Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 04:56

Manifestation contre la torture

Vendredi 14 septembre

15 h 30

La Kasbah, Tunis

 

 

_____________________________________________________________________________________

Appel à manifester contre la Torture

 

Un groupe de jeunes tunisiens, mené par le blogueur Yassine Ayari, estime que les «médias et la classe politique» font preuve de désintérêt à l'égard du dossier de la torture en Tunisie. Il lance un appel à manifester ce vendredi à la Kasbah pour «imposer» ce dossier à l'opinion publique.

torture-120912 

 

Un appel à manifester contre la torture, vendredi 14 septembre, 15h 30 à La Kasbah, a été lancé sur Facebook. «C'est une tentative d'imposer le dossier de la torture à l'opinion publique ». Les initiateurs de la manifestation estiment que ce dossier n'a pas été assez soulevé dans les médias, ni chez l'élite et les politiques «malgré sa grande importance ».

 

Le blogueur Yassine Ayari, un des organisateurs de la manifestation affirme que cette initiative n'est « ni avec Ennahdha, ni contre Ennahdha, ni avec le gouvernement, ni contre le gouvernement, ni avec la Gauche ni contre la gauche, ni avec, ni avec les salafistes, ni contre les salafistes, ni avec Nida Tounes ni contre Nida Tounes», mais contre «toute atteinte à l'intégrité physique et toute atteinte à la dignité humaine ». Il insiste sur le fait que son action est « apolitique » et au dessus des «clivages politiques». «C'est pour que nos enfants ne subissent pas la torture » souligne-t-il dans un communiqué de presse rendu public le 10 septembre.


Cette manifestation vise à «déclencher des poursuites sérieuses contre les tortionnaires et leurs complices par le silence» précisent les organisateurs qui appellent à dépasser toutes les considérations politiques dans l'ouverture de ce dossier, que «hommes de loi et policiers sont en train de fuir » selon leurs dires. tekiano

 

 

______________________________________________________________________________________

Tunisien écroué pour un vol, torturé à mort par la police

 

Un Tunisien écroué pour un vol présumé est décédé des suites d'actes de "torture" dans les locaux de la police à Tunis, a dénoncé lundi Radia Nasraoui, présidente de l'Association de lutte contre la torture.

tunisien.jpg

Abderraouf Kamassi, 40 ans, est mort samedi à l'hôpital où il avait été admis une douzaine de jours plus tôt "dans un état comateux, un gros hématome à la tête, après avoir séjourné dans des locaux de la police", a déclaré Me Nasraoui à l'AFP.

 

Le ministère de l'Intérieur a de son côté annoncé l'arrestation de quatre policiers parmi ceux qui étaient en charge de l'interrogatoire de la victime.

 

L'homme avait été arrêté le 28 août et avait dû être hospitalisé le jour même dans un état de coma profond, a indiqué le ministère dans un communiqué, ajouant que l'examen médical avait révélé un traumatisme cranien.

 

Une enquête a été ouverte le 30 août, et le juge d'instruction a ordonné l'arrestation de quatre policiers après le décès d'Abderraouf Kamassi, a précisé le ministère.

 

Selon Me Nasraoui, l'homme originaire de Jerissa (nord-ouest) avait été arrêté alors qu'il se trouvait au chevet de son épouse alitée dans l'hôpital des maladies cancéreuses à Tunis, à la suite d'une plainte pour vol déposée par une voisine.

 

"Ce drame apporte la preuve que la torture continue d'être pratiquée en Tunisie après la chute du régime Ben Ali", a déclaré Me Nasraoui, militante réputée des droits de l'Homme.

 

Radhia Nasraoui avait déjà accusé le gouvernement dominé par la parti islamiste Ennahda de laisser se poursuivre la torture, qui était monnaie courante sous Zine El Abidine Ben Ali, renversé en janvier 2011.

 

Plusieurs cas de tortures ont été enregistrés dans des prisons ou commissariats, selon des organisations de défense des droits de l'Homme.

 

Les autorités tunisiennes post-révolution se sont engagées à mettre en place un mécanisme de prévention de la torture, prévoyant en particulier des visites régulières dans les lieux de détention et les postes de police. tunisie-secret

 


___________________________________________________________________

 

Radhia Nasraoui confirme la persistance de la torture en Tunisie

 

 

 

 

Radhia Nasraoui ,présidente de l’Association tunisienne de lutte contre la torture, a déclaré, mardi, que Abderraouf Khammassi, décédé samedi dernier alors qu’il était en détention, avait été « frappé sauvagement ». 

