Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 03:41

Ennahdha: après le jackpot, le braquage!

 

Alors que les ex-prisonniers politiques de gauche refusent toute indemnisation, ceux d’Ennahdha vont faire de leurs indemnités, déjà programmées, un butin de guerre pour financer la prochaine campagne électorale.

 

L’équipe «anglo»-tunisienne (Rached Ghannouchi-Hamadi Jebali) a réalisé le jackpot (gouvernement, postes ministériels, députés...) avec une mise minimum: bureaux un peu partout dans le pays, actions sociales, meetings... et bingo! Une partie du pauvre peuple s’est alignée comme les 3 cerises d’une machine à sous. Et les voilà installés pour un an, plus auto-bonus de quelques mois.

Maintenant ils visent le gros lot: les prochaines élections. Là ce n’est plus la machine à sous qui ne nécessitait qu’un petit pot de pièces comme capital. Là c’est la grande table, le tapis vert et la roulette. Pour gagner gros, il faut miser gros.

Bien sûr, le Qatar et autres prêteurs à gages pourraient participer à l’opération, seulement il faut justifier l’origine des fonds. Solution: l’apport des membres du parti.

Les fous étant des simples d’esprit, eh bien, ils ont eu une idée simple: les prisonniers politiques doivent être indemnisés! Montant annoncé par les Nahdhaouis: 750 millions de dinars. Ce montant a été fixé en fonction de deux données :

1- le nombre de taulards politique nahdhaouis;

2- le budget nécessaire pour gagner les prochaine élections: subventions mariage, Ramadan (restos gratuits, circoncisions gratuites, offre de «ftour» et «shour» de la dernière semaine dans les mosquées), «fetra» et cadeaux l’aïd, meetings (transport, sandwich, location de salles, groupes de musiques...), publicité, prospectus et brochures, milices à payer, etc.

La gauche a refusé cette indemnisation; Ennahdha s’en fout royalement vu que le parti islamiste a tablé sur la partie des 750 millions de dinars qui lui revient, et va même en tirer profit en annonçant la réduction du montant global.

Il faut tout faire pour empêcher ce braquage!

Ce qui me rassure: on ne sort jamais gagnant d’un casino.

Par Mokhtar Larbi, kapitalis

 

_____________________________________________________________________

Le Cheikh Rached Ghannouchi, qu’Allah soit satisfait de lui !

 

Plusieurs personnes venues célébrer la reprise de l’enseignement religieux à la mosquée de la Zitouna, ce samedi 12 mai, ont quitté les lieux en protestation contre la manière dont a présenté l’Imam de la mosquée de la Zitouna, le leader du Mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi, rapporte Radio Shems FM.

En effet, l’imam a fait l’éloge du « combat courageux » de Rached Ghannouchi en disant » Je donne la parole au fils de la Tunisie qui a souffert en prison pour son pays et qui nous a honoré par sa présence, Cheikh Rached Ghannouchi  ( رضي الله تعالى عنه ) qu’Allah soit satisfait de lui »!

Lorsqu’il s’était rendu compte de l’énormité de ce qu’il avait dit, l’Imam s’est justifié en précisant qu’il n’avait pas présenté Rached Ghannouchi en tant que personnalité politique mais sur la base d’une personne éminente, un homme qui a été persécuté comme l’avait été Ibn Abi Rabia et Amr Iben Yasser.  tunisienumerique 

 

_____________________________________________________________________

Tout Kasserine conteste une nomination d’un cadre régional d’Ennahdha

 

La nomination du Secrétaire général du bureau régional d’Ennahdha à Kasserine, Mohsen Bthouri, à la tête du pôle industriel et technologique de la région a provoqué un tollé général. 

Dès que l’information a été rendue publique, une pétition a circulé parmi les composantes de la société civile et politique de la région pour la contester. On peut y lire que Kasserine ‘conteste le caractère partisan de cet acte qui rappelle les pratiques du RCD dissous’ et attire l’attention de l’administration sur le fait que ‘cette nomination vient au moment où la région s’attendait à des mesures à l’encontre des symboles du régime déchu’.

La contestation est d’autant plus grande que l’ex-PDG du pôle industriel et technologique, Abdelkader Labbaoui, est un cadre compétent qui a été certes nommé à ce poste il y a moins d’une année mais qui est parvenu à obtenir la sympathie de la population. 
Pour preuve de cette sympathie, la pétition porte déjà les signatures de trois membres représentant la région dans l’Assemblée nationale constituante, du secrétaire général de l’Union régionale du travail (UGTT), du président de l’UTICA régionale, ainsi que celles de dizaines d’associations et d’entreprises.
‘Au-delà de la personne de M. Labbaoui, en elle même, une pareille nomination traduit un signal partisan auquel la région de Kasserine ne veut pas adhérer’, a souligné Samir Rabhi, ex-porte-parole de l’Instance supérieure de réalisation des objectifs de la révolution.

Il a rappelé que ‘la région est déjà sous haute tension en raison du chômage et ce ne sont pas de pareils actes qui apaisent le climat social’.    Mounir Ben Mahmoud; 
businessnews


Partager cet article

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Tunisie : Partis politiques_ Programmes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : thala solidaire.over-blog.com
  •  thala solidaire.over-blog.com
  • : ThalaSolidaire est dédié à la ville de Thala, ville phare de la Révolution tunisienne. Thala est une petite agglomération du centre-ouest de la Tunisie. Elle est connue pour son histoire antique, ses sources, ses carrières de marbre, devenues une sorte de tragédie écologique et économique, sa résistance et sa misère. Thala solidaire a pour objectif de rassembler toutes les voix INDIGNÉES pour donner à cette terre ainsi qu'à toutes autres terres un droit à la vie et à la dignité…
  • Contact

Recherche

Vidéos

Catégories