Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 17:52

Suivez en direct les événments en Lybie : http://english.aljazeera.net/news/africa/2011/02/201122792426740496.html

 

17H20 - "Libérer Tripoli" - "Nous comptons sur l'armée pour libérer Tripoli", explique le porte-parole de l'opposition Abdelhafez Ghoqa. "Le reste de la Libye sera libéré par le peuple libyen", a-t-il dit lors d'une conférence de presse à Benghazi. Ce porte-parole avait auparavant annoncé la création d'un Conseil de transition. "Chaque ville, libérée et non libérée, sera consultée sur sa formation". "Les conseils de chaque ville fonctionnent et il est hors de question de diviser la Libye en nord, sud, ouest ou est, ou sur des bases tribales. Le Conseil est à Benghazi parce que c'est une ville libérée".

16H53 - Aide américaine aux insurgés - La secrétaire d'Etat Hillary Clinton annonce que les Etats-Unis sont "prêts" à fournir "toute forme d'aide" aux opposants à Kadhafi. Les Etats-Unis ont fermé leur ambassade à Tripoli et réclament le départ du numéro un libyen. "Nous devons d'abord voir la fin de son régime et sans davantage de bain de sang", explique-t-elle dans l'avion qui la conduit à Genève. "Nous voulons qu'il parte et qu'il rappelle ses mercenaires".

16H24 - Retour en Ukraine - Galina Kolotnitska, l'infirmière qui accompagnait Kadhafi partout est arrivée à Kiev tôt ce matin à bord d'un avion ramenant des personnes évacuées. Sa fille avait dit hier à un journal que sa mère était choquée par les violences. Des câbles diplomatiques américains révélés par WikiLeaks avaient évoqué l'existence de cette femme, décrite comme "une blonde voluptueuse".

15H56 - DES DIRIGEANTS DE L'OPPOSITION ANNONCENT UN GOUVERNEMENT DE TRANSITION - Ce "Conseil national" de transition représente les villes "libérées" et désormais aux mains de l'insurrection, annonce un porte-parole à Benghazi. Des consultations se poursuivent pour sa composition.

15H00 - "Très modeste" - "Nous n'avons pas d'argent à l'étranger", affirme Seif Al-Islam, un des fils Kadhafi alors que le Conseil de sécurité de l'ONU a décidé un gel des avoirs financiers de la famille. "Nous sommes une famille très modeste et tout le monde sait cela", explique-t-il à la TV américaine ABC. "Le calme règne en Libye, les militaires n'ont attaqué aucun civil", assure aussi Seif Al-Islam. Il rejete toute idée de départ de Kadhafi."Nous vivons ici, nous mourrons ici".

14H40 - Kadhafi triomphe sur YouTube - Un spot musical israélien incorporant des extraits d'un discours enflammé du numéro un libyen, intitulé "Zenga, zenga", a été visionné plus de 400.000 fois. Il mixe des paroles vengeresses du colonel Kadhafi sur un air très rythmé et accompagne l'image du discours du "Guide de la révolution" de deux incrustations d'une danseuse assez dévêtue.

13H55 - "Point de non-retour" - Le départ de Kadhafi est "inévitable", estime le ministre italien des Affaires étrangères Franco Frattini. La situation "a atteint un point de non-retour. Nous n'avions jamais vu une situation où le chef d'un régime donne l'ordre de tuer ses propres soeurs et frères en allant jusqu'à payer des mercenaires".

13H40 - 1.800 évacués à Malte - Un ferry italien est arrivé dans le port de La Valette avec près de 1.800 employés de la compagnie brésilienne Odebrecht (travaillant dans le pétrole et le bâtiment) originaires notamment de pays d'Asie.

13H07 - Colère ailleurs - La contestation se poursuit dans d'autre pays arabes. A Tunis, de nouveaux heurts opposent jeunes et policiers dans le centre-ville, au lendemain d'affrontements ayant fait trois morts. A Oman, deux personnes ont été tuées par la police lors de la dispersion d'une manifestation de chômeurs dans la ville de Sohar.

