Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2011 6 15 /01 /janvier /2011 21:57


Notre envoyée spéciale en Tunisie témoigne des incidents de la nuit à Tunis. Foued Mebazaa est le nouveau président par intérim. A Sidi bou Said, une villa de la famille de l'ex président Ben Ali a été pillée.



Ben Ali a fui en Arabie Saoudite et  Mohamed Ghannouchi  n’aura assuré la  transition  qu’une seule nuit. Le conseil constitutionnel a proclamé, à 11heures 30 ce samedi 15 janvier, le président du Parlement, Foued Mebazaa, président par interim, en vertu de l’article 57 de la constitution. Des manifestants seraient descendus dans la rue à Gafsa, Kasserine, Thala, au Kef, en criant « Non à Ghannouchi ». 

Retranchés ce matin  à l’intérieur du siège de l’Union générale des travailleurs tunisiens, place Mohamed Ali, alors que les blindés de l’armée ont pris position à tous les carrefours, une centaine de syndicalistes s’avouent soulagés pour quelques heures : ils sont la base du mouvement syndical. «  Le peuple réclame la dissolution du RCD, le parti de Ben Ali et la traduction en justice de ses dirigeants, il ne veut pas qu’on lui vole sa révolution ! » explique l’un d’entre eux.  

La nuit a été  longue et blanche à Tunis, trouée par les tirs sporadiques, entrecoupée de SOS angoissés à l’armée, émanant des habitants des quartiers livrés au pillage d’étranges miliciens cagoulés. Les  indicateurs et les flics d’hier ? A 8 heures 30, dans le centre ville, les rues perpendiculaires à l’avenue Bourguiba, étaient jonchées de pierres. Vers la banlieue de l’Ariana , devant le supermarché Carrefour qui, avec naïveté, ne s’était protégé qu’avec des contreplaqués, on voyait des femmes du peuple, en long caftan et foulard, et des gamins, faire leur marché dans le magasin pillé et sortir avec des sacs pleins. 

Des hélicoptères de l’armée tournent sans cesse. De la fumée noire s’élève au dessus du magasin Géant. Quelques rares taxis filent sur la route Tunis-La Marsa. Il court les rumeurs les plus folles mais peut-être aussi les plus vraies dans ces jours où tout peut arriver. Tel Fabrice à Waterloo, le reporter tente de recouper les bribes d’une vérité avant de se laisser porter, non par ce qu’il croit savoir mais par ce qu’il entend et voit. Ce chauffeur, par exemple,  qui jure avoir transporté à l’aube un haut cadre du RCD en veine de confidences, jurant  que Ben Ali aurait refusé de fuir jusqu’au dernier instant et ne s’y serait résolu que poussé par ses filles. Au terminus du TGM, le célébrissime petit train du bonheur Tunis-La Goulette-La Marsa, tout est arrêté. Pas de bus non plus. Ambiance bouclage chez soi, regard à la ronde depuis les terrasses, télévision non stop, El Jezira et les chaines françaises.

 Mais comme on vogue d’un paradoxe à l’autre, il y a du monde au contraire à Carthage et à Sidi Bou Saïd. Direction Sidi bou Said, dans la villa dévastée de Slim Chiboub, époux d’une des filles du premier lit de  Ben Ali: on jette les meubles dans la piscine, on prend une table, une lampe. Spectacle inouï, toutes les couches de la société sont là. Les casseurs sont venus hier soir, dès qu’on a annoncé la fuite de Ben Ali. Et maintenant ce sont des petits fonctionnaires, des bourgeoises, des jeunes qui font de la musique sur le grand piano, au dessus du Golfe bleu , dans ce décor de vacances devenu le théâtre de la révolution. Surgit tout à coup une bande de jeunes qui se met à casser le coffre-fort. A Carthage, même spectacle selon un témoin, dans deux villas de la famille Ben Ali. On y prend tout, en commençant par les cigares. 

«  C’est 1789, Leila - Marie-Antoinette a fichu le camp avec son tyran, l’histoire se souviendra de nous, les Tunisiens ! » crie un passant.   

Partager cet article

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Janvier 2011 (le mois de la révolution)
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : thala solidaire.over-blog.com
  •  thala solidaire.over-blog.com
  • : ThalaSolidaire est dédié à la ville de Thala, ville phare de la Révolution tunisienne. Thala est une petite agglomération du centre-ouest de la Tunisie. Elle est connue pour son histoire antique, ses sources, ses carrières de marbre, devenues une sorte de tragédie écologique et économique, sa résistance et sa misère. Thala solidaire a pour objectif de rassembler toutes les voix INDIGNÉES pour donner à cette terre ainsi qu'à toutes autres terres un droit à la vie et à la dignité…
  • Contact

Recherche

Vidéos

Catégories