Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 16:41

Hammoud MOUNASSAR
Agence France-Presse Sanaa

Le président yéménite Ali Abdallah Saleh a multiplié les concessions, allant jusqu'à promettre son retrait à la fin de l'année, mais l'opposition et la rue exigeaient toujours jeudi qu'il quitte le pouvoir immédiatement.

L'armée, dont l'homme fort le général Mohsen Ali al Ahmar s'est rallié à la contestation, est dorénavant divisée, et un nouvel incident entre unités rivales dans le sud-est du pays a fait trois blessés jeudi.

Ces accrochages ont éclaté entre des soldats et la garde républicaine commandée par Ahmed Saleh, l'un des fils du chef de l'État, à Moukalla, théâtre mardi d'une première confrontation qui avait fait deux tués.

Le président Saleh, 69 ans, a appelé ses partisans à se masser vendredi sur une place proche du palais présidentiel, à plusieurs km du centre de Sanaa, loin de la place de l'Université occupée depuis plus d'un mois par des protestataires.

 

De leur côté, les manifestants anti-régime ont appelé à une vaste mobilisation vendredi mais ont annoncé qu'ils attendraient le 1er avril, pour marcher sur le palais présidentiel.

Le chef de l'État, au pouvoir depuis 32 ans, mais de plus en plus isolé, après le lâchage de dignitaires religieux et de chefs tribaux, a baptisé cette journée «le vendredi de la tolérance».

Le Parlement a approuvé mercredi, lors d'un vote contesté par l'opposition, l'instauration de l'état d'urgence qui donne en principe au président Saleh le droit d'interdire les manifestations, et de limiter la liberté de la presse.

Le bureau d'Al-Jazira à Sanaa, la chaîne du Qatar, a été saccagé mercredi par des hommes armés et les autorités yéménites ont justifié jeudi sa fermeture pour diffusion de «fausses nouvelles».

Depuis le début des troubles au Yémen, le président Saleh a procédé à plusieurs replis : il a annoncé qu'il ne se représenterait pas en 2013, à la fin de son mandat, il a dissous son gouvernement, puis il a proposé mardi l'élection avant la fin de l'année d'un Parlement et de son successeur.

 

Lire la suite ici : http://www.cyberpresse.ca/international/moyen-orient/201103/24/01-4382720-yemen-le-president-saleh-appelle-ses-partisans-en-renfort.php?utm_campaign=crise+dans+de+monde+arabe&utm_term=%C3%A9gypte&utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Yémen
commenter cet article
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 16:32

16h09: Des avions néerlandais prêts pour des missions en Libye
Six F-16 néerlandais stationnés sur l'île italienne de Sardaigne vont effectuer prochainement des missions pour faire appliquer la zone d'exclusion aérienne en Libye. Le ministère néerlandais de la défense souligne que les avions ne réaliseront pas d'attaques, rapporte le site de Al-Jazira.

 

16h05: Les avions norvégiens effectuent leurs premières missions sur la Libye

Les F-16 envoyés par la Norvège ont effectué ce jeudi leur première mission sous commandement américain, a annoncé l'armée norvégienne.

 

15h59: La Jordanie apportera une assistance humanitaire

Son assistance à la coalition contre le régime libyen se concentra uniquement sur cette aide.

14h29: La Libye souffre de pénurie de carburants, un navire attendu

 Le pays, membre de l'Opep, souffre d'une pénurie de carburants nécessitant des importations, a annoncé ce jeudi un responsable du secteur énergétique qui redoute que les forces alliées ne stoppent un pétrolier attendu au port de Tripoli, rapporte Reuters. La filière libyenne des hydro-carbures est très perturbée par les combats et bombardements en cours entre les forces gouvernementales et les insurgés.

 

h25: Des chasseurs français abattent un avion militaire libyen violant la zone d'exclusion aérienne, revèle la chaîne américaine ABC News. A Paris, l'état-major français a déclaré ne pas être en mesure de confirmer l'information.

