Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 22:37

Plus de 450 000 personnes sont descendues dans les rues de Hama, vendredi, pour manifester contre le régime du président Bachar al-Assad, selon ce qu'a déclaré à l'AFP le chef de la Ligue syrienne des droits de l'Homme, Abdel Karim Rihaoui.

Manifestation populaire à Hama. AFP n'est pas en mesure de confirmer de source indépendante l'authenticité de cette vidéo, extraite d'une vidéo postée sur You Tube.

Photo: AFP/You Tube

Manifestation populaire à Hama. AFP n'est pas en mesure de confirmer de source indépendante l'authenticité de cet extrait d'un vidéo posté sur You Tube.

Selon lui, les protestataires ont défié le régime en se réunissant « sur la place al-Assi et dans les rues adjacentes, appelant à la chute du régime ». Il affirme en outre qu'« aucune présence des forces de sécurité n'a été signalée ».

Hama, à 210 km au nord de Damas, est assiégée par les forces de sécurité syriennes depuis le week-end. L'armée a été déployée dans le secteur après que plusieurs dizaines de milliers de personnes eurent manifesté contre le régime du président Bachar al-Assad le 1er juillet.

Les ambassadeurs américain et français en Syrie, Robert Ford et Éric Chevallier, pourraient avoir été témoins des manifestations de vendredi. Les deux hommes se trouvaient à Hama jeudi et, selon Associated Press, ils auraient quitté les lieux vendredi.

Une visite encombrante

La visite de l'ambassadeur américain a soulevé la colère de Damas. Le ministère de l'Intérieur a soutenu dans un communiqué que M. Ford « a rencontré à Hama des saboteurs [...] qui ont érigé des barricades, coupé des routes et empêché les citoyens d'aller à leur travail », et qu'il « a incité ces saboteurs à la violence, à manifester et à refuser le dialogue » avec le gouvernement.

« Le ministère s'étonne de l'arrivée de l'ambassadeur à Hama en violation de tous les usages diplomatiques », souligne le communiqué. La visite de M. Ford, poursuit-il, « accentue les divisions et les dissensions parmi les citoyens syriens qui rejettent une telle [intervention] étrangère ».

En 1982, Hama a été le théâtre de la répression la plus sanglante de l'histoire de la Syrie. L'armée avait alors écrasé un soulèvement du mouvement interdit des Frères musulmans contre Hafez Al-Assad, le père de l'actuel président, tuant au moins 10 000 personnes, selon Amnistie Internationale.

Objectif : rencontrer des opposants

Jeudi, une porte-parole du département d'État américain, Victoria Nuland, avait annoncé que M. Ford « a exprimé notre soutien aux droits des Syriens ». Le sort de la ville, a-t-il dit, soulève de « graves inquiétudes » au sein de l'administration Obama.

Un haut responsable américain a soutenu à l'AFP sous couvert de l'anonymat que M. Ford avait pour mission « d'établir le contact » avec l'opposition. « Nous voulons savoir qui sont ces gens, à quel type de processus politique et d'avenir pour leur pays ils aspirent. Nous devons prendre contact avec eux et c'est ce qu'il fait là-bas », a-t-il dit.

Selon Mme Nuland, Robert Ford a pu parler « à plus d'une dizaine de personnes » et a pu se rendre à l'hôpital de la ville, où sont soignées des victimes des violences. Il a évoqué « une situation tendue, des magasins fermés ».

La porte-parole du département d'État affirme que l'ambassadeur s'est rendu par ses propres moyens dans la ville, en traversant un point de contrôle de l'armée syrienne, puis un autre tenu par « les habitants ». Les autorités syriennes avaient été informées à l'avance, a-t-elle assuré.

En ce qui concerne Éric Chevallier, son déplacement « fait suite à de nombreuses visites de terrain [qu'il a] effectuées depuis le début de la crise, afin de rendre compte de la situation et de manifester la sollicitude de la France à l'égard de la population syrienne », a expliqué un porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Bernard Valero.

« La France rappelle sa préoccupation pour le sort des habitants de la ville de Hama et sa condamnation des violences exercées en Syrie par les autorités contre la population et les manifestants civils », a ajouté le porte-parole.

Nouvelles victimes de la répression

D'autres manifestations ont lieu ailleurs dans le pays, comme c'est le cas depuis qu'une partie de la population s'est soulevée contre le régime du président Bachar al-Assad, à la mi-mars. Les protestataires manifestent à la sortie des mosquées, après la prière du vendredi.

Selon M. Rihaoui, « au moins cinq personnes ont été tuées dans le quartier al-Khalidya à Homs [...], deux manifestants ont été éliminés par les tirs des forces de sécurité dans le quartier Midane à Damas, et un a été tué dans la localité de Dmeir », à l'est de la capitale.

Ammar Kourabi, de l'Organisation nationale syrienne pour les droits de l'homme, basée au Caire, rapporte pour sa part « trois morts dans la ville de Maarat al-Noumaan, à la limite de la province d'Idlib, dans le Nord-Ouest, et un autre à Midane, quartier central de Damas. »

M. Kourabi rapporte aussi des tirs nourris contre les manifestants à Homs (centre) et dans le faubourg de Sakba, à Damas. L'Observatoire syrien des droits de l'Homme rapporte que ces tirs ont fait 24 blessés, dont certains grièvement.

Radio-Canada.ca avecAgence France Presse et Reuters

Partager cet article

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Syrie : les oppositions _ Ligue Arabe
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : thala solidaire.over-blog.com
  •  thala solidaire.over-blog.com
  • : ThalaSolidaire est dédié à la ville de Thala, ville phare de la Révolution tunisienne. Thala est une petite agglomération du centre-ouest de la Tunisie. Elle est connue pour son histoire antique, ses sources, ses carrières de marbre, devenues une sorte de tragédie écologique et économique, sa résistance et sa misère. Thala solidaire a pour objectif de rassembler toutes les voix INDIGNÉES pour donner à cette terre ainsi qu'à toutes autres terres un droit à la vie et à la dignité…
  • Contact

Recherche

Vidéos

Catégories