Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 01:32
Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Tunisie _ Gouv. Moubazaa - Essebsi
commenter cet article
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 00:54

L'armée égyptienne doit appeler d'ici à une semaine à la tenue d'un référendum avant fin mars sur les amendements constitutionnels proposés par une commission d'experts, a indiqué hier à l'AFP un membre de ce panel. Sobhi Saleh, avocat et ex-député des Frères musulmans, a en outre estimé que les élections législatives pourraient se tenir avant fin mai, si les amendements constitutionnels sont approuvés.

La commission de huit juristes, dont fait partie l'avocat, a rendu samedi les résultats de son travail, proposant notamment que le président de la République ne puisse plus effectuer que deux mandats de quatre ans chacun et que les conditions de candidature à la magistrature suprême soient allégées. Aux termes de la Constitution actuellement suspendue par l'armée, qui contrôle le pays depuis la démission le 11 février sous la pression populaire de Hosni Moubarak, le président peut se présenter indéfiniment et le mandat présidentiel est de six ans.

Toutes les élections devraient en outre faire l'objet d'une supervision judiciaire, l'une des principales revendications des militants prodémocratie.

Par ailleurs, l'agence officielle égyptienne MENA a indiqué, hier, que le chef de la Ligue arabe, Amr Moussa, avait l'intention de se porter candidat à l'élection présidentielle. Cependant, un membre de son secrétariat a démenti cette candidature à Reuters.
Enfin, l'ex-ministre égyptien de l'Intérieur, Habib el-Adli, va être jugé à partir du 5 mars pour blanchiment d'argent, a-t-on appris de source judiciaire. Le procès de Habib el-Adli, arrêté le 17 février tout comme les anciens ministres du Tourisme et de l'Habitat et l'homme d'affaires Ahmad Ezz, se déroulera devant le tribunal pénal du Caire, selon cette source.

 

Lien :http://www.lorientlejour.com/category/Moyen+Orient+et+Monde/article/691359/Un_referendum_sur_la_Constitution_avant_fin_mars.html

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Égypte : Élections _ Constitution
commenter cet article
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 23:30

Un total de 256 personnes ont été tuées et 2.000 blessées à Benghazi, dans l'est de la Libye, au cours de l'insurrection contre le régime du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, selon des médecins de cette ville cités dimanche par le Comité international de la Croix Rouge (CICR).
"Un groupe de médecins de Benghazi, chargés de coordonner les activités sanitaires dans la ville, ont indiqué que 256 personnes avaient été tuées et 2.000 blessées dans l'insurrection", selon un communiqué du CICR.

Une équipe du CICR arrivée samedi soir à Benghazi a indiqué que la situation dans cette ville, la deuxième du pays, contrôlée désormais par l'opposition, était calme, que certains commerces étaient ouverts et qu'il était possible de se procurer de la nourriture.

Lire le reste ici : http://www.lorientlejour.com/category/Derni%C3%A8res+Infos/article/691289/Benghazi%3A_256_morts_et_2_000_blesses,_selon_le_CICR.html

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Lybie
commenter cet article
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 23:24

LE POINT DE LA SITUATION A 21H30.

Le colonel Kadhafi défie les insurgés en affirmant dimanche soir que "tout est calme" en Libye.

Mais la contestation continue à gagner du terrain dans plusieurs villes de l'ouest, notamment Zawiyah et Nalout. A l'est, où les manifestants ont pris le pouvoir, un conseil national indépendant a été créé à Benghazi: il doit représenter "toutes les villes libérées de Libye".

Des milliers d'étrangers continuent de fuir le pays par la route, en bateau ou en avion. FIN DE NOTRE DIRECT.

21H25 - Sommet - Nicolas Sarkozy demande un sommet de l'Union européenne sur la crise libyenne, afin de décider d'une "stratégie commune" en matière d'immigration.

21H20 - Hors du désert - Trois avions militaires britanniques ont à nouveau évacué 150 étrangers bloqués dans des campements du désert libyen, annonce le ministre britannique de la Défense Liam Fox.