14h14: L'Otan décidée à faire respecter l'embargo en Libye

 L'Otan va faire appliquer «de manière robuste», et si nécessaire par la force, l'embargo sur les armes à destination de Libye, a promis jeudi le vice-amiral Rinaldo Veri, responsable de l'opération baptisée «Protecteur unifié». Plusieurs navires ont pris position dans le secteur, où l'opération a pu débuter mercredi soir, mais elle est encore en phase de déploiement et ne disposera des moyens nécessaires que d'ici quelques jours, a-t-il précisé lors d'une conférence de presse organisée au QG du flanc Sud de l'Alliance atlantique. Italie, Grande-Bretagne, Grèce, Etats-Unis, Canada, Espagne et Turquie y contribuent ou ont fait des promesses, mais d'autres Etats devraient selon lui s'y associer prochainement.

14h05: La coalition cible des bases militaires dans toute la Libye

 L'aviation de la coalition a bombardé ce jeudi au moins trois bases militaires à Tripoli et dans les terres, poursuivant sa tentative de destruction des moyens de l'armée régulière libyenne. La chaîne Al Arabya a fait état de frappes sur la ville de Sebha, dans une région désertique du centre de la Libye. Cette grande ville du Fezzan, fief de la tribu de Mouammar Kadhafi, abrite une importante base aérienne.

14h00: Le nombre de missiles français pourrait être important
Selon le blog spécialité Le mamouth, la réticence de l'Etat-major des armées à évoquer le nombre de missiles Scalp tirés dans la nuit de mercredi à jeudi pourrait être lié à la grande quantité larguée. D'autant plus que l'on apprend que marine et armée de l'air ont toutes les deux lancé ce type d'engin cette nuit, une première, dans des opérations de guerre. Deux patrouilles de Rafale et une patrouille de Mirage 2000D étaient en l'air cette nuit, ce qui peut donc générer jusqu'à dix Scalp-EG en vol, mais plus probablement huit, rapporte le site.

 

13h30: 800.000 étrangers encore en Libye

L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) estime à ce nombre les ressortissants étrangers se trouvant toujours en Libye, a indiqué Laurence Hart, chef de mission de cette organisation à Tripoli,rapporte l'AFP.

 

13h00: Nouvelles frappes aériennes sur Tripoli

L'aviation occidentale a de nouveau visé ce jeudi le quartier de Tadjoura à Tripoli, où se trouve une base militaire, apprend-on de source militaire libyenne, rapporte Reuters. «Il y a une attaque sur le même endroit qui a été attaqué ce matin», a dit cette source à l'agence.

12h50: Non à une direction de l'OTAN des opérations en Libye, selon de Villepin

L'ancien premier ministre Dominique de Villepin a réaffirmé ce jeudi, au micro de RFI, son opposition à «une direction ou un commandement de l'OTAN» pour les opérations militaires menées en Libye qui, a-t-il estimé, favoriserait rapidement «un retournement de l'opinion arabe». «Un commandement OTAN serait inacceptable», a-t-il estimé. «On est dans la phase ou on essaye de s'arranger pour prendre en compte les impératifs des uns et des autres et l'on distingue un pilotage politique d'un engagement OTAN», a constaté Dominique de Villepin.

 

12h29: L'état-major français reconnaît des frappes aériennes durant la nuit sur une base aérienne militaire en Libye

Dans la nuit de mercredi à ce jeudi, des missiles ont été lancés contre cette base, située dans les terres, à 250 km au sud des côtes libyennes, a précisé cejeudi un porte-parole de l'état-major français lors d'un point de presse. Cette opération a eu lieu loin de la zone de Benghazi, où la France intervenait jusqu'à présent, a-t-il ajouté. Une quinzaine d'appareils ont été engagés mercredi et une dizaine dans la nuit dans le cadre des opérations de la coalition internationle contre les forces de Mouammar Kadhafi, a ajouté le porte-parole.

