Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 03:46

Said Khezami limogé par Imen Bahroun

Tunisie. Said Khezami limogé par Imen BahrounLe rédacteur en chef du service de l'information de la première chaine Watania 1 a été limogé par la Pdg de l'Etablissement de la télévision tunisienne (Ett) Imen Bahroun, ancienne propagandiste de Ben Ali devenue pro-Ennahdha.

 Le limogeage de Saïd Khezami a été annoncé, vendredi, dans un communiqué de la direction générale de l'Etablissement de la télévision tunisienne (Ett), précisant que le journaliste a été chargé d'une autre mission administrative. Et c'est sa collègue, et prédécesseur au poste, Moufida Hachani, qui assurera l'intérim jusqu'à la désignation d'un nouveau rédacteur en chef «après examen des candidatures et suivant des critères fixés par une commission d'experts dans le domaine de l'information», ajoute le communiqué.

Dans une déclaration à l'agence Tap, Said Khezami a fait part de son «refus et de son étonnement» face à cette décision dont l'annonce a suscité des «remous» au sein de la rédaction du service de l'information. Il a indiqué que la directrice générale de l'Ett, Imen Bahroun, lui a confié la mission «de superviser la ligne éditoriale de l'établissement au niveau du journal d'information, des émissions de débats et des documentaires», précisant toutefois que les contours de cette mission restent «flous». «Mon ambition est de participer au développement du paysage médiatique national et à la promotion de son indépendance», a-t-il affirmé, reconnaissant l'existence d'«un courant refusant l'indépendance de l'institution». «Il est difficile de ramer à contre-courant», a-t-il ajouté.

Le limogeage de Saïd Khezami semble être le prélude à la nomination d'un nouveau rédacteur en chef adoubé par Ennahdha et qui soit politiquement proche (sinon membre) du parti islamiste au pouvoir. kapitalis

 

________________________________________________________________________________

Moufida Hachani : Pourvu que ça dure !”


Le retour de Moufida Hachani au devant de la scène médiatique après le limogeage de Saïd Khezami, le restera-t-il pour longtemps où est-ce seulement une solution de temporisation ?


Selon la grande Dame de la presse, interviewée par Mosaique FM, plus des 2/3 des journalistes du service-info de la chaine Al Wataniya 1 avaient signé une pétition pour réclamer son retour en tant que rédactrice en chef de ce service.


C’est pour cette raison que Mme Imen Bahroun,  PDG de la Télévision Tunisienne, lui a proposé ce ‘’come-back’’ au poste qu'elle occupait juste après la révolution et pendant l'ancien régime.


Néanmoins, vu que les journalistes n'étaient pas unanimes, il a été décidé que Moufida Hachani reprenne les rênes de la rédaction des infos pour un mois, en attendant de procéder à un vote.  tunivisions

 

 

 

________________________________________________________________________________

Said Khezami viré d'El Watanya 1

 

said-khezamiSaid Khezami a été nommé rédacteur en chef du téléjournal de la première chaîne nationale, Al Watanya 1, en mars dernier, à la place de Moufida Hachani. Or voici que cette dernière reprend sa place. Quand à M. Khezami, la directrice générale de la Télévision nationale, Imen Bahroun, a annoncé son limogeage ce vendredi 23 novembre.

Said Khezami a effectué une bonne partie de sa carrière dans les pays du Golfe, à partir de 1990, après avoir œuvré au service de la télévision tunisienne. Il a ainsi travaillé auprès d’une chaîne omanaise, aux Emirats Arabes Unis, à Abou Dhabi, et bien sûr, à Al Jazeera

21 ans de carrière au cours desquels il couvrira la guerre du Golfe, les guérillas d’Afghanistan, les premières élections irakiennes… Et voici qu’il se fait licencier en Tunisie.

Ironie de l’histoire : en mars dernier, M. Khezami a été dument salué par les sit-inneurs campant devant le siège de la télévision nationale. Ils ont même quitté les lieux après l'annonce de sa nomination, considérant ainsi que l’essentiel de leurs revendications ont été satisfaites. Comment, dès lors, justifier ce nouveau retour en arrière, et comment vont-ils défendre cet énième revirement?