20H47 - "Escalade" - Malte, qui a accueilli 8.000 étrangers depuis le début de la crise libyenne, craint une "escalade" de la situation dans les prochains jours, déclare le Premier ministre maltais Lawrence Gonzi.

20H16 - "Sans valeur" - La résolution du Conseil de sécurité de l'ONU imposant des sanctions à l'encontre de Tripoli est "sans valeur", juge Kadhafi.

20H02 - "Petit groupe" - Le colonel Kadhafi assure qu'un "petit groupe" d'opposants au régime est "encerclé". "Nous règlerons cela", ajoute-t-il.

19H50 - Al-Qaida - Kadhafi accuse Al-Qaida d'être à l'origine des "bandes terroristes" qui ont fait des victimes en Libye.

19H44 - Kadhafi surréaliste - LA LIBYE EST "COMPLETEMENT CALME" et il n'y a pas de troubles dans le pays, assure le colonel Kadhafi. Il s'adresse par téléphone à la chaîne de télévision serbe Pink TV.

19H38 - Gel - La Grande-Bretagne annonce le gel des avoirs de Mouammar Kadhafi, "de membres de sa famille et de ceux qui agissent en leur nom ou sous leur direction".

19H19 - Marche sur Tripoli - Les villes de l'Ouest qui se trouvent "aux mains du peuple" depuis plusieurs jours "préparent une marche pour libérer Tripoli", selon ce dignitaire.

19H12 - A l'Ouest - PLUSIEURS VILLES DE L'OUEST DE LA LIBYE SONT DESORMAIS AUX MAINS DES OPPOSANTS. C'est un dignitaire libyen, membre du comité révolutionnaire de Nalout, à 60 km de la frontière tunisienne, qui l'affirme.

19H01 - 256 morts à Benghazi - C'est le bilan des violences dans cette ville de l'est, la deuxième du pays, contrôlée par les insurgés, selon le Comité international de la Croix Rouge (CICR) qui se fonde sur des indications de médecins sur place. 2.000 personnes ont été blessées.

17H20 - "Libérer Tripoli" - "Nous comptons sur l'armée pour libérer Tripoli", explique le porte-parole de l'opposition Abdelhafez Ghoqa. "Le reste de la Libye sera libéré par le peuple libyen", a-t-il dit lors d'une conférence de presse à Benghazi. Ce porte-parole avait auparavant annoncé la création d'un Conseil de transition. "Chaque ville, libérée et non libérée, sera consultée sur sa formation". "Les conseils de chaque ville fonctionnent et il est hors de question de diviser la Libye en nord, sud, ouest ou est, ou sur des bases tribales. Le Conseil est à Benghazi parce que c'est une ville libérée".

16H53 - Aide américaine aux insurgés - La secrétaire d'Etat Hillary Clinton annonce que les Etats-Unis sont "prêts" à fournir "toute forme d'aide" aux opposants à Kadhafi. Les Etats-Unis ont fermé leur ambassade à Tripoli et réclament le départ du numéro un libyen. "Nous devons d'abord voir la fin de son régime et sans davantage de bain de sang", explique-t-elle dans l'avion qui la conduit à Genève. "Nous voulons qu'il parte et qu'il rappelle ses mercenaires".

 

Lire le reste ici : http://www.aufaitmaroc.com/monde/afrique/2011/2/27/en-direct---kadhafi-defie-les-insurges

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Lybie
commenter cet article
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 22:42

Le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi a assuré que son pays était "complètement calme" dimanche, alors qu'un "Conseil national indépendant" a été crée pour représenter les villes contrôlées par les contestataires, dont plusieurs villes de l'ouest.

A Washington, les Etats-Unis se sont déclarés "prêts" à fournir "toute aide" aux opposants.

Dans une déclaration exclusive accordée par téléphone à la chaîne de télévision serbe Pink TV, le colonel Kadhafi, au pouvoir depuis près de 42 ans, a affirmé que "la Libye est complètement calme".

"Des gens ont été tués par des bandes terroristes qui appartiennent sans aucun doute à Al-Qaïda", a-t-il tout juste reconnu au 13e jour d'une révolte sans précédent, précisant qu'un "petit groupe" d'opposants était actuellement "encerclé".

