Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 21:21

Par Raouf NASSER

 

Le Gouverneur de Gafsa Monsieur Mohamed GOUIDER qui venait d'être nommé premier Gouverneur de Gafsa depuis la fuite du dictateur BEN ALI, avait quitté sa fonction dimanche 13 février 2011. La population de Gafsa voyait dans ce Gouverneur une ancienne figure du régime de BEN ALI.

Le ministre de l'intérieur tunisien RAJIHI a de nouveau désigné, mardi 15 février 2011, un nouveau Gouverneur pour Gafsa, il s'agit de Monsieur Taoufik KHALFALLH qui a pris ses fonctions le 17 février 2011.

Qui c'est M. Taoufik KHALFALLAH ?
M. Taoufik KHALFALLH est originaire de Gafsa. Il est né à Gafsa, le 21 novembre 1965. Il est Professeur agrégé hospitalo-universitaire à la Faculté de Médecine de Monastir. Il a enseigné la médecine du Travail dans les Universités de Médecine Tunisiennes.


M. Taoufik KHALFALLH appartient à la famille KHALFALLH de Gafsa. Des membres de cette famille KHALFALLH possèdent un l'hôtel KHALFALLAH, situé en plein centre de Gafsa. Le Maire de Gafsa est issu également de la famille KHALFALLAH depuis les élections du 10 mai 2010 sur une liste R.C.D.  

Un autre membre de la famille KHALFALLH de Gafsa exerce actuellement la fonction de Conseiller dans la Chambre des Conseillers. Il s'agit de Mohamed Béchir KHALFALLAH qui est un R.C.D. notoire, connu pour sa défense de BEN ALI. Béchir Mohamed KHALFALLAH a été désigné directement par BEN ALI comme membre à la Chambre des Conseillers. Mohamed Béchir KHALFALLAH est également conseiller représentant les immigrés tunisiens et il est aussi membre de la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples, à Gambie, depuis novembre 2009. Enfin, il est Président de son groupe de travail ECOSOC (…)  ayant été présenté par le Gouvernement de BEN ALI.

Récemment, le 06 février 2011, une réunion extraordinaire du Parti R.C.D a continué de siéger en dépit de la suspension par le ministre de l'intérieur des travaux du R.C.D., réunion qui s'est tenue dans l'Hôtel "KHALFALLAH" de Gafsa.

Selon une source du site KALIMA TUNISIE, parue le 13 février en version Arabe, faisant suite à cette réunion extraordinaire du R.C.D. tenue le 06 février à l'Hôtel KHALFALLAH de Gafsa, une lettre a été adressée le 09 février 2011 par Amel KHELIL Directrice de la Solidarité Sociale de Gafsa, au Maire de Gafsa, M. Lotfi KHALFALLH, ancien R.C.D. Cette lettre de Amel KHELIL comportait les noms des familles membres du R.C.D. recevant des aides publiques que le Maire serait tenu de distribuer. D'ailleurs, durant les premières semaines de février 2011, au temps de l'ancien Gouverneur Mohamed GOUIDER, des Responsables des Cellules du R.C.D. continuaient à affluer au siège du Gouvernorat de Gafsa, par une porte arrière du bâtiment.

Dans ces conditions, quelle sera la conduite du nouveau Gouverneur M. Taoufik KHALFALL ? 

  Par Raouf Nasser

 

ThalaSolidaire vous encourage à nous envoyer vos témoignages et vos contributions  pour que la Tunisie poursuive sa marche vers la démocratie, la pluralité, la ``Karama ``, la liberté…

Le respect des idées de l’autre est la source de toute liberté.

Partager cet article

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Thala [RÉGIONS] _Kasserine_Gafsa_S. Bouzid_ Silian
commenter cet article

commentaires

thala solidaire.over-blog.com 26/02/2011 19:43


Chère Fawziya, merci pour le texte... Il sera publié ce soir et paraîtra dimanche matin 27 02 (heure de Tunis)... Je suis maintenant occupé par El kasbah et par la lybie... Je suis un peu épuisé
... Mais n'oublions pas la Tunisie... Elle mérite mieux que ce M. Ghannouchi ... bonne soirée


Fawziya Mohamed 26/02/2011 19:19


Titre : Quelques précisions sur la Commission Nationale tunisienne sur la Réforme