Selon Shems FM, «les journalistes d’Al Watanya 1 se sont opposés à la décision de la directrice générale, qui leur a laissé une heure pour trouver une alternative». A noter que Said Khezami s’est distingué par son ombrageuse indépendance, et s’est plaint à plusieurs reprises des ingérences gouvernementales. mag14

 

 

______________________________________________________________________________

 

Audience TV en Tunisie : Al Watanya 1 et Hannibal TV ex-aequo en 2012

 

En exclusivité sur Jeune Afrique, découvrez les résultats des mesures moyennes d’audience des chaînes de télévisions tunisiennes réalisées par le bureau d’études Sigma Conseil sur les dix premiers mois de 2012.


Plus de proximité, plus de politique : la configuration du paysage audiovisuel tunisien en 2012 rejoint une tendance générale observée dans le monde arabe et sur le continent, où les enquêtes font apparaître un intérêt accru pour les émissions locales, au détriment des diffusions régionales et internationales. « En quinze ans d'existence, c’est la première fois que Sigma Conseil mesure cinq chaînes locales au Top 5 des audiences », souligne le patron de l’agence, Hassen Zargouni.

 

L’an dernier, les résultats donnés par la même agence pour l’année 2011 plaçaient en première position Al Watanya 1 (38,1%) loin devant Hannibal TV (18,5%), Al Jazira (qatarie 10,7%), MBC4 (saoudienne, 8%) et Nessma (7,8%). L’objectif maintenant tourné vers le Moyen-Orient de la chaîne qatarie et les préoccupations, voire les angoisses de la société tunisienne sur son devenir immédiat se sont conjugués pour expulser Al Jazira et MBC du classement.

 

Ettounsiya, qui accaparait plus de la moitié de l’audience (53%) pendant la deuxième semaine de Ramadan cet été, occupe sur le long terme la troisième place : la période du jeûne privilégiait les divertissements (Altemseh, Caméra cachée, série Maktoub 3, émissions vedettes du ramadan sur Ettounsiya), mais l’intérêt pour l’actualité politique immédiate se confirme.

 

Top 5 des taux d’audience des émissions télévisées tunisiennes en 2012 :

 

1. Hannibal TV - Entretien avec Beji Caïd Essebsi : 18,7%

2. Al Watanya 1 - Journal télévisé de 20h : 17,3%

3. Ettounsiya - Klem Enness : 17,1%

4. Hannibal TV - Al Moussameh Karim : 17%

5. Ettounsiya - Aandi Manqollek : 16,9%.

 

Le JT de Al Watanya en recul

 

Al Hannibal TV, l’ancien challenger privé de la chaîne publique TV7, dédiée à la grandeur de Ben Ali avant d’être rebaptisée Al Watanya 1 à la révolution, a rattrapé sa rivale dont le JT de 20 heures est en recul… « Parce qu’il commence à ressembler à ce qu’on voyait avant le 14 janvier 2011 ? » s’interroge le président de Sigma Conseil.

 

Dans le contexte incertain de la transition postrévolutionnaire, la politique et l’actualité locales focalisent l’attention, et l’opposition fait un carton avec la première place des audiences des émissions remportée par l’interview, sur Hannibal TV en octobre, du chef de Nida Tounes, Beji Caïd  Essebsi.    Jeuneafrique

____________________________________________________________________________________

Partager cet article

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Censure_Journalisme_Éditions_Libertés
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : thala solidaire.over-blog.com
  •  thala solidaire.over-blog.com
  • : ThalaSolidaire est dédié à la ville de Thala, ville phare de la Révolution tunisienne. Thala est une petite agglomération du centre-ouest de la Tunisie. Elle est connue pour son histoire antique, ses sources, ses carrières de marbre, devenues une sorte de tragédie écologique et économique, sa résistance et sa misère. Thala solidaire a pour objectif de rassembler toutes les voix INDIGNÉES pour donner à cette terre ainsi qu'à toutes autres terres un droit à la vie et à la dignité…
  • Contact

Recherche

Vidéos

Catégories