Un peu plus tôt a été annoncée la création d'un "conseil national indépendant", à Benghazi (est), deuxième ville du pays et fief de la contestation, chargé de représenter "toutes les villes libérées de Libye".

 

Lire le reste ici : http://www.maritima.info/afp/2/27-02-22-26-kadhafi-affirme-que-tout-est-calme-les-insurges-s-organisent.html

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Lybie
commenter cet article
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 22:34

Alain Juppé remplace MAM

Aujourd'hui, comme les peuples se prennent d'envies libertaires, le ton doit forcément changer. « Nous ne devons avoir qu'un seul but : accompagner, soutenir ces peuples qui ont décidé d'être libres », a annoncé le président de la République avant de préciser que « les révolutions arabes ouvrent une ère nouvelle dans nos relations avec ces pays ». Accompagner, certes. Soutenir également. Mais encore faut-il que la voix de la France puisse être entendue. Or, depuis le début de cette « affaire tunisienne », la diplomatie française est presque inaudible. 

Exit donc Michèle Alliot-Marie, qui, « bien qu'ayant le sentiment de n'avoir commis aucun manquement » a décidé dimanche de quitter ses fonctions de ministre des Affaires étrangères et européennes. Elle est remplacée par Alain Juppé « ancien Premier ministre, homme d'expérience qui a déjà exercé ces fonctions avec une réussite unanimement reconnue », selon les propres mots de Nicolas Sarkozy.

 

Lire le texte ici : http://www.francesoir.fr/actualite/politique/nicolas-sarkozy-explique-remaniement-du-gouvernement-77083.html

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans OTAN_ ONU _ Gouvernements «occidentaux»_
commenter cet article
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 22:16

Tunisie/Premier ministre: "nomination sans consultation"

TUNIS - La nomination "rapide et sans consultation" au poste de Premier ministre de la transition en Tunisie de Béji Caïd Essebsi, un ancien ministre du président Habib Bourguiba, père de l'indépendance, "a été une surprise", a indiqué dimanche la centrale syndicale tunisienne.

La nomination "rapide et sans consultation a été une surprise", a déclaré à l'AFP le secrétaire général adjoint de l'Union générale des travailleurs tunisiens (UGTT), Ali Ben Romdhane.

 

Lire le reste ici : http://www.romandie.com/ats/news/110227201737.87bjl0wy.asp

 

 

 Tunisie : après sa démission, certains re-découvrent Ghannouchi le sauveur

Quelques minutes après que Mohamed Ghannouchi ait rendu publique sa démission, la foule est descendue jusqu’à chez lui à El Menzah V pour le supplier de revenir sur sa décision.


«Sinon, les Rcdéistes vont revenir en force. Comment allons-nous les empêcher? Comment va être le pays avec ces gens qui sont si impliqués avec l’ancien régime? Mais nous sommes vraiment dans une impasse!» Voilà ce que racontent les gens réunis aujourd’hui en fin d’après-midi à El Menzah V. Ils n’ont pas été très surpris par la démission, mais ils ont cru que le Premier ministre allait tenir encore un peu jusqu’aux prochaines élections.   
«Aujourd’hui, c’est la fuite en avant et c’est très bien fait pour nous. Ça va être la cata. Nous avons laissé faire ces gens indignes et voilà le résultat. Il leur aurait fallu un contre-pouvoir pour les arrêter. Rien que par notre silence, nous les avons aidés à créer le désordre. Au final, nous méritons ce coup fatal! Où va mon pays? Je n’en sais rien!», a dit à Kapitalis l’artiste peintre Asma Mnaouar, écœurée.
Comme Asma, ils étaient plus de huit cent personnes à crier, brandissant des slogans pour que Ghannouchi ne laisse pas tomber en un moment pareil le pays. Ils disent que la Tunisie va être dans la main des tortionnaires de Ben Ali.

