Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 21:23

Les événements qui touchent actuellement la Libye provoquent un exode massif de personnes à la frontière tunisienne. Neuf volontaires de la Croix-Rouge française et 3 équipiers de réponses aux urgences (ERU) spécialisés dans la logistique, ont été mobilisés dans la région pour soutenir le Croissant-Rouge tunisien

Craignant « une catastrophe humanitaire », le Haut Commissariat aux Réfugiés de l’ONU (conjointement avec l'Organisation internationale pour les migrations), a lancé un « appel urgent » à la communauté internationale pour une évacuation humanitaire de dizaines de milliers de personnes rassemblées au poste frontière de Ras Jedir, entre la Libye et la Tunisie. Depuis le 20 février, entre 70.000 et 75.000 personnes auraient réussi à franchir la frontière, au rythme de 10 000 chaque jour.

réfugiées large 1


De nombreux pays dont la France ont répondu à cet appel d’urgence. Le ministère français des Affaires étrangères a sollicité l’aide de la Croix-Rouge française dans la soirée du 2 mars et dès le 3 au matin, 9 volontaires de l’association sont engagés dans les opérations de rapatriement de quelque 5 000 Egyptiens qui souhaitent regagner leur pays d’origine. Les volontaires prennent en charge ces personnes à l’aéroport de Djerba et les accompagnent sur les vols à destination du Caire. Ils interviennent aux côtés de l’EPRUS (Etablissement Public Réserve Urgence Sanitaire) et du personnel du ministère des Affaires étrangères. Plusieurs rotations aériennes ont lieu chaque jour via des avions affrétés par le gouvernement français. Ces opérations devraient durer plusieurs jours.

Trois équipiers de réponses aux urgences, spécialisés dans la logistique, ont par ailleurs été dépêchés en Tunisie pour appuyer le Croissant-Rouge tunisien qui participe activement à l’accueil et l’assistance des migrants en transit. La Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge coordonne cette assistance.

La Croix-Rouge française a auparavant participé au rapatriement des Français de Libye, fin février.

 

Publié par : http://www.croix-rouge.fr/Actualite/Crise-humanitaire-entre-la-Tunisie-et-la-Libye-1279

 

 

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Lybie
commenter cet article
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 20:23
Par Noureddine Bourougaa (ThalaSolidaire)
J'accuse M. Harper, le premier ministre du Canada, d'être complice des crimes de Belhassen Trabelsi

 (Voir vidéo ci-joint)

canada harper 02-03-2011-copie-1

Cela fait plus d’un mois qu’une partie  du clan Ben Ali vit paisiblement au Canada… Le parrain de la famille Trabelsi, Belhassen a perdu son statut d’immigrant reçu dont l’octroi laisse d’ailleurs songeur. Sur quelle base, en effet,  les services canadiens d’immigration ont traité son dossier ? Et quels sont les motifs qui avaient permis à ces services de considérer l’éligibilité de ce voleur au statut d’immigrant reçu ? Erreur humaine ? Corruption de fonctionnaires ? Privilège accordé à la famille de Ben Ali, le faux combattant du terrorisme ? Expliquez-nous où est-il passé l’État de droit canadien…  

 

Les choses ne s’arrêtent pas là. Car Belhassen a, depuis,  répliqué par une demande de statut de refugié politique, ce qui lui permet de demeurer paisiblement et luxueusement  pour longtemps au Canada avant que cette demande soit traitée… Tout cela se fait bien entendu avec l’argent du peuple tunisien…  

 

Le premier ministre canadien, M. Harper, poursuit son silence étrange en ne faisant rien…  De temps en temps, son ministre des affaires ``étrangères`` réinvente le cercle pervers.  Si ce n’est pas l’obstacle de la séparation des pouvoirs, c’est la faute au gouvernement tunisien qui ne soumet pas clairement une demande officielle de gèle des avoirs de cette famille maudite. Et puis le temps a passé et l’oubli commence à faire son œuvre… Lentement,  la question de Blehassen Trabelsi disparait des médias et on passe à d’autres événements plus excitants… Plus attirants… Le PUBLIC en demande quotidiennement !

