Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 02:58

Entrevue : Taieb Baccouche, secrétaire général de Nidaa Tounès

 

 

________________________________________________________________________________________

Taieb Baccouche “Nidaa Tounes ne transporte pas de valises de billets de banque”

 

 

Au cours de l’émission “Saraha Raha” dans sa nouvelle saison sur Hannibal TV, Taieb Baccouche secrétaire général de Nidaa Tounes a, en réponse à une question de Samir El Wafi sur la transparence des finances du parti, affirmé que Nidaa Tounes ne transporte pas de valises de billet de banque en allusion à Ennahdha.


 

En effet, on rappelle que le mouvement avait démenti les informations faisant état de l’arrestation de Belgacem Ferchichi conseiller du premier ministre à l’aéroport de Paris en possession d’une valise contenant de l’argent liquide.

 

Evoquant les rapports avec Ennahdha Taeib Baccouche a indiqué que Nidaa Tounes ne considère pas le mouvement d’Ennahdha comme un ennemi à abattre et personne n’a au sein du parti n’a appelé à la chute du gouvernement.

 

Il a estimé que les critiques formulées par les dirigeants de Nidaa Tounes sont objectives et concernent des réalités ayant trait à des engagements ou des échéances non respectées par le gouvernement ou les dirigeants de la Troïka.

 

Taeieb Baccouche a souligné son opposition au principe de l’exclusion, affirmant que les anciens RCDistes ne doivent être écarté que sur la base d’une décision de justice prouvant leur implication dans des actes répréhensibles.

 

Le responsable de Nidaa Tounes a critiqué également le manque de volonté de la part du gouvernement de mettre en place une justice transitionnelle , précisant qu’après une année d’exercice, le gouvernement et l’Assemblée constituante ne sont pas arrivés à la mise en place de structures pour mettre en œuvre la justice transitionnelle.

 

Il a souligné, à ce propos, que la justice qui se pratique aujourd’hui est sélective. Taieb Baccouche a ajouté que la question des RCDistes n’a été soulevée avec véhémence qu’après la création du parti Nidaa Tounes.

 

Il a rappelé aussi que plusieurs partis destouriens ont été crées bien en avant l’apparition de Nidaa Tounes sur la scène politique et n’ont pas suscité pour autant toute cette crainte à l’égard du retour des RCDistes. Il a affirmé que ces partis œuvrent actuellement à se regrouper pour s’unir et constituer une force politique.

 

Parlant  des tentatives de rapprochement entre Nidaa Tounes, le parti Républicain et Al Massar, Taieb Baccouche a affirmé que plusieurs rencontres ont été organisées en vue de trouver un consensus et harmoniser leurs positions à l’égard de la situation qui prévaut dans le pays et des perspectives d’avenir du pays.   tunisienumerique

 

 

 

_____________________________________________________________________________________________________

Nida Tounes, héritier du Destour ?!

 

Le nouveau parti politique « Nida Tounes » dirigé par Béji Gaïed Essebsi focalise depuis sa création beaucoup d’attention de la part des Tunisiens notamment du côté de ceux qui le considèrent comme un adversaire politique.


Cet intérêt prend des fois des sinuations le moins qu’on puisse dire aux relents inquisitoires à l’adresse non seulement de son fondateur, mais aussi à l’égard de ses dirigeants et ses sympathisants qui ne sont pas encore connus. Quoi qu’il en soit la polémique née de la naissance de ce parti ne fait que commencer et va prendre à n’en point douter de l’ampleur avec la mise en place des structures, notamment régionales et locales de ce parti.

 

Les incidents qui ont émaillé la réunion des femmes de « Nida Tounes » à Sfax et ceux de Testour lors de la mise en place de la structure locale de cette ville en disent long sur l’état d’esprit des adversaires de ce parti et des intentions qui les animent à son égard. Mais le plus marquant dans cette polémique demeure l’affirmation que ce parti n’est qu’une nouvelle version de l’ancien Destour et du R.C.D Qu’en est-il au fait du degré de véracité de ce qui s’apparente à une accusation plutôt qu’à un constat objectif qui essaie de positionner ce parti au sein de la carte politique du pays ?

 

Aujourd’hui et après la publication des listes des personnalités composant l’Instance exécutive et l’Instance élargie, communiquées le 20 septembre, on peut dire que les Tunisiens sont mieux éclairés sur ce parti : Idéologiquement « Nida Tounes » est inclassable, plusieurs courants politiques s’y trouvent représentés , les syndicalistes ont aussi une place de choix (Taïeb Baccouche est hiérarchiquement, le second homme après Béji Caïed Essebi), les hommes d’affaires ne sont pas du reste (certains d’entre-eux faisaient partie du R.C.D. et du Destour, mais il y en a d’autres qui n’y étaient pas), la société civile a sa part de représentativité au sein du parti et l’on sait très bien que ses activistes sont des indépendants dans leur majorité et certains d’entre-eux sont proches de la gauche progressiste et moderniste.

 

La lecture attentive des composants des deux instances dirigeantes nous permet d’affirmer que les Destouriens et les Rcédistes, tous en étant présents sont toutefois minoritaires à « Nida Tounes » qui s’apparente plus à un mouvement ouvert à toutes les sensibilités idéologiques et politiques et aux représentants de la société civile et des organisations corporatistes sans distinction, ni contraintes idéologiques. Dire que ce « parti-mouvement comme l’avait défini son fondateur » est l’héritier du Destour, c’est vraiment aller trop vite en besogne pour ne pas dire faire preuve de légereté à l’encontre du Tunisien en l’induisant en erreur. Boujemâa R’mili, Taïeb Baccouche, Abdelmajid Sahraoui, Mohsen Marzouk, Abdelaziz Mzoughi, Lazhar Karoui Chebbi, Tahar Ben Hassine et autres Adel Chaouech, ou Khemaïes Ksila on ne leur connaît pas de passé destourien ou rcédiste.

 

C’est pour dire que ce parti encore en construction est loin d’être une copie du parti qui a mené la lutte de libération et qui a gouverné le pays pendant plus de trente ans et son dérivé le R.C.D. qui a dominé la scène politique vingt ans durant. La rivalité politique est une chose, la calomnie en est une autre, même  si parmi les destouriens et les Rcédistes il faudrait faire la part des choses pour séparer le bon grain de l’ivraie, et ceci n’en déplaise à beaucoup de gens est valable pour toutes les formations politiques en Tunisie nées avant et après le 14 janvier 2011 comme ailleurs.  Majed Slah letemps

Partager cet article

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Tunisie : Partis politiques_ Programmes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : thala solidaire.over-blog.com
  •  thala solidaire.over-blog.com
  • : ThalaSolidaire est dédié à la ville de Thala, ville phare de la Révolution tunisienne. Thala est une petite agglomération du centre-ouest de la Tunisie. Elle est connue pour son histoire antique, ses sources, ses carrières de marbre, devenues une sorte de tragédie écologique et économique, sa résistance et sa misère. Thala solidaire a pour objectif de rassembler toutes les voix INDIGNÉES pour donner à cette terre ainsi qu'à toutes autres terres un droit à la vie et à la dignité…
  • Contact

Recherche

Vidéos

Catégories