13H00 - "Où est le gouvernement égyptien?" - C'est la colère à Ras Jedir, poste-frontière à la frontière tuniso-libyenne, où arrive un flux d'Egyptiens. Des centaines de personnes ont dormi dehors sur leurs valises malgré le froid. "Où est le gouvernement égyptien ? Où est l'armée égyptienne ?", crient des réfugiés. "Il pleut, on est assis sous la pluie et rien ne bouge", lance un homme. "Ils nous disent que des bateaux et des avions vont venir, mais on ne sait pas si c'est vrai", raconte un autre réfugié à une équipe de télévision de l'AFP.

"Despote"

12H52 - Manifestation - Des milliers d'habitants de la ville de Zawiyah, près de Tripoli, manifestent contre le régime de Kadhafi lors d'une visite de presse pourtant organisée par les autorités libyennes, rapportent des témoins.

12H41 - Grèce - Quelque 4.600 étrangers, majoritairement Chinois, évacués de Libye sont arrivés en Grèce. Quatre ferries grecs ont accosté au Pirée, près d'Athènes, et deux autres à Héraklion, en Crète. Plus de 12.000 personnes ont été évacuées via la Grèce depuis le début des violences.

12H15 - Immunité levée - Le Royaume-Uni lève l'immunité diplomatique de la famille Kadhafi. "Le pays s'enfonce dans la guerre civile, avec des scènes atroces, où des manifestants sont tués, et un gouvernement qui fait la guerre à son propre peuple, donc bien sûr, il est temps que le Colonel Kadhafi s'en aille", lance le ministre des Affaires étrangères William Hague sur la BBC.

12H05 - Poursuite de l'exode - Un navire militaire italien, le San Giorgio, a débarqué ce matin 258 étrangers, des Italiens et d'autres ressortissants européens, à Catane, en Sicile. "Pour nous, c'est une sorte de miracle que d'être parvenus à rentrer", déclare Francesco Baldassare, un Italien d'une trentaine d'années.

12H01 - "Despote" - Angela Merkel appelle au départ du "despote" libyen. "Il est grand temps qu'il parte", affirme la chancelière allemande dans un communiqué. Mme Merkel et Barack Obama ont convenu samedi soir, lors d'un entretien téléphonique, du fait que "le colonel Kadhafi a perdu toute légitimité" en tant que dirigeant.

11H25 - Un SMS pour 400 euros - "Pendant la nuit, les autorités ont envoyé des SMS aux habitants de Tripoli pour les inviter à aller à la banque et recevoir 500 dinars (environ 406 dollars)", raconte par téléphone un résident de Tripoli. "Ils disent d'apporter un livret de famille". Des files se sont formées devant les banques.

11H05 - Miliciens en 4X4 - A Tripoli, seuls circulent les miliciens de Kadhafi. Des habitants s'aventurent parfois dans les rues pour acheter du pain ou de l'essence, tous deux rationnés. Des chars contrôlent les routes d'accès à la capitale, selon un habitant.

10H57 - PRES DE 100.000 PERSONNES ONT FUI LA LIBYE CETTE SEMAINE, ANNONCE LE HCR - Ce sont en majorité des migrants égyptiens et tunisiens.

10H20 - Prudence européenne - La chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton prévient que la répression aura "des conséquences" pour les dirigeants libyens. Mais elle n'appelle pas clairement au départ de Kadhafi, contrairement aux Etats-Unis ou à la France. Explication de cette prudence: certains des 27 pays de l'UE militent encore pour la retenue, par crainte de répercussions sur les citoyens européens encore présents en Libye ou, dans le cas de l'Italie ou de Malte, d'un afflux de réfugiés d'Afrique.

10H15 - "Crise humanitaire" - Plus de 10.000 personnes, en majorité des Egyptiens, ont fui samedi la Libye vers la Tunisie par le principal point de passage frontalier de Ras Jedir. Le Croissant-Rouge local parle d'une "crise humanitaire" et appelle à l'aide.

EN DIRECT - Au 13e jour d'une révolte sans précédent, le colonel Kadhafi continue de résister à l'insurrection. L'opposition prépare un gouvernement de transition dans l'est de la Libye du pays qu'elle contrôle. A New York, le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté à l'unanimité une série de sanctions sévères -dont un embargo sur les armes et une interdiction de voyager- contre le dirigeant libyen et ses proches.

