Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 02:59

À propos du secteur pétrolier (vidéo, arabe)


 

 

__________________________________________________________________

De nouvelles rumeurs sur la raffinerie Skhira

 

Le feuilleton de la raffinerie de Skhira est loin d’être fini. Quelques mois après la conclusion d’un accord en vertu duquel le groupe Qatar Petroleumavait, en principe, repris en main le projet, de folles rumeurs prêtent, ces jours-ci, à des groupes algériens et libyens l’intention de prendre en charge ce projet.

Interpellé sur cette question par Radio express Fm, Riadh Bettaieb, ministre de l’Investissement et de la Coopération internationale a déclaré «ne pas être au courant de telles rumeurs».

Pour lui, les informations selon lesquelles des groupes algériens et libyens auraient manifesté de nouveau de l’intérêt pour ce projet concerneraient, peut-être, une requête de Qatar Petroleum qui a exigé de la Tunisie, en l’occurrence, la conclusion avec l’Algérie et la Libye, avant le démarrage des travaux de la réalisation du projet, de conventions aux termes desquelles les deux pays s’engagent à approvisionner la raffinerie en pétrole brut et la construction de gazoducs.

La production de brut de la Tunisie, à hauteur de 95.000 barils par jour environ est sans rapport avec celle de la Libye et d'Algérie, membres de l'OPEP, la Tunisie se prévalant, seulement, de son statut en tant que point de transit pour les exportations de produits énergétiques algériens vers les marchés mondiaux.

Pour revenir à l’approvisionnement de la raffinerie en pétrole provenant des pays voisins, il s’agit en fait de vieux projets. br> L’Algérie, par le biais de sa Société des hydrocarbures (Sonatrach) a toujours acheminé par pipe line, depuis l’époque coloniale, une partie de son pétrole du gisement Hassi Messaoud au port pétrolier de Skhira.

Quant à la Libye, ses responsables ont fait état du temps de Kadhafi de leur disposition à aider la Tunisie à construire la raffinerie de Skhira et à construire un pipeline pour acheminer le pétrole de gisements localisés au sud de la Tunisie.

Il faut dire que les exigences de Qatar Petroleum sont dictées par la recherche de la rentabilité maximale et l’importation au moindre coût du pétrole d’Algérie et de Libye pour faire tourner cette raffinerie dont la construction nécessitera un investissement global de plus de 2,5 milliards de dinars.

 

La réalisation de cette raffinerie est, par ailleurs, d’une extrême urgence pour la Tunisie au regard de la flambée des cours du pétrole et des produits pétroliers raffinés (70% des besoins de Tunisie sont importés), et leur corollaire, au plan intérieur, l’augmentation des sorties en devises et des subventions du carburant.

Rappelons que la Tunisie dispose d'une seule raffinerie de pétrole, située à Bizerte, avec une capacité de 30.000 barils par jour. La deuxième raffinerie en projet aura une capacité de 120.000 barils par jour.

Le projet consiste en une raffinerie de pétrole et toutes les installations annexes, qui comprendront notamment les unités de traitement et de raffinage de pétrole, les installations de stockage des produits raffinés, toutes les installations annexes dont les bâtiments administratifs, magasins, les ateliers et toute l'infrastructure nécessaire au bon fonctionnement de la future raffinerie, tels que les routes, parkings, éclairages et clôtures de sécurité. webmanagercenter

 

________________________________________________________________________________

Programme économique et social du gouvernement ; Tunisie

 

________________________________________________________________________________

Critiques de l'opposition et des experts sur le Programme d'action du gouvernement pour 2012


Malgré l'importance des ambitions optimistes qu'il a portées, le Programme d'action du gouvernement tunisien (présenté jeudi devant les députés de la Constituante) a suscité des critiques de la part de certains experts économistes tunisiens et de l'opposition sur le contenu d'ordres social et économique de ce Programme.

Programme d'action du gouvernement pour 2012 a été élaboré "dans un style littéraire et dépourvu d'une analyse profonde", a déclaré jeudi à la presse M. Hafedh Zaafrane, expert international et économiste tunisien spécialisé dans les études sur la pauvreté.