 

Nous craignons le retour des rcdéistes
«Bon Dieu, il n’a pas le droit de nous lâcher et de laisser ces vandales occuper la place. Ils vont revenir et pire qu’avant. On les connaît un-à-un et tous impliqués de près ou de loin dans ce qui se passe dans mon pays. Il n’y a qu’eux (Rcdéistes, Ndlr) qui ont les moyens, de l’argent et des armes, pour que la Tunisie bascule dans l’anarchie. Ils la veulent cette anarchie pour que les enquêteurs ne trouvent aucune preuve contre eux. Sinon pourquoi, brûlent-ils les biens publics? C’est monstrueux!», crie Héla l’étudiante, catastrophée.
Sa voisine n’est pas en mieux. Elle est même dans un très sale état. En pleurs, elle s’en veut… à mort. Pourquoi? Sa réponse: «Parce que j’ai été manipulée par un groupe de la fac et j’ai suivi le mouvement. J’ai fait le sit-in à la Kasbah et j’ai crié sur tous les toits pour que Ghannouchi parte. J’ai fait en fait le perroquet. Et c’est maintenant que je réalise que je suis débile. J’ai 23 ans et je n’ai aucune éducation politique. D’ailleurs, comme tous les jeunes de mon âge. Il a suffi qu’un bon parleur lance quelques phrases pour que tout le monde soit séduit. Aujourd’hui, j’ai honte. Je regrette d’avoir participé pour le compte des collabos de Ben Ali et qui ne savent pas c’est quoi la patrie, c’est quoi la liberté».

«Ghannouchi, reviens!»
«Bizarre! Si ces gens ont de l’amour à leur patrie, ils ne mettraient pas le feu à Tunis. Là, les choses s’éclaircissent… Qui a intérêt à semer ces troubles? Il n’y a que ces gens qui ont quelque chose à se reprocher et qui étaient très proches des hommes et des femmes du clan ben Ali», relève Adel.
Adel dit que les hommes de Ben Ali sont tellement mouillés, qu’une fois les enquêtes terminées, ils risquent de se trouver derrière les barreaux. «Au moment qu’il ne fallait pas, ils étaient là pour s’incruster dans la foule et mettre le feu. Ces gens, on les connaît sans foi ni loi. Ils sont capables de tout et le pire n’est pas encore écarté. Finalement, nous méritons ce qui nous arrive. Alors qu’ils étaient en train de tramer des coups bas et de monnayer des jeunes pour saccader, piller et brûler les biens publics et privés, nous étions bien au chaud. Nous n’avons pas levé le petit doigt. Pourtant, ils ne sont que des petits groupes en face de nous. Voilà où nous a menés notre silence !», se mord les doigts un militant, la cinquantaine.
A ses côtés, un jeune brandit une pancarte où il a griffonné: «Le peuple veut que Ghannouchi revienne». Pas loin, une autre pancarte. On lit: «Ghannouchi reviens !»…
Ghannouchi a entendu toutes ces voix qui le hélaient. Il a fini par sortir et les a remerciés. «Il a les yeux cernés, très affecté et s’est adressé à la foule en leur disant que le peuple est plus important que lui. Il a parlé à son peuple pendant cinq petites minutes, puis, il s’est retiré chez lui…»

Syndicat dégage!
Les quelque 1.000 personnes – dont des intellectuels, des universitaires, des médecins et autres de la petite bourgeoisie – n’ont pas abdiqué. Ils font leur sit-in au n° 25 de l’avenue d’Afrique. Entre-temps, il y a une nouvelle qui circule. On parle déjà de l’après-Ghannouchi. Le nom de Béji Caïd Essebsi tourne discrètement…
19 heures trente, la nouvelle n’est plus discrète et c’est le président par intérim qui l’a annoncé à la télé et a promis qu’une feuille de route sera mise très bientôt par son gouvernement de transition. Le discours n’a pris que deux petites minutes.
Une minute après, le syndicat a refusé sous prétexte qu’il n’était pas prévenu. «A quoi joue le syndicat? On ne comprend plus. Ça commence à m’embêter et j’ai des doutes sur leur honnêteté. Franchement, ils sont en train de donner gain de cause aux diables de Ben Ali. Et pas au peuple qui doit reprendre le travail. Après tout, il y aura des élections en juillet prochain. Si on continue, le pays va couler… et nous avec!», crie Imed l’ingénieur.
Asma l’artiste est toujours-là et dans tous ses états. Elle dit que si, cette fois-ci, ça ne marche pas, alors elle préfère que l’armée prenne les choses en mains en attendant les élections».
Quelle tête va sauter prochainement? Asma souhaite celle des syndicalistes de l’Ugtt.

