Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 03:55

Les propos de mon ami le docteur Mohsen Saidi (vidéo ci-dessous) quant à la proto-enquête réalisée par le  docteur Lotfi Mraihi et portant sur le problème de l’hépatite c dans la ville de Thala me laissent songeur. Prétendre en effet que seule une étude comparative pourrait dévoiler la profondeur de cette quasi-épidémie  est tout simplement irresponsable, notamment de la bouche d’un acteur important dans le secteur de la santé de cette ville. Lorsque l’on n’a pas d’arguments, on devrait, par pudeur, épargner  aux  autres notre  irresponsabilité, mon cher et aimable Mohsen !


J’ai passé deux étés à Thala et je fus témoin de trois décès causés par l’hépatite c. Dans ma rue, il ya,  à ma connaissance,  cinq personnes atteintes de ce mal. Lors de ma contribution au festival du film au cours de l’été 2011, jeunes et moins jeunes n’arrêtaient pas de me parler de ce mal, devenu cauchemar pour les habitants de Thala.

 

Au lieu donc d’encourager l’initiative du docteur Mraihi et de transformer cette proto-enquête (sur 500 personnes, on dénombre environ 8% de personne atteintes du virus d’hépatite c) en une véritable étude épidémiologique, le docteur Mohsen Saidi  se met à bégailler des méthodologies (il prétend que la connaissance de la profondeur de ce mal dans la ville de Thala, passe par des enquêtes dans d’autres villes !) qui n’ont pas de ce sens scientifique et n’ont aucun lien avec la question attaquée de front par le docteur Mraihi…


Le ministère de la Santé devrait quant à elle cesser de gommer ce problème au moyen de statistiques rassurantes mais  en rupture totale avec le sujet soulevé par le docteur Mraihi. Être atteint par le virus de l’hépatite c, comme l’explique le docteur Mraihi dans la vidéo ci-dessous,  est tout à fait différent d’être atteint de la maladie elle-même. Et les statistiques du ministère (0,1 %) concernent ceux qui ont déjà développé la maladie et sont sur les chemins du cimetière. Les statistiques (8%) du docteur Mraihi concernent, elles, les porteurs du virus qui n’ont pas encore développé la maladie.


Comme citoyen thalois,  je soutiens énergiquement l’initiative du docteur Mraihi et j’appuie sa demande d’élargir cette enquête afin de dévoiler la face cachée de ce mal qui ne cesse de hanter la santé comme l’esprit des habitants de cette ville. Je prie également mon ami le docteur Mohsen Saidi de prendre contact avec le docteur Lotfi Mraihi et de l’aider dans sa quête de vérité…

 

Noureddine Mnasri Bourougaa, Québec, Canada  Thalasolidaire

 

_______________________________________

Le docteur Lotfi Mraihi

 

Partager cet article

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Thala [RÉGIONS] _Kasserine_Gafsa_S. Bouzid_ Silian
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : thala solidaire.over-blog.com
  •  thala solidaire.over-blog.com
  • : ThalaSolidaire est dédié à la ville de Thala, ville phare de la Révolution tunisienne. Thala est une petite agglomération du centre-ouest de la Tunisie. Elle est connue pour son histoire antique, ses sources, ses carrières de marbre, devenues une sorte de tragédie écologique et économique, sa résistance et sa misère. Thala solidaire a pour objectif de rassembler toutes les voix INDIGNÉES pour donner à cette terre ainsi qu'à toutes autres terres un droit à la vie et à la dignité…
  • Contact

Recherche

Vidéos

Catégories