Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 19:26

 

Dans un discours improvisé sur l’esplanade de la Kasbah, devant des centaines de manifestants rassemblés près des bureaux du Premier ministre, le général Rachid Ammar, chef d’état-major de l’armée de terre tunisienne, a promis : « L’armée nationale se porte garante de la Révolution. L’armée a protégé et protège le peuple et le pays ».
Il s’exprimait devant des centaines de manifestants, qui réclament la démission du gouvernement de transition formé lundi dernier et dominé par les caciques de l’ancien régime du président Ben Ali.
L’armée en général et le général Ammar en particulier, qui a refusé de faire tirer sur des manifestants comme le lui demandait le président déchu, jouissent d’une immense popularité en Tunisie.
Ces paroles suffiront-elles pour autant à calmer la colère des manifestants ? Ce lundi, ils étaient de nouveau des milliers à exiger sans faiblir la démission du gouvernement de transition, notamment devant le siège du Premier ministre où des heurts limités ont eu lieu avec la police, alors que les instituteurs faisaient grève pour soutenir le mouvement.
Les manifestants qui exigent depuis une semaine la démission du gouvernement d’union nationale, en raison de la présence controversée dans ses rangs de caciques de l’ancien régime Ben Ali, ont vu à nouveau leurs rangs grossir.
De quelques centaines à l’aube, ils sont devenus à nouveau des milliers -« entre 3 et 5.000 » selon un militaire- en début d’après-midi à protester sur l’esplanade de la Kasbah, près du palais où travaille le Premier ministre Mohammed Ghannouchi.
« La Kasbah, c’est la Bastille de la Tunisie et on va la démonter, comme les sans-culottes français ont fait tomber la Bastille en 1789 », promettait un manifestant.
D’autres cortèges, auxquels se sont joints notamment des lycéens, ont défilé avenue Habib Bourguiba, l’artère principale de la capitale.
Tôt, près des bureaux du Premier ministre, à l’endroit où ont campé toute la nuit malgré le couvre-feu de jeunes ruraux arrivés la veille de la région de Sidi Bouzid, foyer de la « révolution du jasmin », des heurts ont opposé la police à des groupes de manifestants.

 

Lien : http://www.aloufok.net/spip.php?article3110

Partager cet article

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Janvier 2011 (le mois de la révolution)
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : thala solidaire.over-blog.com
  •  thala solidaire.over-blog.com
  • : ThalaSolidaire est dédié à la ville de Thala, ville phare de la Révolution tunisienne. Thala est une petite agglomération du centre-ouest de la Tunisie. Elle est connue pour son histoire antique, ses sources, ses carrières de marbre, devenues une sorte de tragédie écologique et économique, sa résistance et sa misère. Thala solidaire a pour objectif de rassembler toutes les voix INDIGNÉES pour donner à cette terre ainsi qu'à toutes autres terres un droit à la vie et à la dignité…
  • Contact

Recherche

Vidéos

Catégories