 

Publié par : http://tempsreel.nouvelobs.com/depeche/top-news/20110227.AFP4188/en-direct-kadhafi-resiste-a-l-insurrection.html

 

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Lybie
commenter cet article
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 16:54

 

Tunisie_Moubazza_27-02-2011.jpg

Étant donné que la présidence de M. Moubazaa ne jouit d’aucune légitimité à part celle d’un Destour qui vient de mourir…

Étant donné que les membres du Gouvernement Ghannouchi ont perdu toute légitimité par leur mépris des demandes incessantes de la population et par la démission de M. Ghannouchi….

Étant donné que le danger, selon M. Ghannouchi, vient du cœur même de l’appareil gouvernemental qui est encore, rappelons-le, RCDiste…

Étant donné que le nouveau gouvernement de transition devrait non seulement préparer les élections, mais également isoler pacifiquement tous les éléments RCDistes qui sont à la base des violences que connait la Tunisie depuis deux mois. [À titre d’exemples, à Kasserine, on vient d’arrêter des RCDistes notoires, comme les Hamzaoui,  qu’on soupçonne d’être derrière les destructions et les pillages des derniers jours].

Pour ces raisons, entre autres, M. Moubazaa doit éviter les mêmes méthodes de nomination que nous avons connues jusqu’ici. Les personnes qui doivent diriger la destinée de la Tunisie dans ces moments difficiles ne doivent avoir aucun lien ni avec les partis politiques en présence, ni avec l’ancien régime, ni avec des puissances extérieures…  Monsieur Moubazaa doit avoir la grande sagesse de bien associer à sa décision la pluralité des vues tunisiennes et particulièrement celle des représentants de la RUE pour nous éviter un autre débâcle...

ThalaSolidaire

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Tunisie
commenter cet article
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 15:56

 

Le Premier ministre tunisien Mohamed Ghannouchi, dont les manifestants réclamaient le départ, a annoncé ce dimanche sa démission au cours d’une conférence de presse à Tunis.

 

« J’ai décidé de démissionner de ma fonction de Premier ministre », a déclaré M. Ghannouchi, qui avait pris les rênes d’un gouvernement de transition après la chute le 14 janvier du président Ben Ali, chassé par la pression de la rue.

 

Cette décision fait suite à une nouvelle vague de manifestation qui avait secoué le pays ces derniers jours. Les manifestants lui reprochant, notamment, d'être trop poche de l'ancien régime et de ne pas assez mettre de réformes en route. De nouvelles violences avaient éclaté, dimanche, dans le centre de Tunis. La veille, des affrontements entre des manifestants et les forces de l'ordre avaient fait trois mort.

Ma démission fournira une « meilleure atmosphère pour la nouvelle ère », a expliqué Mohamed Gannouchi en ajoutant qu'il voulait empêcher que les troubles politiques fassent de nouvelles victimes. Il a ajouté : « Ma démission est au service du pays ». Il a aussi réitéré la promesse du gouvernement de transition de tenir des élections d'ici le 15 juillet.

 

Lire la suite ici : http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Tunisie-le-Premier-ministre-Mohamed-Ghannouchi-annonce-sa-demission_6346-1709090_actu.Htm

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Tunisie : Kasbah 1 et 2_Manifs_ Initiative-UGTT
commenter cet article
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 15:43

Tunisie_Mohamed-Ghannouchi_27-02-2011-copie-1.jpg

 

Mohamd Ghannouchi, chef du gouvernement transitoire, s'apprête à  annoncer sa démission dans les heures qui viennent, apprend-on de sources informées.  Le Premier ministre jette l'éponge après l’appel à son exécution lancé hier soir (samedi), avec une violence choquante,  sur la télévision nationale en direct, sans que cela ne fasse réagir personne, ni la journaliste sur le plateau, ni la direction de la télévision, ni la société civile, ni la justice. Par ailleurs, un reportage diffusé hier dans la soirée par la chaîne Hannibal montre l’un des participants au Sit-in d’al-Kasbah qui appelle "à juger Ghannouchi  par les tribunaux populaires".

