révolution en Tunisie issu du peuple.
Nous avons appelé dès le 18 janvier 2011 à la création d’un Conseil National pour la sauvegarde de la Révolution du 14 janvier 2011 et nous sommes très heureux aujourd’hui de voir cette proposition
sur le chemin d’une concrétisation pour le bien du peuple tunisien…
Aujourd’ui encore comme jamais, il est urgent et indispensable d’instaurer rapidement un Conseil National tunisien pour la sauvegarde et la protection de la Révolution du 14 janvier 2011,
particulièrement en raison de ce qui se trame à l’encontre de la révolution tunisienne du 14 janvier 2011 aussi bien des dangers qui la guettent de l’intérieur que de l’extérieur, à savoir :
1- des Commissions constituées sans aucune consultation préalable des représentants du Peuple Tunisien, Commissions qui ont la charge de tracer l’avenir de la Tunisie comme bon leur semble, par des
Professeurs de Droit Public en majorité Bénalistes,
2- des nominations récentes des Gouverneurs en majorité issus du R.C.D.
3- des nominations des hauts fonctionnaires de la Police et de la Gendarrmerie, anciennes figures du régime de Ben Ali,
4- les grands partis politiques d’opposition au régime de Ben Ali issus de « ENNAHDHA » de Rached Ghannouchi et de « C.P.R « de Moncef Marzougui n’ont pas été encore légalisés alors que le Premier
Ministre GHANNOUCHI venait depuis le 14 janvier 2011 et jusqu’à ce jour, de légaliser plus d’une quainzaine de petits partis, en majorité de la Gauche Laîque, sachant très bien que ces petits
partis politiques ne constitueront pas, lors des élections prochaines, un danger pour l’équipe actuelle au pouvoir en majorité issue du régime de BEN ALI. En effet, il est toujours d’usage que les
petits partis se rabattent toujours sur les grands partis que ce soit lors des élections présidentielles ou législatives…!
5- des milices Bénalistes semant la terreur dans la population tunisienne pour avorter la Révolution sous la complicité du pouvoir tunisien actuel… Ces milices sont très souvent armées sous les
ordres d’une mafia de l’ancien régime de Ben Ali…!
6- une politique étrangère reconduite actuellement à l’identique comme au temps de Ben Ali, vis-à-vis de l’investissement des étrangers en Tunisie, vis-à-vis de l’Union Européenne,vis-à-vis de la
Ligue Arabe, vis-à-vis de l’Union Pour la Méditarrannée, vis-à-vis de l’Union Africaine, vis-à-vis de l’Union du Maghreb Arabe…Aujourd’hui, le Premier Ministre GHANNOUCHI et son Président par
intérim F.M’BAZZAA ainsi que l’ancien Bureau du R.C.D, et la majorité des députés et des Conseillers actuels, veulent maintenir la même politique étrangère tunisienne qui a été conduite dans le
passé par le régime de Ben ALI…
7- des dangers guettant la révolution tunisienne du 14 janvier 2011 peuvent toujours provenir des Etats-Unis, d’Israël, de l’Union Européenne (Italie, France…), des pays Arabes, comme les pays du
Golfe, de la Lybie, de l’Algérie ou du Maroc où parait-il le dictateur Ben Ali trouve actuellement refuge après avoir quitté discrètement l’Arabie Saoudite… D’ailleurs, beaucoup d’armes ont été
saisies en Tunisie depuis le 14 janvier jusqu’à ce jour, par l’armée tunisienne en provenance des pays étrangers… Malheureusement, d’autres quantités importantes d’armes continuent à circuler en
Tunisie discrètement dans les mains de la mafia Benaliste : ce qui constitue un sérieux danger pour la Sécurité de la population tunisienne…!
L’ensemble de ces éléments laissent à douter sérieusement de l’intention de M.Ghannouchi et son Président par intérim M’BAZZAA de vouloir répondre réellement à la volonté populaire du 14 janvier
2011…!
C’est pour toutes ces raions qu’il est indispensable et urgent d’instaurer un Conseil National pour la sauvegarde et la protection de la Révolution , Conseil qui doit être issu de la base populaire
et non du haut de la hierarchie gouvernementale ou des partis politiques, Conseil qui doit être issu à travers une représentation populaire regroupant bien sûr des représentants au niveau de chaque
Gouvernorat, des Comités élus et formés de citoyens issus de toutes les catégories sociales à savoir : des intellectuels tels que les Avocats,les Enseignants,les Médecins, mais aussi des Militants
du Peuple, des familles des Martyrs, des Syndicalistes de l’U.G.T.T., etc… Au niveau régional des Gouvernorats, ces représentants issus du peuple tunisien et désignés par lui, formeront des Comités
pour la sauvegarde de la Révolution qui seront dans leur ensemble coiffés d’un Conseil National de la Révolution dont les Membres sont désignés à travers ces Comités.
Cette organisation représentative serait encadrée par un Decret-loi, de manière à contrôler son fonctionnement pour qu’il n’y ait pas des Abus, etc…Ainsi, le fonctionnement du Conseil Nationl pour
la sauvegarde et la protection de la Révolution ne prêterait pas à des fantasmes de la peur…Son but unique est de répondre aux revendications du peuple tunisien exprimées a travers la Révolution du
14 janvier 2011…
Fait par G.H. le 16 février 2011


Présentation

  • : thala solidaire.over-blog.com
  •  thala solidaire.over-blog.com
  • : ThalaSolidaire est dédié à la ville de Thala, ville phare de la Révolution tunisienne. Thala est une petite agglomération du centre-ouest de la Tunisie. Elle est connue pour son histoire antique, ses sources, ses carrières de marbre, devenues une sorte de tragédie écologique et économique, sa résistance et sa misère. Thala solidaire a pour objectif de rassembler toutes les voix INDIGNÉES pour donner à cette terre ainsi qu'à toutes autres terres un droit à la vie et à la dignité…
  • Contact

Recherche

Vidéos

Catégories