Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 03:39

Les indignés espagnols mettent le cap sur le Congrès des députés

 

Pour dénoncer une démocratie "séquestrée", assujettie "aux marchés financiers", les "indignés" espagnols mettaient le cap mardi sur le Congrès des députés à Madrid, transformé en camp retranché derrière un dispositif policier ultra-renforcé.

 

Dès le matin, des centaines de policiers anti-émeutes étaient en position derrière les barrages dressés dans les rues menant au Congrès, dans le centre de Madrid, où les députés étaient réunis en session plénière.

 

"Aujourd'hui, c'est un jour décisif pour attaquer le système de l'Etat et les politiciens", lance Jose Luis Sanchez, un étudiant ingénieur de 23 ans venu en train de Burgos, dans le nord de l'Espagne, parmi les tout premiers manifestants rassemblés sur la Plaza de Neptuno, près de la Chambre des députés.

 

A quelques centaines de mètres, d'autres se rassemblent devant la gare d'Atocha, un autre point de ralliement, aux cris de "Sauvons la démocratie", "Ils ne nous représentent pas".

 

Luttant au prix d'une cure de rigueur historique pour réduire son déficit public, le gouvernement conservateur a adopté depuis décembre des mesures d'austérité qui ont provoqué un mécontentement social croissant.

 

"Toute une série de mesures ont été adoptées par décret, sans qu'elles ne passent par les députés", explique sous couvert d'anonymat une porte-parole de Coordinadora #25S, plate-forme censée coordonner la mobilisation.

 

Son mot d'ordre: "la démocratie est séquestrée. Le 25 septembre nous allons la sauver".

 

Parmi les manifestants ayant répondu à cet appel, Carmen Rivero, photographe sympathisante du mouvement des "indignés" de 40 ans, affirme que la police a arrêté et fouillé le bus dans lequel elle a voyagé pendant la nuit avec une cinquantaine d'autres manifestants depuis Grenade, dans le sud, avant de vérifier les identités.

 

"Nous ne sommes pas d'accord avec les coupes" budgétaires, explique-t-elle.

 

"Nous voulons une dissolution de l'assemblée, un référendum et une assemblée constituante pour que les gens puissent avoir leur mot à dire".

 

D'autres bus devaient rallier la capitale mardi depuis une dizaine de villes d'Espagne, selon les organisateurs.

 

Leur destination: Atocha, Neptuno mais aussi la Plaza Espana, à l'autre extrémité du centre-ville.

 

A la mi-journée, une centaine de manifestants y étaient rassemblés, eux-aussi surveillés par des policiers anti-émeutes.

 

Sur chacun des points de ralliement, des pique-niques étaient prévus avant que les "indignés" convergent vers les alentours du Congrès à partir de 15H30 GMT.

 

"Je viens manifester contre une classe politique qui ne laisse aucune chance au peuple de donner son opinion", lance Romulo Banares, un artiste de 40 ans qui vient d'arriver sur la Plaza de Espana.

 

Il porte le panneau immobilier "Se Vende Espana", et des lunettes de soleil avec le signe du dollar et de l'euro sur chacun des verres.

 

Cible de sa colère: l'aide aux banques espagnoles, qui pourront recevoir jusqu'à 100 milliards d'euros, concédée par la zone euro en juin. Et l'hypothèse que le gouvernement sera finalement forcé de demander une aide financière globale pour son économie.

 

"Ils ont demandé un sauvetage sans convoquer de referendum et là ils vont demander un second sauvetage sans consulter le peuple, qui va en subir toutes les conséquences", lance-t-il.

 

L'appel à "encercler" le Congrès" circulait depuis plusieurs semaines sur Internet.

 

L'annonce de cette mobilisation, aux contours flous, a mené les autorités à avertir à plusieurs reprises que le code pénal espagnol prévoit des peines de prison de six mois à un an pour les responsables de manifestations qui "troublent" le fonctionnement des institutions parlementaires.

 

La porte-parole de Coordinadora #25S a insisté, avant la manifestation: "Il s'agit d'une action non violente. Nous n'allons pas empêcher les députés de passer".  nouvelobs

 

 

 

_______________________________________________________

 

 

________________________________________________________________________________________________________

Heurts entre indignés et policiers

Le mouvement des "Indignés", né à Madrid, poursuit la lutte mardi en appelant à manifester devant le Congrès espagnol.

Le mouvement des "Indignés", né à Madrid, poursuit la lutte mardi en appelant à manifester devant le Congrès espagnol. © REUTERS

 

Les indignés ont manifesté devant le Congrès. Un important dispositif de police a été déployé.

Madrid est sur les dents. Des heurts ont éclaté, mardi en fin de journée, dans la capitale espagnole, entre manifestants du mouvement des indignés et policiers anti-émeutes. Ces derniers ont chargé à coups de matraques la foule tentant de forcer un barrage près du Congrès des députés. Au moins trois manifestants ont été interpellés et un blessé, tandis que des milliers d'indignés étaient rassemblés près du Congrès, criant "démission".