Lire la suite ici : http://193.95.75.6/temps-fort/mohamd-ghannouchi-sapprete-a-annoncer-sa-demission/id-menu-325.html

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Tunisie : Kasbah 1 et 2_Manifs_ Initiative-UGTT
commenter cet article
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 15:31
Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Tunisie : Kasbah 1 et 2_Manifs_ Initiative-UGTT
commenter cet article
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 15:28
Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Thala [RÉGIONS] _Kasserine_Gafsa_S. Bouzid_ Silian
commenter cet article
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 15:19
Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Lybie
commenter cet article
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 15:11

tunisie_zaoui_27-2011-copie-1.jpg

La ville de Zaouiyah, à 50 km à l'ouest de Tripoli, est tombée sous le contrôle des manifestants dimanche. Après une nuit de combat contre l'armée et les milices payées par le régime, les contestataires ont hissé leur drapeau sur des bâtiments de la ville.

Zaouiyah, qui abrite une raffinerie de pétrole, est d'une importance stratégique pour le gouvernement de Kadhafi, puisqu'il s'agit de la dernière grande ville avant Tripoli lorsque l'on arrive de la Tunisie.

Depuis plusieurs jours, de violents combats ont eu lieu entre les opposants au régime et les militaires libyens pour le contrôle de la ville. Selon des témoignages, les derniers affrontements pourraient avoir fait une cinquantaine de morts dans la nuit de samedi à dimanche seulement.

« Zaouiyah est libre comme Misrata et Benghazi », a déclaré un résident à une journaliste de l'agence Reuters. « Kadhafi est fou. Ses hommes nous ont tirés dessus avec des lance-roquettes », a-t-il affirmé.

Le colonel Kadhafi ne montre toutefois aucun signe qu'il entend céder le pouvoir, au treizième jour des soulèvements populaires sans précédent qui secouent le pays.

L'étau se resserre autour de la capitale, l'opposition armée contrôlant dorénavant l'est du pays. À Benghazi, deuxième ville de Libye, passée sous la main des opposants au régime cette semaine, l'opposition s'organise et attend la « libération » de Tripoli.

L'ancien ministre de la Justice, Mustafa Abdel Jalil, a annoncé qu'un gouvernement de transition pourrait être mis en place en attendant des élections générales, au moment opportun. Selon lui, un tel gouvernement compterait des personnalités militaires et civiles, et ne siégerait pas plus de trois mois.

Il a ajouté qu'aucune négociation ne serait envisagée avec Mouammar Kadhafi pour lui permettre de quitter le pays, afin qu'il soit jugé en Libye.

Samedi, le conseil de sécurité de l'ONU a adopté à l'unanimité une série de sanctions contre le régime libyen. La résolution impose un embargo sur les armes, une interdiction des voyages et un gel des avoirs du colonel Kadhafi et une quinzaine de ses proches.

La résolution confie également au Tribunal pénal international (TPI) la question des répressions meurtrières commises depuis le début de la crise.

À la Maison-Blanche, le président Obama a appelé le colonel Kadhafi à quitter le pouvoir sans délai, estimant qu'il n'avait plus la légitimité nécessaire pour gouverner son peuple.

Le bilan des violences reste difficile à évaluer. Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a parlé d'un millier de morts.

 

Lire la suite ici : http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2011/02/27/004-zaouiyah-manifestations-libye.shtml

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Lybie
commenter cet article
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 14:52

Observez attentivement les actes de ces casseurs ! La milice du RCD n’est pas morte, elle se porte bien… Et elle se portera bien tant et aussi longtemps que Ghannouchi persiste dans son entêtement...

Cliquer pour voir : http://www.facebook.com/video/video.php?v=1665079539379

 

Ci-dessous l'arrestation d'un casseur RCDiste par les manifestants...

 
Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Tunisie : Kasbah 1 et 2_Manifs_ Initiative-UGTT
commenter cet article
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 05:40

PAR Fawziya MOHAMED

Nous allons donné quelques précisions sur les Membres qui composent la Commission tunisienne sur la Réforme, notamment sur son Président Yadh BEN ACHOUR, sur Slim LAGHMANI, sur Rafaa BEN ACHOUR, HORCHANI, etc...


1-: D’abord, en juillet 1990, Yadh Ben Achour avait été élevé par Ben Ali au grade de Commandeur de l’Ordre de la République, une haute distinction offerte par Ben Ali à Yadh Ben Achour.