Auteur : Fawziya MOHAMED

Nous allons donné quelques précisions sur les Membres qui composent la Commission tunisienne sur la Réforme, notamment sur son Président Yadh BEN ACHOUR, sur Slim LAGHMANI, sur Rafaa BEN ACHOUR,
HORCHANI, etc...
1-: D’abord, en juillet 1990, Yadh Ben Achour avait été élevé par Ben Ali au grade de Commandeur de l’Ordre de la République, une haute distinction offerte par Ben Ali à Yadh Ben Achour
2-: Dès l’arrivée de Ben Ali au pouvoir, Yadh Ben Achour avait exercé en 1987-1988 la fonction de Membre au Conseil Economique et Social de Tunisie.
3-: Yadh Ben Achour avait été désigné par Ben Ali comme Membre du Conseil Constitutionnel, fonction qui a été exercée par Yadh Ben Achour pour plus de 4 ans durant les années 1988-1992.
Aujourd’hui, on fait savoir que Yadh Ben Achour était un opposant à Ben Ali du fait que Yadh Ben Achour avait démissionné de sa fonction de Membre du Conseil Constitutionnel en 1992. Toutefois,
ceci ne veut rien dire car pourquoi Yadh Ben Achour avait accepté d’exercer cette fonction de Membre du Conseil Constitutionnel durant plus de 4 ans s’il n’était pas réellement partisan de Ben Ali
?!…
4-: Yadh Ben Achour avait assuré avec l’approbation de Ben Ali, la fonction de Doyen de la faculté des Sciences Juridiques et Sociales de Tunis durant les années 1993-1999
5- : Yadh Ben Achour est Membre fondateur de l’Académie internationale de Droit Constitutionnel ( A.I.D.C.) qui a son siège à Tunis. Cette A.I.D.C. regroupe parmi ses membres l’élite intellectuelle
de BEN ALI, notamment les professeurs de Droit partisans de Ben Ali comme son frère Rafaa Ben Achour, sa soeur Sana Ben Achour, Slim LAGHMANI, Abdelfattah AMOR, HORCHANI, le feu Jazi DALI, Zouhayer
M’Dhaffer, etc… Tous ces professeurs de Droit Public des Universités de Tunis ont participé activement à la révision de la Constitution tunisienne en 2002 pour permettre à Ben Ali de se représenter
sans limite de mandat en lui octroyant des immunités de juridiction lui permettant de fuir.
6- : Le frère de Yadh Ben Achour, le nommé Rafaa Ben Achour était déjà nommé par le dictateur BEN ALI comme Secrétaire d’Etat auprès de l’Education Nationale en 2001-2002
7- : La soeur de Yadh Ben Achour enseigne à l’Université du 7 novembre de Carthage le Droit Public conjointement avec son frère Rafaa Ben Achour. Cette Université du 7 novembre dénommée aujourd’hui
Université de Carthage regroupait durant le règne de Ben Ali, l’élite intellectuelle de Ben Ali qui défendait son régime… Même si Sana Ben Achour avait exercé jusqu’à ce jour la fonction de
Présidente de l’Association tunisienne des Femmes Démocrates, elle a été néanmoins instrumentalisée par le Régime de Ben Ali conjointement avec Leila Ben Ali qui a exercé aussi la fonction de la
Présidente des Femmes du Monde Arabe…
Aujourd’hui, Yadh Ben Achour a désigné les Membres de sa Commission mais malheureusement, la majorité de ces Membres qui sont des Professeurs de Droit Public ont été des partisans de Ben Ali comme
Slim LAGHMANI, HORCHANI, etc…
8- : Slim LAGHMANI avait même soutenu sa thèse en juin 1990 devant Yadh Ben Achour qui était le Président de son Jury de soutenance…
Récemment, la Commission sur la Réformeavait été élargie d’une manière discrète pour accepter parmi ses Membres Rafaa Ben ACHOUR.
Initialement, le 17 janvier 2011, Rafaa Ben Achour n’était pas désigné pour faire partie des Membres de la Commission sur la Réforme. Mais récemment, le frère Rafaa Ben Achour a rejoint
discrètement sans que personne ne le sache car son frère Yadh Ben Achour, le Président de cette Commission, l'avait désigné récemment pour faire partie d’une manière officielle en tant que Membre
de cette Commission…
Il est à rappeler, que Rafaa Ben ACHOUR avait exercé du temps du dictateur BEN ALI la fonction ministérielle en tant que Secrétaire d’Etat à l’éducation Nationale de 2001 à 2002, période qui
coïncidait à l’époque de la révision constitutionnelle tunisienne de 2002. Aujourd’hui Rafaa BEN ACHOUR veut passer pour un révolutionnaire, un opposant au régime de BEN ALI
Franchement, la Commission sur la Réforme devient une affaire de la Famille “les Ben Achours” où deux frères Yadh ben Achour et son frère Rafaa Ben Achour et l’étudiant de Yadh Ben Achour Slim
LAGHMANI, le Bénaliste en puissance sont les plus influents pour élaborer la future Constitution tunisienne et le Code électoral et d’autres textes législatifs dans un sens favorable à leurs
opinions politiques du règne de BEN ALI.
Il ne faut pas aussi oublier Sana BEN ACHOUR, qui est la soeur de Yadh BEN ACHOUR et Rafaa BEN ACHOUR. Sana Ben ACHOUR ne fait pas partie de la Commission sur la Réforme mais récemment elle a été
consultée par la Commission sur la Réforme en tant que Présidente de l’Association des Femmes Tunisiennes Démocrates pour exprimer ses suggestions relatives à l’élaboration de la future
constitution tunisienne. Etant consultée, en réalité par son frère Yadh Ben Achour, le Président de la Commission sur la Réforme, elle s’est rendue récemment au Rendez-vous au sein de la Commission
sur la Réforme pour exprimer ses opinions à l’égard notamment de l’exigence de la laïcité en Tunisie, son horreur de l'islamisme,désirant qu’elle soit mentionneée dans la Constitution. Lorsqu’elle
s’est rendue à la Commission sur la Réforme, Sana BEN ACHOUR a été reçue par ses frères Yadh, et Rfaa ACHOUR ainsi que par son grand collègue Slim LAGHMANI. Il est à rappeler que Yadh Ben Achour,
(en retraite aujourd’hui) Rafaa, Sana Achour, Slim Laghmani ont enseigné ensemble en tant que Professeurs de Droit Public à la Faculté des Sciences juridiques et Sociales de Tunis ainsi qu’à
l’Université du 7 Novembre de Carthage, qui regroupait les enseignants de Droit considérés comme étant l’élite intellectuelle défendant BEN ALI.
En réalité, il n’y avait pas besoin que Sana Ben Achour puisse exprimer son point de vue à ses frères et ses collègues de travail au sein de la Commission sur la Réforme, puisque Sana BEN ACHOUR
s’entretenait chaque jour sur ces questions avec Slim LAGHMANI, ses deux frères Yadh et Rafaa, et ceci depuis une vingtaine d’années du fait qu’ils militaient ensemble pour la même idéologie
politique bénaliste du règne de BEN ALI I...Il est certain que dans ces conditions, les deux frères Yadh Ben Achour et Rafaa Ben Achour qui font partie de la Commission sur la Réforme ne vont pas
tarder à donner satisfaction à leur soeur Sana BEN ACHOUR , sans aucune hésitation, au sujet de ses demandes afin de les inclure dans la prochaine Constitution tunisienne. Toutefois, il n’en
demeure pas moins que son Rendez-vous et son déplacement au sein de la Commission sur la Réforme sont une démarche et une formalité obligatoire pour consigner ses demandes constitutionne lles.
Pauvre Peuple Tunisien qui voit son avenir politique dans les mains de la familles des “BEN ACHOUR” et des "BEN LAGHMANI” et leurs consorts, etc…!