Source : http://www.20minutes.fr/article/693174/monde-la-libye-direct-avion-libyen-abattu-chasse-francaise

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans OTAN_ ONU _ Gouvernements «occidentaux»_
commenter cet article
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 16:25
Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Cartes des soulèvements
commenter cet article
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 16:04

Certains y voient déjà le «Sidi Bouzid» syrien, cette ville de la Tunisie rurale d'où est partie la révolution.

Alors que, jusque là, la rue syrienne a eu de la peine à se lancer dans la dynamique des révolutions arabes, qu'une première «journée de colère» le 4 février n'a pas pris, que les petites manifestations à Damas se sont heurtées à des déploiements policiers massifs, c'est à Deraa, tout au sud du pays, que se concentre la contestation. La ville est en état quasi-insurrectionnel depuis le vendredi 18 mars.

Située à 120km de Damas, tout près de la frontière avec la Jordanie, Deraa compte 75.000 habitants.

Les chefs de tribus, sunnites, y jouent un rôle significatif, expliquait le chercheur Gilles Kepel, ce matin sur France Info. «Ils n'ont jamais très bien accepté la domination de l'Etat syrien, dominé par la minorité alaouite, que représente Bachar al-Assad», détaillait ce spécialiste du monde arabe, précisant qu'il ne s'agissait que d'«un des éléments» du soulèvement, qui touche d'autres villes comme Lattaquié, «bastion alaouite».

-> Lire aussi l'article paru dans Libération, le 23 mars: «L'insurrection arabe sur le chemin de Damas».

Les manifestations ont commencé après l'arrestation de 15 adolescents, qui avaient taggé sur les murs de la ville le slogan des révolutions arabes: «Le peuple veut la chute du régime».

Vendredi 18 mars, jour de la grande prière, premiers signes de colère. Elles sont sévèrement réprimées. Au moins quatre personnes sont tuées.

Deraa, le 18 mars. Capture d'écran d'une vidéo diffusée sur Youtube (AFP).

Manifestation le 18 mars, à Deraa (Youtube / freeknight2011)

Le lendemain, lors des funérailles de deux d'entre eux, les forces de l'ordre ont recours à la force pour disperser les «milliers de personnes rassemblées» pour la cérémonie, selon un militant interrogé par l'AFP. Nouvelles arrestations, nouveaux blessés, par centaines, selon les militants des droits de l'homme.

Funérailles d'un manifestant à Deraa. Capture d'écran d'une vidéo datée du 20 mars (Reuters).

Le régime, qui manie le bâton, tente aussi la carotte. Une commission est créée pour enquêter sur les violences du vendredi. Le dimanche, elle conclut qu'il faut «libérer immédiatement» le groupe de jeunes coupable de graffitis. Une délégation gouvernementale est envoyée le même jour présenter ses condoléances aux familles des victimes.

Mais Deraa s'embrase à nouveau ce jour-là. Des centaines de manifestants tentent de gagner le palais du gouverneur. Massivement déployées, les forces de l'ordre tirent en l'air et font pleuvoir les gaz lacrymogènes. Les manifestants mettent le feu au Palais de justice, à plusieurs autres bâtiments, aux locaux des sociétés de téléphonie mobile MTN et Syriatel, à des voitures. Les forces de l'ordre, massivement déployées, usent de gaz lacrymogènes, tirent en l'air.

 

Lire la suite ici : http://www.liberation.fr/monde/01012327525-syrie-deraa-sept-jours-de-soulevement

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Syrie : les oppositions _ Ligue Arabe
commenter cet article
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 14:33

Au moins 100 personnes ont été tuées mercredi 24 mars par la police à Deraa dans le sud de la Syrie, théâtre de manifestations sans précédent contre le pouvoir, ont indiqué jeudi des militants des droits de l'Homme et des témoins. "Il y a sûrement plus de cent morts et la ville a besoin d'une semaine pour enterrer ses martyrs", a affirmé Ayman al Assouad, militant des droits de l'Homme, joint au téléphone par l'AFP à Deraa depuis Nicosie.
Al Assouad a accusé les forces de l'ordre d'"avoir utilisé des balles réelles" contre les manifestants.