 

La militante des droits de l’homme s’est déclarée, toutefois « satisfaite » de l’ouverture d’une enquête judiciaire à ce sujet et de l’arrestation dans ce cadre de quatre agents de l’ordre.

Dans une déclaration à l’agence TAP, Mme Radia Nasraoui a indiqué que la victime « qui souffrait d’un cancer avait été arrêtée de façon illégale et inhumaine à l’hôpital Charles Nicole où il était au chevet de sa femme, également atteinte d’un cancer ».

 

Il a ensuite été conduit au poste de police de Sidi Hassine, a-t-elle ajouté, « où il a été frappé sauvagement, ce qui lui a causé un traumatisme crânien qui a entraîné sa mort après plusieurs jours de coma ».

 

Le cas de Abderraouf Khammassi et plusieurs autres cas similaires qui parviennent quotidiennement à son association, confirment selon Mme Nasraoui « la persistance du recours à la violence par les forces de sécurité et de la torture ».

 

Elle a indiqué avoir présenté deux demandes au ministère de l’Intérieur afin de s’entretenir avec le ministre de l’Intérieur au sujet de ces « dépassements », mais ses demandes sont restées lettres mortes. « Cela n’augure rien de bon », a-t-elle dit.

 

Le ministère de l’Intérieur avait annoncé, lundi, avoir décidé l’ouverture d’une enquête administrative à ce sujet et informé le ministère public qui a pris en charge l’affaire et engagé une enquête judiciaire depuis le 30 août dernier. Le juge d’instruction a ordonné de placer en garde à vue les quatre agents de l’ordre qui avaient été chargés de l’interrogatoire du défunt. unisiefocus

 

 

 

________________________________________

 

La révolution n'aurait pas mis fin à la torture en Tunisie

 

 

 

Des dizaines de détenus ont été torturés en Tunisie depuis la révolution qui a chassé du pouvoir en janvier 2011 le président Zine ben Ali, a déclaré mercredi Radhia Nasraoui, présidente de l'Association de lutte contre la torture en Tunisie (ALTT).

 

Radhia Nasraoui était auparavant allée dans le sens de l'avocat d'Abd Raouf Kammassi, un homme mort lundi dans un hôpital de Tunis, qui a accusé la police de l'avoir torturé et d'avoir provoqué ce qui constituerait le premier décès de ce genre depuis la révolution.

 

"Après la révolution, la torture ne s'est pas arrêtée dans les prisons et les postes de police, elle est devenue un phénomène endémique, ce qui est triste pour la Tunisie", a dit Radhia Nasraoui à Reuters, évoquant "des dizaines de cas".

 

"Les actes de torture concernent des hommes, des femmes, des enfants et des personnes âgées", a-t-elle ajouté, précisant que les victimes étaient des militants politiques et des criminels de droit commun.

 

Selon Radhia Nasraoui, appuyée par l'ONG Amnesty International, les victimes de torture ont reçu des coups de poings et de bâtons, et ont été traînées à terre.

 

Le ministère de la Justice a démenti ces allégations, affirmant que même si la situation était "mauvaise dans les prisons", elle n'était pas assez grave pour évoquer des actes de torture.

 

Le ministère de l'Intérieur a, en revanche, confirmé que trois policiers avaient été arrêtés à la suite d'accusations, relayées par l'ALTT, de viol d'une jeune fille en pleine rue, la semaine dernière.

Tarek Amara, Julien Dury pour le service français  tempsreel.nouvelobs

 

 

___________________________________________

Lutte contre la torture : " mieux vaut prévenir que guérir "

Partie I

 

Partie II

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Tunisie _ Liste des victimes _ Torture
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : thala solidaire.over-blog.com
  •  thala solidaire.over-blog.com
  • : ThalaSolidaire est dédié à la ville de Thala, ville phare de la Révolution tunisienne. Thala est une petite agglomération du centre-ouest de la Tunisie. Elle est connue pour son histoire antique, ses sources, ses carrières de marbre, devenues une sorte de tragédie écologique et économique, sa résistance et sa misère. Thala solidaire a pour objectif de rassembler toutes les voix INDIGNÉES pour donner à cette terre ainsi qu'à toutes autres terres un droit à la vie et à la dignité…
  • Contact

Recherche

Vidéos

Catégories