 

Tunisie_belhassen.jpg

 

Mais, voilà que survient la Révolution libyenne et que M. Harper retrouve par miracle la langue et l’HONNEUR de chef d’État en annonçant,  sans que personne ne le lui demande, le gèle de tous les avoirs du clan Kadhafi. L’obstacle de la séparation des pouvoirs utilisé dans le cas de Belhassen aussi bien que la demande officielle de la part des autorités du pays d’origine ne font plus poids… Harper décide et il n’a pas besoin de personne pour lui dicter le VERBE… Parmi les voleurs du monde il choisit arbitrairement ceux à protéger et ceux à utiliser politiquement… Mais cela ne l’autorise pas à nous mentir ou à nous cacher des informations  concernant le dossier de Belhassen Trabelsi. Nous voulons savoir les raisons qui conduisent M. Harper à être si indifférent et si évasif  lorsqu’il s’agit du gèle des avoirs du clan Ben Ali qui n’est certainement pas plus propre que le clan Kadhafi.

Nous remercions le Bloc Québécois pour son appui actif du peuple tunisien. Nous souhaitons que le Parti Libéral et le Nouveau Parti Démocratique canadiens prennent également à cœur cette question et nous aident, par leur pression sur le gouvernement Harper,  à récupérer ces avoirs … Enfin, nous demandons à M. Béji Caied Essebsi, le nouveau premier ministre tunisien, de demander fermement  des explications à M. Harper et de ne pas reproduire la même attitude attentiste, voire complice, de M. Ghannouchi et de ses hommes d’ombre…

L’impunité,  messieurs les Premiers Ministres, n’est que la figure double de la dictature… Et notre peuple en a longtemps souffert. 

ThalaSolidaire

 

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Tunisie : Ben Ali _ Clan_ nomenklatura _Complicité
commenter cet article
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 20:11
Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Yémen
commenter cet article
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 19:02

Des milliers d'Irakiens manifestent à nouveau contre leurs dirigeants

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté vendredi en Irak contre le manque de services publics, la corruption, le chômage ou encore l'incompétence de leurs dirigeants, lors de rassemblements toutefois moins massifs que ceux de la semaine précédente.

Irak_manif-04-03-2011.jpg

           Manifestants le 4 mars 2011 à Bagdad - AFP

 