ll est à souligner, que : la Commission sur la Réforme avait déjà déterminé le futur régime politique tunisien. En effet, la Commission sur la Réforme avait décidé que le futur régime tunisien
serait SEMI-PRESIDENTIEL, rejetant le régime parlementaire et le Régime Présidentiel. Pourquoi, la Commission de Réforme avait décidé à la place du peuple tunisien et ne l'avait pas consulté ?

Normalement, cette question devrait être résolue par un REFERENDUM POPULAIRE TUNISIEN à travers lequel il serait posé au peuple tunisien la question suivante :

1- Voudriez-vous un Régime Parlementaire, ou

2- Un régime Présidentiel, ou

3- Un Régime Semi-Présidentiel ?

De cette manière, le peuple tunisien ne serait privé du choix de son régime politique !...

Il est à rappeler, que la Commission de Réforme a été annoncée le 17 janvier 2011 par le Premier Ministre Mohamed GHANNOUCHI dont la fonction est illégitime car Mohamed GHANNOUCHI a été contesté
par le peuple tunisien qui lui demande sans cesse de démissionner. De même, la désignation par Mohamed GHANNOUCHI de Yadh Ben ACHOUR en tant que Président de la Commission de Réforme est illégitime
car elle provient d'un Premier Ministre qui est illégitime, d'autant plus que Yadh Ben Achour, son frère Rafaa Ben Achour, Slim LAGHMANI qui a été l'étudiant de Yadh BEN Achour, Horchani,etc...
sont des enseignants universitairesde Droit ayant rendu d'importants services au régime du dictateur BEN ALI...Comment ces Membres de Commission sur la Réforme dont les Membres sont d'anciens
Bénalistes qui ont retourné leur veste, puissent élaborer une Constitution tunisienne et des textes juridiques sans que le peuple tunisien ne puisse réellement participer pour faire valoir ses
revendications issues de la Révolution tunisienne du 14 janvier 2011 ?
Fawziya MOHAMED,
le 26 février 2011


Présentation

  • : thala solidaire.over-blog.com
  •  thala solidaire.over-blog.com
  • : ThalaSolidaire est dédié à la ville de Thala, ville phare de la Révolution tunisienne. Thala est une petite agglomération du centre-ouest de la Tunisie. Elle est connue pour son histoire antique, ses sources, ses carrières de marbre, devenues une sorte de tragédie écologique et économique, sa résistance et sa misère. Thala solidaire a pour objectif de rassembler toutes les voix INDIGNÉES pour donner à cette terre ainsi qu'à toutes autres terres un droit à la vie et à la dignité…
  • Contact

Recherche

Vidéos

Catégories