Un autre militant des droits de l'Homme a affirmé que le nombre des tués à Deraa et dans les localités voisines "dépassait les 150 morts".

Les autorités ont imputé les heurts à un "gang armé", l'accusant d'avoir tué quatre personnes et "d'emmagasiner des armes dans la mosquée" al-Omari à Deraa.

Par ailleurs, plus de 20.000 personnes ont participé jeudi à des funérailles à Deraa dans le sud de la Syrie a indiqué un militant des droits de l'Homme. Les manifestants scandaient: "Par notre âme et notre sang, nous nous sacrifierons pour toi, martyr".
Ils se dirigeaient de la Mosquée al-Omari vers le cimetière.

 

Tirs lors de funérailles

 

Déjà, mercredi, quinze personnes ont été tuées à Deraa d'après un dernier bilan donné par des militants des droits de l'Homme. Les forces de l'ordre avait tiré à balles réelles sur la foule, lors des funérailles de deux personnes tuées dans la nuit, toujours selon les mêmes sources.

 

"Une Syrie sans tyrannie"

 

Outre Deraa, la contestation touche également des villes avoisinantes comme Jassem ou Nawa. Le mouvement de contestation sans précédent a débuté le 15 mars en Syrie à la suite d'un appel d'une page Facebook, intitulée "la révolution syrienne contre Bachar al-Assad 2011", à des manifestations pour "une Syrie sans tyrannie, sans loi d'urgence (depuis 1963) ni tribunaux d'exception".

De petites manifestations appelant à des réformes politiques ont été dispersées depuis le 15 mars dans la capitale, puis le mouvement s'est étendu au sud du pays. Outre les morts à Deraa, des dizaines de personnes ont été arrêtées à travers le pays.

 

Lire la suite ici : http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/les-revolutions-arabes/20110324.OBS0168/au-moins-100-personnes-tuees-a-derra-en-syrie.html

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Syrie : les oppositions _ Ligue Arabe
commenter cet article
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 12:42
Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Lybie
commenter cet article
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 05:47

pancarte23-03.jpg Texte très important :  Tunisie : une question très importante mais oubliée : comment on vote au sein du Conseil de l' I.S.P.O.R présidé par yadh BEN ACHOUR ? 23-03-2011

 

شعارات الإعتصام:


كلنا تونس... تونس شعب لا حكومة
القرار للشعب و لا لأحد غيرالشعب
شعب تونس يد وحدة مهما حاولو يفرقونا

......كل يوم مسيرة لتحقيق التعبئة الجماهيرية لإعتصام القصبة و التعريف بأهدافه
الحوار هو سيد الحلول و الأفكار موجودة
بالنسبة لكل من يتساءل عن الحلول و البديل... ستكون الإعتصامات هذه المرة للتباحث و الإجتماعات بين مختلف شرائح الشعب و الإجتماعات لإيجاد الحلول الجذرية و لن تكون للمطالبة

نأكد على نقطة الإجتماعات و الحوار لذالك نطلب من كل من يريد الحوار و إبداء رأيه الحضور و الإعتصام.. وهناك العديد من مشاريع الحلول التي ستطرح إنشاء الله

سنجد حلول لكل هذه المشاكل، مع العلم أننا لن نطالب بل سنترك الشعب يقرر.. لن نتكلم باسم الشعب لكن سنطرح حلولنا على الشعب إن شاء الله.
كونوا في الموعد و لا تفوتوا هذه الفرصة الديمقراطية التاريخية..