La manifestation la plus importante, qui a rassemblé 2.000 personnes dans le centre de la capitale, s'est terminée dans le calme vers 15H00 (12H00 GMT). Et aucun débordement n'a été signalé lors de la dizaine d'autres rassemblements organisés dans le pays.
Le 25 février (BIEN février), 16 personnes avaient péri en marge de la vingtaine de manifestations qui avaient eu lieu lors la ''Journée de la colère'', la plus violente en un mois de mobilisation populaire.
D'importants dispositifs de sécurité avaient été mis en place vendredi pour cadrer, voire empêcher, les manifestations, les autorités ayant imposé dans plusieurs provinces des restrictions drastiques à la circulation des véhicules.
''Le pétrole pour le peuple, pas pour les voleurs'', scandaient certains manifestants place Tahrir, dans le centre de Bagdad. ''Maliki, menteur'', criaient d'autres. ''Où est passé l'argent du peuple?'', pouvait-on lire sur une pancarte.
''Nous manifestons car nous aimons notre pays et nous voulons qu'il aille mieux'', a déclaré Mohamed Khalil, un jeune médecin. ''Qu'est ce qui va mal en Irak? Tout.''
''Nous nous battons pour une vraie démocratie'', a affirmé Ryad Abdullah, un écrivain de 39 ans. ''Chaque jour, nos libertés sont rognées par les partis religieux.''
''La corruption est aussi un problème crucial. Nous vivons dans un pays riche en pétrole, mais nous n'avons pas d'électricité ni d'eau saine, pas d'infrastructures'', a-t-il dénoncé.
Trois fouilles aux corps étaient prévues avant d'accéder place Tahrir, et des témoins ont affirmé que de nombreux manifestants n'avaient pu atteindre le lieu du rassemblement.
Selon un appel sur Facebook, les manifestations de vendredi se voulaient pour les électeurs l'occasion de dire à leurs dirigeants leur déception, près d'un an jour pour jour après les secondes législatives de l'après-Saddam Hussein.
Des manifestations ont également eu lieu dans plusieurs villes chiites du sud, comme Nassiriya, Najaf, Fao ou Hilla. Un millier de personnes étaient aussi rassemblées dans le centre de Bassora, où la police a utilisé des canons à eau pour disperser la foule.
Un caméraman travaillant pour la chaîne iranienne al-Alam a été blessé à Bassora dans des circonstances qui demeuraient floues, vraisemblablement dans des heurts avec la police, selon un journaliste de l'AFP.
Des interdictions de circuler avaient été décrétées dans l'ensemble des cinq provinces au nord de Bagdad n'appartenant pas à la région autonome du Kurdistan, ce qui a compliqué la tenue de manifestations.
Pour autant, 1.500 personnes ont manifesté à Mossoul, dans la province de Ninive. Mais ailleurs, les forces de sécurité ont le plus souvent contrarié les plans des manifestants, voire interdit les rassemblements. A Samarra, la police a même empêché les fidèles d'assister à la prière du vendredi dans la grande mosquée.

 

Lire la suite ici : http://www.nrco.com/ACTUALITE/Politique/Des-milliers-d-Irakiens-manifestent-a-nouveau-contre-leurs-dirigeants

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Bahreïn _ Qatar
commenter cet article
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 18:37

Selon un témoin de Ras Lanuf (El Jazeera) : la communication entre les membres de la tribu Mgharba, tribu dont les membres se trouvent dans les villes d’Ajdabiyah, de Brega et de Ras Lanuf, a facilité l’isolement des brigades de Kadhafi. Selon le témoin, une partie de ces brigades a fui dans le désert et le drapeau des insurgés serait déjà visible à l’entrée Est de la ville.

Cliquer pour replacer géographiquemt ces villes  : http://www.guardian.co.uk/world/interactive/2011/feb/27/libya-tripoli-unrest-gaddafi-map

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Lybie
commenter cet article
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 18:08

Selon un témoin de Tripoli (El Jaseera) : toutes les mosquées ont été encerclées. La Situation est très tendue. La nuit, la police et les mercenaires ont arrêtés entre 70 et 100 personnes chez-eux, pour décourager toute tentative de rassemblement. Les familles n’ont aucune idée où se trouvent ces disparus.   

 

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Lybie
commenter cet article
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 17:40
Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Tunisie : Kasbah 1 et 2_Manifs_ Initiative-UGTT
commenter cet article
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 17:26

Selon El Jazeera : les brigades et les snipers du régime Kadhafi s’attaquent à des manifestants pacifiques tuant sur la place des Martyrs 8 manifestant et devant l’hôpital de la ville une dizaine. Il semble que les cadavres jonchent encore les rues sans que la population puisse les ramasser par peur des snipers.

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Lybie
commenter cet article
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 17:09
«Mais bon..., si vous décidez de ne voir que les expressions négatives, c'est votre plein droit aussi. Cela ne nous empêchera pas de militer corps et âmes pour stopper l'effacement des marques, traces et empreintes qui racontent la Révolution de notre Peuple».
Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Tunisie : Kasbah 1 et 2_Manifs_ Initiative-UGTT
commenter cet article
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 17:03

Tunis, correspondance - Vendredi 4 mars, dès l'aurore, la place de la Kasbah, à Tunis, s'est activée. Des dizaines de jeunes, la mine défaite et les cheveux ébouriffés, plient les tentes de fortune qu'ils ont installées au cœur de la cité administrative du pays et préparent leur paquetage. La pluie fine qui tombe sur la ville commence à laver les traces de leur sit-in de quatorze jours.