 

Des organisations d’"Indignés" ont lancé, un peu plus tôt dans la journée, un appel à manifester autour du Congrès des députés, dans la capitale espagnole. Leur but : dénoncer une démocratie "séquestrée", soumise aux "marchés financiers". Dans la ville qui a vu naître ce mouvement mondial de protestation, les organisateurs appellent à "encercler" le Congrès et "marcher autour", sans toutefois l’occuper, note El Pais.

 

>> A lire aussi : Nouveau plan de rigueur pour l'Espagne

 

Trois cortèges simultanés ont convergé en fin d’après-midi vers la rue San Geronimo, où siègent les députés, indique 20minutos.es. Des barrières ont été entreposées depuis plusieurs jours dans les rues adjacentes au Congrès. Environ 1.500 agents antiémeutes ont été déployés aux abords du bâtiment, selon El Pais.

 

Les abords du Congrès sont déjà bouclés :



"Action non violente"

Rajoy-930_scalewidth_168.jpg

© REUTERS

Les autorités l’ont aussi rappelé ces derniers jours : les responsables de manifestations qui "troublent" le fonctionnement des institutions parlementaires encourent entre six mois et un an de prison, selon le code pénal espagnol.

 

Une porte-parole anonyme du mouvement tient toutefois à préciser qu’il s’agit d’une "action non-violente" et qu’il n’est pas question d’empêcher les députés de passer. Si les organisateurs du mouvement ont décidé de manifester devant le Congrès, c’est parce que "toute une série de mesures ont été adoptées par décret, sans qu’elles ne passent pas les députés", dénonce la porte-parole.

Des cars affrétés

 

Les mesures d’austérité adoptées par le gouvernement depuis décembre ont en effet provoqué un fort mécontentement de la population. Reste à savoir si cet appel à manifester, lancé sur les réseaux sociaux, rencontrera le succès escompté. Des cars ont été affrétés pour transporter des manifestants depuis une dizaine de villes, dont Barcelone, Séville et Valence, jusqu’à Madrid.

 

Sur Twitter, les organisateurs battent le rappel :


D’autres manifestations sont aussi organisées dans le reste de l’Espagne, notamment à Barcelone, devant le Parlement de Catalogne. Le mouvement #S25 appelle aussi à des rassemblements de soutien en Europe, comme à Paris, devant l’ambassade espagnole. europe1.fr/

 

 

 

___________________________________________________________________________________________________

Espagne : des heurts entre les indignés et la police à Madrid

 

Des manifestants, ce mardi à Madrid. 

Des manifestants, ce mardi à Madrid.  Photo : AFP

Situation tendue à Madrid. Des heurts ont éclaté mardi soir entre manifestants du mouvement des indignés et policiers anti-émeutes qui ont chargé à coups de matraques la foule tentant de forcer un barrage près du Congrès des députés.

 

Selon un bilan provisoire au moins 14 personnes ont été blessées dont une "gravement qui souffre d'une possible lésion à la colonne vertébrale", a indiqué une porte-parole des services d'urgence. 

 

"Le peuple ne sera jamais vaincu"

 

En fin de soirée, les policiers ont chargé une nouvelle fois contre les manifestants, certains le visage recouvert de cagoules, qui jetaient des pierres ou lançaient des barrières arrachées sur les barrages en direction des forces de l'ordre. La plupart se sont alors dispersés vers les rues alentour, criant "le peuple uni ne sera jamais vaincu", "honte", tandis que d'autres s'asseyaient, mains en l'air, sur la place.

 

Mardi après-midi, les policiers avaient chargé une première fois à coups de matraques les manifestants qui tentaient de forcer un barrage, tandis que des milliers d'indignés étaient rassemblés près du Congrès, et que certains jetaient des projectiles sur les forces de l'ordre déployées par centaines.

 

Cure d'austérité

 

Plusieurs organisations et mouvements d'indignés avaient convoqué cette manifestation via les réseaux sociaux. En cause, l'austérité à laquelle est confrontée le pays. Bénéficiant d'un plan d'aide européen pour ses banques depuis juin et luttant au prix d'une cure de rigueur historique pour réduire son déficit public, le gouvernement conservateur a adopté depuis décembre des mesures d'austérité qui ont provoqué un profond mécontentement.

 

"Toute une série de mesures ont été adoptées par décret, sans qu'elles ne passent par les députés", ont dénoncé les organisateurs. metrofrance

________________________________________________________________________________________________

 

 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Indignés (les) _ Idle No More
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : thala solidaire.over-blog.com
  •  thala solidaire.over-blog.com
  • : ThalaSolidaire est dédié à la ville de Thala, ville phare de la Révolution tunisienne. Thala est une petite agglomération du centre-ouest de la Tunisie. Elle est connue pour son histoire antique, ses sources, ses carrières de marbre, devenues une sorte de tragédie écologique et économique, sa résistance et sa misère. Thala solidaire a pour objectif de rassembler toutes les voix INDIGNÉES pour donner à cette terre ainsi qu'à toutes autres terres un droit à la vie et à la dignité…
  • Contact

Recherche

Vidéos

Catégories