Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 17:11

Importante défaite des islamistes lors des élections estudiantines

Une étudiante se rendant en niqab à la Faculté des Lettres de la Manouba. Une étudiante se rendant en niqab à la Faculté des Lettres de la Manouba. © AFP

C'est un raz-de-marée progressiste qui a déferlé sur les universités tunisiennes à l'occasion des élections au sein de leurs conseils scientifiques. Le syndicat étudiant islamiste UGTE, proche d'Ennahdha, ne remporte que 34 sièges sur 284, contre 250 pour l'Uget, affilié à la principale centrale syndicale du pays (UGTT).


Symbolisée par le blocage de la Faculté des Lettres de la Manouba, mais aussi par divers incidents violents à Gabès, Sousse et Kairouan, la pression islamo-salafiste vient de subir un revers cuisant. L’Union générale des étudiants tunisiens (Uget) a remporté jeudi 15 mars à une écrasante majorité (250 sièges sur 284) les élections des représentants des étudiants au sein des conseils scientifiques des universités face au syndicat étudiant islamiste, l’Union générale tunisienne des étudiants (UGTE, 34 sièges).


« Ces élections envoient un message fort ; toutes les universités tunisiennes ont été unanimes. Certains diront que c’est la voix d’une élite mais il n’y a pas de révolution sans élites et sans syndicats », note un enseignant de la Faculté du 9 avril. La clarification de la situation dans les universités - où l'on suspectait une islamisation rampante - risque cependant d'envenimer le bras de fer entre progressistes et islamistes, ces derniers cherchant à asseoir leur vision quitte à en découdre avec une institution qu’ils jugent pro-occidentale.


Soutien aux salafistes


« Ennahda a été desservie par le soutien qu’elle a apporté aux salafistes, explique Meriem Belhaj, en licence de droit à El-Manar. En ne prenant pas position, elle a laissé entendre qu’elle approuvait les violences perpétrées depuis la rentrée universitaire, au risque de provoquer une année blanche, ce qui n’est pas la volonté de la majorité. Les étudiants ont des revendications, certes, mais elles ne sont pas d’ordre religieux et, surtout, ne visent pas les professeurs. »


Les résultats des élections estudiantines laissent aussi entendre que l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), à laquelle l’Uget est affiliée, entend bien peser de tout son poids dans la décision politique. Issu du dernier congrès en janvier, le nouveau bureau a signifié au gouvernement son indépendance par plusieurs actions, dont d’importantes manifestations dans le pays et des négociations, en direct, avec la centrale patronale. Si certains estiment que le syndicat s’était trop compromis avec Ben Ali par le passé, il a montré, dans les dernières semaines, sa capacité à mobiliser les masses.

source Jeuneafrique

__________________________________________________________________________


 


__________________________________________________________

La gauche bat les islamistes dans les élections estudiantines


Les élections  des représentants des étudiants dans les conseils scientifiques des établissements universitaires, tenues jeudi, ont été sanctionnées par une défaite des étudiants proches d’Ennahdha.

Jusqu’à l’écriture de ces lignes, l’Union générale des étudiants tunisiens (Uget), syndicat historique à dominance de gauche, a gagné dans la plupart des facultés (Tunis 9 Avril, Manouba, Gabès…).

Pour l’Union générale tunisienne des étudiants (Ugte), proche d’Ennahdha, le  parti islamiste au pouvoir, la récolte est très maigre. La mouvance islamiste, qui a repris du service, après un quart de siècle d’absence forcée (fin du règne de Bourguiba et 23 ans de Ben Ali), s’est déployée à fond, ces derniers mois, y compris dans les établissements universitaires, en mettant de gros moyens (distribution de tee-shirts avec logo, bannières, affiches avec des slogans accusant leurs camarades de l’Uget d’être les ennemis des musulmans…). Les résultats, sortis des urnes, ont été à l’opposé de leurs ambitions.

Pour fêter leur victoire, les étudiants de l’Uget, qui seront une majorité à représenter leurs camardes dans les conseils scientifiques, dansent et chantent sur l’avenue Habib Bourguiba, au centre-ville de Tunis.

La défaite des étudiants islamistes, qui intervient moins de cinq mois après la victoire éclatante du parti islamiste Ennahdha, le 23 octobre, aux élections de l’Assemblée constituante, est un signal important qui traduit un effritement de la popularité de ce parti. Ennahdha a-t-il perdu beaucoup de sa crédibilité dans l’exercice du pouvoir?

On peut aussi affirmer que l’activisme moyennement violent des éléments salafistes, à la faculté de la Manouba et dans d’autres établissements universitaires, a beaucoup nui à l’image des islamistes en général et d’Ennahdha en particulier.

 source kapitalis

_________________________________________________

______________________________________________________________________

Des milliers de manifestants pour la charia dans la constitution


TUNIS - Plusieurs milliers de Tunisiens ont manifesté vendredi devant le siège de l'Assemblée nationale constituante à Tunis pour réclamer l'application de la charia dans la future constitution du pays, a constaté l'AFP.