2-: Dès l’arrivée de Ben Ali au pouvoir, Yadh Ben Achour avait exercé en 1987-1988 la fonction de Membre au Conseil Economique et Social de Tunisie.


3-: Yadh Ben Achour avait été désigné par Ben Ali comme Membre du Conseil Constitutionnel, fonction qui a été exercée par Yadh Ben Achour pour plus de 4 ans durant les années 1988-1992.

Aujourd’hui, on fait savoir que Yadh Ben Achour était un opposant à Ben Ali du fait que Yadh Ben Achour avait démissionné de sa fonction de Membre du Conseil Constitutionnel en 1992. Toutefois, ceci ne veut rien dire car pourquoi Yadh Ben Achour avait accepté d’exercer cette fonction de Membre du Conseil Constitutionnel durant plus de 4 ans s’il n’était pas réellement partisan de Ben Ali ?!


4-: Yadh Ben Achour avait assuré avec l’approbation de Ben Ali, la fonction de Doyen de la faculté des Sciences Juridiques et Sociales de Tunis durant les années 1993-1999.


5- : Yadh Ben Achour est Membre fondateur de l’Académie internationale de Droit Constitutionnel ( A.I.D.C.) qui a son siège à Tunis. Cette A.I.D.C. regroupe parmi ses membres l’élite intellectuelle de BEN ALI, notamment les professeurs de Droit partisans de Ben Ali comme son frère Rafaa Ben Achour, sa soeur Sana Ben Achour, Slim LAGHMANI, Abdelfattah AMOR, HORCHANI, le feu Jazi DALI, Zouhayer M’Dhaffer, etc… Tous ces professeurs de Droit Public des Universités de Tunis ont participé activement à la révision de la Constitution tunisienne en 2002 pour permettre à Ben Ali de se représenter sans limite de mandat en lui octroyant des immunités de juridiction lui permettant de fuir.


6- : Le frère de Yadh Ben Achour, le nommé Rafaa Ben Achour était déjà nommé par le dictateur BEN ALI comme Secrétaire d’Etat auprès de l’Education Nationale en 2001-2002.


7- : La soeur de Yadh Ben Achour enseigne à l’Université du 7 novembre de Carthage le Droit Public conjointement avec son frère Rafaa Ben Achour. Cette Université du 7 novembre dénommée aujourd’hui Université de Carthage regroupait durant le règne de Ben Ali, l’élite intellectuelle de Ben Ali qui défendait son régime… Même si Sana Ben Achour avait exercé jusqu’à ce jour la fonction de Présidente de l’Association tunisienne des Femmes Démocrates, elle a été néanmoins instrumentalisée par le Régime de Ben Ali conjointement avec Leila Ben Ali qui a exercé aussi la fonction de la Présidente des Femmes du Monde Arabe… Aujourd’hui, Yadh Ben Achour a désigné les Membres de sa Commission mais malheureusement, la majorité de ces Membres qui sont des Professeurs de Droit Public ont été des partisans de Ben Ali comme Slim LAGHMANI, HORCHANI, etc…


8- : Slim LAGHMANI avait même soutenu sa thèse en juin 1990 devant Yadh Ben Achour qui était le Président de son Jury de soutenance…


Récemment, la Commission sur la Réformeavait été élargie d’une manière discrète pour accepter parmi ses Membres Rafaa Ben ACHOUR.  Initialement, le 17 janvier 2011, Rafaa Ben Achour n’était pas désigné pour faire partie des Membres de la Commission sur la Réforme. Mais récemment, le frère Rafaa Ben Achour a rejoint discrètement sans que personne ne le sache car son frère Yadh Ben Achour, le Président de cette Commission, l'avait désigné récemment pour faire partie d’une manière officielle en tant que Membre de cette Commission… Il est à rappeler, que Rafaa Ben ACHOUR avait exercé du temps du dictateur BEN ALI la fonction ministérielle en tant que Secrétaire d’Etat à l’éducation Nationale de 2001 à 2002, période qui coïncidait à l’époque de la révision constitutionnelle tunisienne de 2002. Aujourd’hui Rafaa BEN ACHOUR veut passer pour un révolutionnaire, un opposant au régime de BEN ALI.