Malgré le manque de sommeil et les conditions rudimentaires dans lesquelles ils ont vécu, tous ont cette petite étincelle de fierté dans le regard. La veille, ils ont célébré une nouvelle victoire. Le président par intérim, Fouad Mebazaa, a exaucé l'une de leurs revendications, en annonçant dans un discours télévisé l'organisation d'élections le 24 juillet pour former un conseil représentatif chargé d'amender la Constitution.

 

LA KASBAH, ACTE II

Ces jeunes de Kasserine, Sidi Bouzid, Gafsa, Bizerte, mais aussi Tunis, ont redonné une place centrale au peuple dans la gestion de la transition depuis ce haut lieu de la révolution tunisienne. Un mois et demi après la chute du régime Ben Ali, l'inertie politique et sociale dans laquelle ils voyaient le pays s'enliser leur a fait craindre qu'on ne leur vole leur révolution. Ils sont revenus, déterminés, pour donner voix à leur exaspération

Ghannouchi dégage" a été leur premier cri de ralliement. Dimanche, ils ont eu gain de cause en obtenant la démission du premier ministre de transition, et avec lui, d'une partie du gouvernement. Ils ont décidé de rester jusqu'à ce que toutes leurs revendications soient entendues. "On veut une assemblée constituante, un régime parlementaire, la fin de l'ancien régime, la démocratie et la dignité", explique Oussama, l'un des coordinateurs du sit-in venu du gouvernorat de Ben Arous.

Des Tunisois de passage s'arrêtent un instant, serrent les mains et félicitent les "jeunes héros". Des groupes se forment ici et là pour entonner les chants de la victoire. Leur chant, "Oummati, oummati" ("Ma nation, ma nation"), célèbre la fierté retrouvée du peuple et retrace l'épopée de la Kasbah II. Avec, en mémoire, les cinq manifestants tombés le précédent week-end sous les balles de la police.

Les jeunes de la Kasbah s'apprêtent à reprendre le chemin du retour, le sentiment du devoir accompli. "On a gagné !", crient des jeunes de Kasserine. "On est vraiment très heureux. C'est la première fois que le gouvernement entend notre voix et annonce qu'il accepte nos demandes", se réjouit Atef, un enseignant de technologie de 27 ans venu de Kasserine. "On accepte ce que le gouvernement a dit, mais s'il ne fait pas ce qu'il a dit, on retournera à la Kasbah inch'allah", prévient-il. Ils ont décidé de donner le bénéfice du doute au nouveau premier ministre, Béji Caïd Essebsi. "On va voir comment il va réagir, sinon on va le dégager", résume lapidaire Hamdi, une jeune de 21 ans originaire de Bizerte.

kasserine-el_kasbah-04-03-2011.jpg

Les jeunes de Kasserine chantent "Oummati, oummati" (Ma nation, ma nation).Hélène Sallon

 

Lire la suite ici : http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2011/03/04/les-jeunes-de-la-kasbah-reprennent-la-revolution-tunisienne-en-main_1488580_3218.html

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Tunisie : Kasbah 1 et 2_Manifs_ Initiative-UGTT
commenter cet article

Présentation

  • : thala solidaire.over-blog.com
  •  thala solidaire.over-blog.com
  • : ThalaSolidaire est dédié à la ville de Thala, ville phare de la Révolution tunisienne. Thala est une petite agglomération du centre-ouest de la Tunisie. Elle est connue pour son histoire antique, ses sources, ses carrières de marbre, devenues une sorte de tragédie écologique et économique, sa résistance et sa misère. Thala solidaire a pour objectif de rassembler toutes les voix INDIGNÉES pour donner à cette terre ainsi qu'à toutes autres terres un droit à la vie et à la dignité…
  • Contact

Recherche

Vidéos

Catégories