 

Malgré les projets intéressants et les nouvelles idées qu'il comporte, ce Programme d'action "n'a pas un caractère scientifique puisqu'il ne fournit pas des données chiffrées", a estimé M. Zaafrane.

Les lacunes que comporte le document de ce Programme d'action se traduisent, d'après l'économiste tunisien, à travers "la difficile adéquation entre l'efficience des mesures proposées pour 2012 et leur dimension conjoncturelle à court-terme".

M. Zaafrane a également fait part de son doute quant à la capacité du gouvernement tunisien de réaliser en six mois un budget de développement dépassant de 34% celui de 2011 et de 23% le budget initial de 2012. Pour relever de "grand défi", l'expert tunisien a estimé qu'il "s'avère impératif d'accélérer le rythme de réalisation de projets et d'assurer leur suivi".

S'adressant aux députés de la Constituante pour présenter le Programme d'action pour 2012, le ministre tunisien des Finances Houcine Dimassi a annoncé que l'Etat tunisien a enregistré un déficit budgétaire de 6,6%.

L'Etat tunisien "a accepté ce déficit au titre de l'année 2012 afin de bien répondre aux attentes de certaines catégories sociales et régions tunisiennes nécessiteuses", d'après M. Ridha Saidi, ministre auprès du Premier ministre chargé des dossiers économiques et sociaux.

Sur l'ensemble du territoire tunisien, les deux dernières années ont enregistré des perturbations dans la réalisation de 780 projets. Cette situation a poussé l'actuel gouvernement à mettre en place un organisme gouvernemental chargé de suivre la réalisation de tous les projets publics prévus dans les régions, " sans oublier l'apport des investissements privés", a encore expliqué M. Saidi dans une déclaration à la presse.

Le gouvernement tunisien a également confirmé l'enregistrement de certains indicateurs négatifs tels qu'un déficit de la balance commerciale et une perte de 8 points au niveau du taux de couverture.

Cette situation est expliquée "principalement par une croissance de plus de 23% des importations, mais surtout des importations des produits de consommation".

"Ceci n'empêche pas que l'Etat ait enregistré un développement économique de 2.2% dû à une nette amélioration dans le secteur du tourisme, un développement dans les investissements", toujours selon M. Saidi.

Du côté de l'opposition, elle voit qu'"il n'y a pas de volonté politique et que ce gouvernement est en train de fuir ses responsabilités en accablant l'Assemblée constituante à chaque fois qu'il s'agit d'une décision importante", a déclaré à la presse Iyed Dahmani, député du Parti démocratique progressiste.

Selon l'opposition, le Programme d'action du gouvernement pour 2012 n'a pas comporté une stratégie claire en matière d'emploi, des mesures relatives à la justice transitionnelle et un délai " bien déterminé" pour l'organisation des prochaines élections, a encore ajouté M. Dahmani.

Dans ce sens, le chef du gouvernement tunisien a annoncé qu'il présentera dans deux semaines au plus tard deux projets de loi relatifs aux commissions électorales tout en mettant en exergue " la nécessité de préserver les "cinq piliers de la démocratie" : la réforme des secteurs de la sécurité, des finances, des médias, de la justice et du parti du Rassemblement constitutionnel démocratique (ancien parti au pouvoir dissous). afriquinfos

_____________________________________________________

 

 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Tunisie : Économie_ Environnement_(Lampedusa)
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : thala solidaire.over-blog.com
  •  thala solidaire.over-blog.com
  • : ThalaSolidaire est dédié à la ville de Thala, ville phare de la Révolution tunisienne. Thala est une petite agglomération du centre-ouest de la Tunisie. Elle est connue pour son histoire antique, ses sources, ses carrières de marbre, devenues une sorte de tragédie écologique et économique, sa résistance et sa misère. Thala solidaire a pour objectif de rassembler toutes les voix INDIGNÉES pour donner à cette terre ainsi qu'à toutes autres terres un droit à la vie et à la dignité…
  • Contact

Recherche

Vidéos

Catégories