Zohra Abid

Lien : http://kapitalis.com/fokus/62-national/2870-tunisie-apres-sa-demission-certains-re-decouvre-ghannouchi-le-sauveur.html

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Tunisie _ Gouv. Moubazaa - Essebsi
commenter cet article
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 19:29

Les pressions sur le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi se sont encore un peu plus accentuées dimanche 27 février au treizième jour d'une contestation inédite du régime.

Confusion à Tripoli. L'opposition armée contrôle l'est du pays, mais la situation est plus confuse concernant les villes proches ou entourant Tripoli. A Zaouiah, à 60 km à l'ouest de la capitale, les autorités qui organisaient un voyage de presse pour des journalistes "invités" par le régime, ont eu la surprise de voir des milliers de manifestants défiler, en scandant "à bas le régime, nous voulons la liberté". Selon des témoins, les manifestants anti-Kadhafi semblaient contrôler la ville.

De nombreux opposants étaient armés et certains d'entre eux ont tiré en l'air lors de la manifestation. Les services de sécurité n'étaient pas visibles dans la ville où les journalistes ont été emmenés par l'organisme officiel chargé de la presse, à la suite des combats qui s'y étaient déroulés jeudi, faisant plus de 35 morts, selon la Ligue libyenne des droits de l'Homme.

A Tripoli, seuls circulaient les miliciens du colonel Kadhafi, à bord de 4X4. Des postes de contrôle ont été mis en place dans et autour de la capitale, où le pain et l'essence étaient rationnés, selon un habitant joint par téléphone. "Il n'y a pas de tirs. Le moral est bon. Certains jeunes veulent organiser une manifestation (...) mais nous sommes contre, parce que s'il y a d'autres manifestations, Kadhafi continuera de nous tuer", a-t-il assuré.

Dans le quartier d'Al-Tajoura, les opposants étaient invités à crier "Dieu est grand" sur les toits en signe de protestation contre le régime. En revanche, des foules faisaient la queue devant les banques pour retirer les 500 dinars (environ 400 dollars ou 300 euros) promis aux familles par le gouvernement. Cette mesure, annoncée vendredi, a été relayée par SMS dans les quartiers les plus fidèles au régime.

 

 

Lire la suite ici :  http://www.lemonde.fr/afrique/article/2011/02/27/libye-la-pression-s-accentue-sur-kadhafi_1485857_3212.html

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Lybie
commenter cet article
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 18:48

 M. Béji Caïed Essebsi  remplace  M. Mohamed Ghannouchi au poste de premier ministre. M. Béji est un ancien ministre du gouvernement Bourguiba et a été également président du Parlement au début des années 1990.

Voir la biographie de M. Béji : http://fr.wikipedia.org/wiki/B%C3%A9ji_Ca%C3%AFd_Essebsi

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Tunisie _ Gouv. Moubazaa - Essebsi
commenter cet article
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 17:52

Suivez en direct les événments en Lybie : http://english.aljazeera.net/news/africa/2011/02/201122792426740496.html

 

17H20 - "Libérer Tripoli" - "Nous comptons sur l'armée pour libérer Tripoli", explique le porte-parole de l'opposition Abdelhafez Ghoqa. "Le reste de la Libye sera libéré par le peuple libyen", a-t-il dit lors d'une conférence de presse à Benghazi. Ce porte-parole avait auparavant annoncé la création d'un Conseil de transition. "Chaque ville, libérée et non libérée, sera consultée sur sa formation". "Les conseils de chaque ville fonctionnent et il est hors de question de diviser la Libye en nord, sud, ouest ou est, ou sur des bases tribales. Le Conseil est à Benghazi parce que c'est une ville libérée".

