Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 01:48

 

_______________________________________________________________________________

 

____________________________________________________________________________________________________

Un rappeur tunisien condamné à deux ans de prison

Un rappeur tunisien a été condamné par contumace à deux ans de prison pour avoir qualifié dans un clip les policiers de chiens, a-t-on appris vendredi de source judiciaire. L'homme, connu sous le nom de Weld el 15, est en fuite depuis l'arrestation le 10 mars du réalisateur Mohamed Hedi Belgueyed et de l'actrice Sabrine Klibi, qui apparaissaient à ses côtés dans le clip.

Ces deux derniers ont été condamnés jeudi à une peine de six mois de prison avec sursis lors de leur comparution en première instance, a précisé la source au ministère de la Justice. Weld el 15 et Mohamed Hedi Belgueyed avaient appelé le juge à faire preuve d'indulgence avant leur procès. «J'ai seulement utilisé le langage des policiers. Ils m'ont harcelé verbalement et physiquement. En tant qu'artiste, ma seule réponse était à travers l'art», s'est justifié Weld el 15 dans une vidéo mise en ligne sur Facebook20minutes

 

_____________________________________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________________

Weld El 15 : « J’ai cru en la liberté d’expression »


weld-el15Le rappeur Weld El 15, alias Alaa Yacoubi est recherché par la police. Le mannequin Sabrina Klibi et le cadreur Hédi Ben Gaied Hsine ont été arrêtés le lundi 11 mars. Leur matériel a été saisi. A cause d’un clip vidéo mettant en scène la dernière chanson d'Alaa, intitulée «El Boulissya kleb» («les policiers sont des chiens»).

Encore une fois, le rap tunisien est sur la sellette. Les internautes tunisiens ont eu la surprise de voir, sur les réseaux sociaux, des photos anthropométriques d’une jeune femme et d’un jeune homme, tenant à la main une feuille sur laquelle était inscrit leur nom complet, avec un cachet indiquant la provenance de l’image. Et c’est de cette manière qu’ils apprendront l’arrestation de ces deux personnes, pour avoir participé à un clip qui a manifestement déplu aux policiers. La polémique a grossi sur la Toile, et les interrogations sur la légalité de l’opération fusent de toute part. D’autant plus que les artistes tunisiens, et en particulier les rappeurs, sont désormais souvent pris à partie par les policiers. Weld El 15 lui-même a été arrêté en février 2012, puis emprisonné. Et voici qu’à peine une année après, il est de nouveau recherché par la police. Pour une chanson.  

weld-el15

Dans une interview accordée à Nawaat, le rappeur affirme pourtant : «J’ai parlé à la police avec son langage. Celui qu’elle utilise avec nous. Je n’ai pu lui répondre lui qu’avec mes paroles». Il précise : «Quand un policier arrête quelqu’un dans la rue, il lui dit viens XXXX ta mère, passe-moi ta carte d’identité. Si tu es de Hay Ettadhamen, il te demandera, qu’est-ce que tu fous-là… Comme si on n’avait pas le droit d’aller où on veut, dans notre propre pays».

weld-el15Weld El 15 martèle : «Sabrine est venue pour une séance photo et ne savait pas que c’était pour un clip de rap. Je ne regrette rien. J’ai dit ce que j’avais sur le cœur. Je n’ai besoin ni de buzz, ni de célébrité, ni d’argent. J’ai juste un message à passer. Je voudrais que la police respecte le peuple et que ce soit réciproque». Il déclare «J’ai cru qu’il y avait une liberté d’expression. Mes amis et moi nous avons déjà été emprisonnés parce que nous faisons du rap».

En attendant, le rap tunisien semble plus que jamais visé par les autorités. Weld El 15, Madou MC aka Mohamed Amine Bouhrizi, et Marwane Douiri, plus célèbre sous le nom de scène Emino, ont été arrêtés en février 2012. Mohamed Amine Hamzaoui, a été agressé par des policiers cagoulés à l’Avenue de Paris, le mercredi 06 février, à Tunis. Klay BBJ aka Ahmed Ben Ahmed, a été sommé de se présenter devant la première Brigade d'investigation à l’Aouina, en le 8 février 2013. Et voici que le feuilleton continue.

Weld El 15 va-t-il se rendre à la police ? Il répond «Certaines pages ont diffusé des menaces. Ils ont dit que je ne marcherais plus sur mes pieds quand je serai arrêté. Je me sens comme un Palestinien recherché par les Israéliens. J’ai peur quand je me rends à un poste de police».

Il conclut : «Je ne regrette rien et j'assume tout ce que je dis car mes paroles sont nées de mon vécu et du vécu des quartiers. Ils me poursuivent alors que ceux qui ont tiré à la chevrotine sur les manifestants à Siliana n’ont pas été inquiétés et que l’assassin de Chokri Belaid court toujours». mag14.com

Partager cet article

Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Censure_Journalisme_Éditions_Libertés
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : thala solidaire.over-blog.com
  •  thala solidaire.over-blog.com
  • : ThalaSolidaire est dédié à la ville de Thala, ville phare de la Révolution tunisienne. Thala est une petite agglomération du centre-ouest de la Tunisie. Elle est connue pour son histoire antique, ses sources, ses carrières de marbre, devenues une sorte de tragédie écologique et économique, sa résistance et sa misère. Thala solidaire a pour objectif de rassembler toutes les voix INDIGNÉES pour donner à cette terre ainsi qu'à toutes autres terres un droit à la vie et à la dignité…
  • Contact

Recherche

Vidéos

Catégories