هذه المشاكل المطروحة:
http://www.upr2011.co.cc/index.php?option=com_content&view=article&id=44%3A----14---------&catid=14%3A2011-03-07-20-39-13&Itemid=6

 

Écouter ici : http://www.facebook.com/video/video.php?v=154662011259761&oid=208276145849310&comments

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Tunisie : Kasbah 1 et 2_Manifs_ Initiative-UGTT
commenter cet article
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 04:58

 

ذكرت الأنباء الواردة من مدينة درعا في الجنوب السوري أن عدد الذين سقطوا ضحايا إطلاق الرصاص الحي من قبل عناصر السلطات السورية على المواطنين المتظاهرين في المدينة ومحيطها والمعتصمين في المسجد العمري تتزايد بشكل مروع ، وقد تم إحصاء وتمييز الأسماء الآتية منذ بداية التظاهرات السلمية وحتى تاريخه:

1-    معتز ابو زايد - خربة غزالة
2- فادي المصري - خربة غزالة
3- حيان حاج على - خربة غزالة
4- منذر رنس حواش قنبس الشمري – مدينة الحارة
5- صلاح عبد الرحمن الحريري
6-محمد عبد الرحمن الحريري
7- عيسى محمد الكردي
8- معاذ نايف الأبازيد- قرية الصورة
9- محمد أحمد السلامات- البانوراما
10- -جمال الجربوعي- الحراك
11- مهاب نايف أبازيد
12- مالك محمود مفضي الكراد
13- علي غصاب المحاميد
14- عباس سعد المحاميد
15- خالد عبد الله المحاميد
16- نايف حسين الأبازيد
18- ابتسام مسالمة
19- رائد أحمد الحمصي
20- منذر عمرو- 22سنة عسكري
21- عمر عبد الوالي
22- خالد المصري – مجند من تلكلخ أطلق عليه الرصاص من آمره لعدم مشاركته في اقتحام المسجد العمري.
23- محمد أبو نبوت
24- -حميد أبو نبوت
25- بلال أبو نبوت
26- عزيز أبو نبوت
27- أيهم حريري
28- حسام عبد المولى
29- مؤمن منذر مسالمة- 14سنة
30- أكرم جوابرة
31- محمد رشراش الجراد- مدرس- 47سنة- الحارة
32- ماهر المسالمة

هذا ولا تزال الأعداد في تزايد وترد تباعاً...

إن اللجنة السورية لحقوق الإنسان تدين بأقوى التعابير استخدام الرصاص الحي ضد المتظاهرين والمعتصمين المسالمين، وقتل أعداد كبيرة منهم، وتعتبر هذا التصرف قتل خارج إطار القانون السوري والمعاهدات الأممية، ولا بد تجاه هذه المعلومات المروعة من مناشدة المجتمع الدولي للتدخل وحماية المدنيين ومعاقبة المتورطين في هذه المجازر آمرين ومنفذين.

اللجنة السورية لحقوق الإنسان
23/3/

liste-des-tues-23-03-2011.jpg

 

« On ne nous laisse pas récupérer les cadavres »

 

Depuis le 15 mars, les autorités syriennes ne parviennent plus à contenir le mouvement de colère parti de la ville de Daraa, dans le sud du pays. Ces quatre derniers jours, 26 personnes ont été tuées lors d'affrontements avec la police, dont quinze ce mercredi après-midi. Les forces de l'ordre ont ouvert le feu sur des jeunes manifestants. On compte des centaines de blessés .

« Les blessés ne sont pas soignés »

Un riverain de Rue89 nous a écrit dans la nuit de mardi à mercredi :

« Les choses se compliquent à Daraa. Les blessés ne sont pas soignés à l'hôpital par crainte d'être arrêtés par les services de sécurité. Ils sont soignés à la mosquée Al Oumari.

Des centaines des jeunes sont restés dans la mosquée pour y passer la nuit mais vers 1h30, les services secrets et les unités spéciales de Mher Al-Assad [frère du président, ndlr] ont attaqué la mosquée : bombes lacrymos, balles réelles, hélicos. 300 jeunes se sont battus à main nues contre les services des sécurité.