16H53 - Aide américaine aux insurgés - La secrétaire d'Etat Hillary Clinton annonce que les Etats-Unis sont "prêts" à fournir "toute forme d'aide" aux opposants à Kadhafi. Les Etats-Unis ont fermé leur ambassade à Tripoli et réclament le départ du numéro un libyen. "Nous devons d'abord voir la fin de son régime et sans davantage de bain de sang", explique-t-elle dans l'avion qui la conduit à Genève. "Nous voulons qu'il parte et qu'il rappelle ses mercenaires".

16H24 - Retour en Ukraine - Galina Kolotnitska, l'infirmière qui accompagnait Kadhafi partout est arrivée à Kiev tôt ce matin à bord d'un avion ramenant des personnes évacuées. Sa fille avait dit hier à un journal que sa mère était choquée par les violences. Des câbles diplomatiques américains révélés par WikiLeaks avaient évoqué l'existence de cette femme, décrite comme "une blonde voluptueuse".

15H56 - DES DIRIGEANTS DE L'OPPOSITION ANNONCENT UN GOUVERNEMENT DE TRANSITION - Ce "Conseil national" de transition représente les villes "libérées" et désormais aux mains de l'insurrection, annonce un porte-parole à Benghazi. Des consultations se poursuivent pour sa composition.

15H00 - "Très modeste" - "Nous n'avons pas d'argent à l'étranger", affirme Seif Al-Islam, un des fils Kadhafi alors que le Conseil de sécurité de l'ONU a décidé un gel des avoirs financiers de la famille. "Nous sommes une famille très modeste et tout le monde sait cela", explique-t-il à la TV américaine ABC. "Le calme règne en Libye, les militaires n'ont attaqué aucun civil", assure aussi Seif Al-Islam. Il rejete toute idée de départ de Kadhafi."Nous vivons ici, nous mourrons ici".

14H40 - Kadhafi triomphe sur YouTube - Un spot musical israélien incorporant des extraits d'un discours enflammé du numéro un libyen, intitulé "Zenga, zenga", a été visionné plus de 400.000 fois. Il mixe des paroles vengeresses du colonel Kadhafi sur un air très rythmé et accompagne l'image du discours du "Guide de la révolution" de deux incrustations d'une danseuse assez dévêtue.

13H55 - "Point de non-retour" - Le départ de Kadhafi est "inévitable", estime le ministre italien des Affaires étrangères Franco Frattini. La situation "a atteint un point de non-retour. Nous n'avions jamais vu une situation où le chef d'un régime donne l'ordre de tuer ses propres soeurs et frères en allant jusqu'à payer des mercenaires".

13H40 - 1.800 évacués à Malte - Un ferry italien est arrivé dans le port de La Valette avec près de 1.800 employés de la compagnie brésilienne Odebrecht (travaillant dans le pétrole et le bâtiment) originaires notamment de pays d'Asie.

13H07 - Colère ailleurs - La contestation se poursuit dans d'autre pays arabes. A Tunis, de nouveaux heurts opposent jeunes et policiers dans le centre-ville, au lendemain d'affrontements ayant fait trois morts. A Oman, deux personnes ont été tuées par la police lors de la dispersion d'une manifestation de chômeurs dans la ville de Sohar.

13H00 - "Où est le gouvernement égyptien?" - C'est la colère à Ras Jedir, poste-frontière à la frontière tuniso-libyenne, où arrive un flux d'Egyptiens. Des centaines de personnes ont dormi dehors sur leurs valises malgré le froid. "Où est le gouvernement égyptien ? Où est l'armée égyptienne ?", crient des réfugiés. "Il pleut, on est assis sous la pluie et rien ne bouge", lance un homme. "Ils nous disent que des bateaux et des avions vont venir, mais on ne sait pas si c'est vrai", raconte un autre réfugié à une équipe de télévision de l'AFP.

"Despote"

12H52 - Manifestation - Des milliers d'habitants de la ville de Zawiyah, près de Tripoli, manifestent contre le régime de Kadhafi lors d'une visite de presse pourtant organisée par les autorités libyennes, rapportent des témoins.

12H41 - Grèce - Quelque 4.600 étrangers, majoritairement Chinois, évacués de Libye sont arrivés en Grèce. Quatre ferries grecs ont accosté au Pirée, près d'Athènes, et deux autres à Héraklion, en Crète. Plus de 12.000 personnes ont été évacuées via la Grèce depuis le début des violences.