Certains manifestants sont montés sur le toit de l'Assemblée et ont installé une banderole sur laquelle on pouvait lire: le peuple appartient à Dieu.

Le peuple veut l'application de la charia de Dieu! Notre Coran est notre constitution!, Pas de constitution sans la charia, criaient les manifestants, dont certains appartenant à la mouvance salafiste. L'ambiance était plutôt détendue, certains étaient venus en famille.

Ni laïque ni scientifique, la Tunisie est un Etat islamique, chantaient aussi les manifestants.

Femmes d'un côté --dont de nombreuses revêtues du niqab, le voile islamique intégral-- hommes de l'autre, ils brandissaient des drapeaux noirs de l'islam mais aussi quelques drapeaux tunisiens. De nombreux manifestants ont rejoint l'Assemblée après le prêche du vendredi.

L'appel à la manifestation du vendredi pour soutenir la charia, la loi islamique, a été lancé par le Front tunisien des associations islamiques.

Le but n'est pas de soutenir Ennahda (le parti islamiste tunisien dominant l'Assemblée), ni Hizb Ettahrir (parti réclamant l'instauration du califat), ni les salafistes, nous sommes ici pour unir tous les Tunisiens grâce à la charia, a déclaré Hajer Boudali, une des organisatrices.

Deux députés d'Ennahda, Sahbi Atig et Habib Ellouze, étaient cependant présents sur la tribune où se succédaient les orateurs.

La manifestation se déroule alors que les délégués ont commencé à travailler à la rédaction de la constitution. La référence à la charia comme source principale de la législation, réclamée par les islamistes, suscite d'âpres débats au sein de l'Assemblée, élue fin octobre et dominée par Ennahda.

Nous sommes ici pour réclamer pacifiquement l'application de la charia dans la nouvelle constitution. Nous n'imposons rien avec la force, on veut que le peuple lui-même soit convaincu de ces principes, a déclaré à l'AFP Marouan, un commerçant de 24 ans.

Les médias véhiculent de fausses idées sur le salafisme qui aurait recours à la violence. Nous disons clairement que nous sommes contre toute forme de violence, a-t-il ajouté.

Un musulman doit vivre sous la loi musulmane. Les laïcs veulent faire croire que l'islam c'est couper la main des voleurs, mais la question ne se pose pas comme ça. Il faut lire et étudier l'islam, c'est la solution. L'Occident a échoué, a assuré un ingénieur refusant de donner son nom.

Les gens ne connaissent même plus les principes les plus simples de l'islam, a déploré à ses côtés Fethi Boukadida, tandis qu'un autre manifestant se déclarait pour la liberté et contre l'homosexualité.

A l'heure de la prière, les manifestants ont prié devant l'Assemblée.

source romandie

_________________________________

      Non à la démocratie ! 

_________________________________________________________________________

 


 

 
___________________________________________________________________________

La manifestation pro-Chariâa est-elle soutenue par Ennahdha ?

 


C'est Tawassol TV qui a retransmis le streaming de la manifestation des partisans de la Chariâa, organisée devant l'Assemblée au Bardo. Présente avec une page Facebook et un Channel sur Justin tv en attendant le lancement du site web, Tawasol est réputée très proche du parti Ennahdha, si ce n'est un des ses outils de propagande sur Internet. Elle a été connue pour avoir publié en exclusivité, une interview d'Ali Laaryaedh, Ministre de l'intérieur sur les réformes de l'appareil sécuritaire en janvier dernier, alors qu'il y avait d'énormes tensions dans la rue et qu'on attendait ses déclarations à ce sujet.

Le lien avec Ennahdha et les manifestants d'aujourd'hui ne avec Tawassol. En effet, parmi les drapeaux levés il y avait ceux d'Ennahdha. Parmi les slogans scandés : «Ensembles salafistes et nahdhdaouis».


 

 

Les leaders du mouvement Ennadhda qui, à chaque fois se contredisent, entre le souhait de certains de voir la Chariâa appliquée et le démenti des autres, devront cette fois, donner une position claire là-dessus. Les Tunisiens, ont le droit d'être au courant des véritables intentions du parti fort au sein de l'Assemblée nationale, chargée de rédiger leur nouvelle constitution du pays.  tekiano

 

___________________________________________

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Tunisie : Constituante
commenter cet article

commentaires

Ypikay 17/03/2012 01:19

C'est nul, ce sont toujours les minorités, les "sans couilles" car c'est bien ce que sont les salafistes, qui l'emportent.

Présentation

  • : thala solidaire.over-blog.com
  •  thala solidaire.over-blog.com
  • : ThalaSolidaire est dédié à la ville de Thala, ville phare de la Révolution tunisienne. Thala est une petite agglomération du centre-ouest de la Tunisie. Elle est connue pour son histoire antique, ses sources, ses carrières de marbre, devenues une sorte de tragédie écologique et économique, sa résistance et sa misère. Thala solidaire a pour objectif de rassembler toutes les voix INDIGNÉES pour donner à cette terre ainsi qu'à toutes autres terres un droit à la vie et à la dignité…
  • Contact

Recherche

Vidéos

Catégories