Les ambulances ont été interdites d'accès pour évacuer les blessés. Une vingtaine de personnes sont dans un état grave. Il y a eu quelques décès parmi les blessés qui n'ont pas réussi à fuir. Le médecin qui soignait les blessés, Ali Mahameed, a été tué.

Les manifestants ont prévu de se rassembler pour enterrer les morts mais cela ne se passe pas bien, les services de sécurité ne laissent pas les familles récupérer les cadavres. »

 

Les images de Daraa sont très rares, les téléphones et Internet ont été coupés dans la région, où le mouvement prend de l'ampleur. A Enkhel, Jassem et Nawa, plusieurs milliers de personnes ont défilé contre le régime. Un seul mot d'ordre, « une Syrie sans Bachar al-Assad en 2011 ». C'est ainsi qu'est intitulé le compte Facebook du mouvement qui a appelé à la première manifestation le 15 mars.

Plusieurs centaines de personnes ont été arrêtées, dont l'écrivain Louaï Hussein qui, dans un communiqué publié sur Internet, a manifesté sa solidarité avec les protestataires.

L'armée encercle actuellement la ville, située à un peu plus de 100 kilomètres de Damas. (Voir la vidéo)


 

Les manifestants doivent faire face à l'un des régimes les plus autoritaires du monde arabe. Le parti Baas gouverne en vertu de l'état d'urgence depuis 1963 et Bachar al-Assad, arrivé au pouvoir en 2000, a largement déçu en poursuivant la politique autoritaire et répressive menée par son père et ses réformes économiques n'ont pas mis à frein au creusement des inégalités dans le pays.

« Une direction dangereuse pour le pouvoir »

Un spécialiste de la région souligne que si le mouvement est effectivement d'ampleur dans le sud de la Syrie, Damas et les grandes villes demeurent assez calmes, à l'exception de quelques manifestations de soutien au régime menées en voiture par la jeunesse dorée de la capitale. Ce calme apparent serait en réalité précaire :

« Il y a trois semaines, personne ne pensait que ça pouvait flamber quelque part en Syrie, mais la très mauvaise réaction du régime rend imprévisible la suite des évènements. Les régimes autoritaires ne savent pas se séparer de leurs mauvaises habitudes. Dans une situation émeutière, faire usage d'une force disproportionnée et avoir des morts, c'est prendre une direction très très dangereuse pour le pouvoir. »

Selon la version officielle du régime syrien, les manifestants seraient en réalité des gangs armés qui sèmeraient la terreur à Daraa. La TAP, l'agence de presse tunisienne, rapporte ainsi que les officiels syriens accusent des « parties étrangères » de propager des photos et des vidéos « mensongères » pour pousser la population à s'insurger contre Bachar al-Assad. (Voir la vidéo)


 

Lien : http://www.20minutes.fr/article/692345/monde-la-libye-direct-raid-coalition-complexe-kadhafi-ajdabiah

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Syrie : les oppositions _ Ligue Arabe
commenter cet article
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 04:31
Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Syrie : les oppositions _ Ligue Arabe
commenter cet article
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 03:45
Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Lybie
commenter cet article

Présentation

  • : thala solidaire.over-blog.com
  •  thala solidaire.over-blog.com
  • : ThalaSolidaire est dédié à la ville de Thala, ville phare de la Révolution tunisienne. Thala est une petite agglomération du centre-ouest de la Tunisie. Elle est connue pour son histoire antique, ses sources, ses carrières de marbre, devenues une sorte de tragédie écologique et économique, sa résistance et sa misère. Thala solidaire a pour objectif de rassembler toutes les voix INDIGNÉES pour donner à cette terre ainsi qu'à toutes autres terres un droit à la vie et à la dignité…
  • Contact

Recherche

Vidéos

Catégories