12H15 - Immunité levée - Le Royaume-Uni lève l'immunité diplomatique de la famille Kadhafi. "Le pays s'enfonce dans la guerre civile, avec des scènes atroces, où des manifestants sont tués, et un gouvernement qui fait la guerre à son propre peuple, donc bien sûr, il est temps que le Colonel Kadhafi s'en aille", lance le ministre des Affaires étrangères William Hague sur la BBC.

12H05 - Poursuite de l'exode - Un navire militaire italien, le San Giorgio, a débarqué ce matin 258 étrangers, des Italiens et d'autres ressortissants européens, à Catane, en Sicile. "Pour nous, c'est une sorte de miracle que d'être parvenus à rentrer", déclare Francesco Baldassare, un Italien d'une trentaine d'années.

12H01 - "Despote" - Angela Merkel appelle au départ du "despote" libyen. "Il est grand temps qu'il parte", affirme la chancelière allemande dans un communiqué. Mme Merkel et Barack Obama ont convenu samedi soir, lors d'un entretien téléphonique, du fait que "le colonel Kadhafi a perdu toute légitimité" en tant que dirigeant.

11H25 - Un SMS pour 400 euros - "Pendant la nuit, les autorités ont envoyé des SMS aux habitants de Tripoli pour les inviter à aller à la banque et recevoir 500 dinars (environ 406 dollars)", raconte par téléphone un résident de Tripoli. "Ils disent d'apporter un livret de famille". Des files se sont formées devant les banques.

11H05 - Miliciens en 4X4 - A Tripoli, seuls circulent les miliciens de Kadhafi. Des habitants s'aventurent parfois dans les rues pour acheter du pain ou de l'essence, tous deux rationnés. Des chars contrôlent les routes d'accès à la capitale, selon un habitant.

10H57 - PRES DE 100.000 PERSONNES ONT FUI LA LIBYE CETTE SEMAINE, ANNONCE LE HCR - Ce sont en majorité des migrants égyptiens et tunisiens.

10H20 - Prudence européenne - La chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton prévient que la répression aura "des conséquences" pour les dirigeants libyens. Mais elle n'appelle pas clairement au départ de Kadhafi, contrairement aux Etats-Unis ou à la France. Explication de cette prudence: certains des 27 pays de l'UE militent encore pour la retenue, par crainte de répercussions sur les citoyens européens encore présents en Libye ou, dans le cas de l'Italie ou de Malte, d'un afflux de réfugiés d'Afrique.

10H15 - "Crise humanitaire" - Plus de 10.000 personnes, en majorité des Egyptiens, ont fui samedi la Libye vers la Tunisie par le principal point de passage frontalier de Ras Jedir. Le Croissant-Rouge local parle d'une "crise humanitaire" et appelle à l'aide.

EN DIRECT - Au 13e jour d'une révolte sans précédent, le colonel Kadhafi continue de résister à l'insurrection. L'opposition prépare un gouvernement de transition dans l'est de la Libye du pays qu'elle contrôle. A New York, le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté à l'unanimité une série de sanctions sévères -dont un embargo sur les armes et une interdiction de voyager- contre le dirigeant libyen et ses proches.

 

Publié par : http://tempsreel.nouvelobs.com/depeche/top-news/20110227.AFP4188/en-direct-kadhafi-resiste-a-l-insurrection.html

 

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Lybie
commenter cet article

Présentation

  • : thala solidaire.over-blog.com
  •  thala solidaire.over-blog.com
  • : ThalaSolidaire est dédié à la ville de Thala, ville phare de la Révolution tunisienne. Thala est une petite agglomération du centre-ouest de la Tunisie. Elle est connue pour son histoire antique, ses sources, ses carrières de marbre, devenues une sorte de tragédie écologique et économique, sa résistance et sa misère. Thala solidaire a pour objectif de rassembler toutes les voix INDIGNÉES pour donner à cette terre ainsi qu'à toutes autres terres un droit à la vie et à la dignité…
  • Contact

Recherche

Vidéos

Catégories