 

Franchement, la Commission sur la Réforme devient une affaire de la Famille “les Ben Achours” où deux frères Yadh ben Achour et son frère Rafaa Ben Achour et l’étudiant de Yadh Ben Achour Slim LAGHMANI, le Bénaliste en puissance sont les plus influents pour élaborer la future Constitution tunisienne et le Code électoral et d’autres textes législatifs dans un sens favorable à leurs opinions politiques du règne de BEN ALI.

Il ne faut pas aussi oublier Sana BEN ACHOUR, qui est la soeur de Yadh BEN ACHOUR et Rafaa BEN ACHOUR. Sana Ben ACHOUR ne fait pas partie de la Commission sur la Réforme mais récemment elle a été consultée par la Commission sur la Réforme en tant que Présidente de l’Association des Femmes Tunisiennes Démocrates pour exprimer ses suggestions relatives à l’élaboration de la future constitution tunisienne. Etant consultée, en réalité par son frère Yadh Ben Achour, le Président de la Commission sur la Réforme, elle s’est rendue récemment au Rendez-vous au sein de la Commission sur la Réforme pour exprimer ses opinions à l’égard notamment de l’exigence de la laïcité en Tunisie, son horreur de l'islamisme,désirant qu’elle soit mentionneée dans la Constitution. Lorsqu’elle s’est rendue à la Commission sur la Réforme, Sana BEN ACHOUR a été reçue par ses frères Yadh, et Rfaa ACHOUR ainsi que par son grand collègue Slim LAGHMANI. Il est à rappeler que Yadh Ben Achour, (en retraite aujourd’hui) Rafaa, Sana Achour, Slim Laghmani ont enseigné ensemble en tant que Professeurs de Droit Public à la Faculté des Sciences juridiques et Sociales de Tunis ainsi qu’à l’Université du 7 Novembre de Carthage, qui regroupait les enseignants de Droit considérés comme étant l’élite intellectuelle défendant BEN ALI.

En réalité, il n’y avait pas besoin que Sana Ben Achour puisse exprimer son point de vue à ses frères et ses collègues de travail au sein de la Commission sur la Réforme, puisque Sana BEN ACHOUR s’entretenait chaque jour sur ces questions avec Slim LAGHMANI, ses deux frères Yadh et Rafaa, et ceci depuis une vingtaine d’années du fait qu’ils militaient ensemble pour la même idéologie politique bénaliste du règne de BEN ALI I...Il est certain que dans ces conditions, les deux frères Yadh Ben Achour et Rafaa Ben Achour qui font partie de la Commission sur la Réforme ne vont pas tarder à donner satisfaction à leur soeur Sana BEN ACHOUR , sans aucune hésitation, au sujet de ses demandes afin de les inclure dans la prochaine Constitution tunisienne. Toutefois, il n’en demeure pas moins que son Rendez-vous et son déplacement au sein de la Commission sur la Réforme sont une démarche et une formalité obligatoire pour consigner ses demandes constitutionne lles. Pauvre Peuple Tunisien qui voit son avenir politique dans les mains de la familles des “BEN ACHOUR” et des "BEN LAGHMANI” et leurs consorts, etc…!

ll est à souligner, que : la Commission sur la Réforme avait déjà déterminé le futur régime politique tunisien. En effet, la Commission sur la Réforme avait décidé que le futur régime tunisien serait SEMI-PRESIDENTIEL, rejetant le régime parlementaire et le Régime Présidentiel. Pourquoi, la Commission de Réforme avait décidé à la place du peuple tunisien et ne l'avait pas consulté ?

Normalement, cette question devrait être résolue par un REFERENDUM POPULAIRE TUNISIEN à travers lequel il serait posé au peuple tunisien la question suivante :

                                                                                          1- Voudriez-vous un Régime Parlementaire, ou

                                                                                           2- Un régime Présidentiel, ou

                                                                                           3- Un Régime Semi-Présidentiel ?

De cette manière, le peuple tunisien ne serait privé du choix de son régime politique !...

Il est à rappeler, que la Commission de Réforme a été annoncée le 17 janvier 2011 par le Premier Ministre Mohamed GHANNOUCHI dont la fonction est illégitime car Mohamed GHANNOUCHI a été contesté par le peuple tunisien qui lui demande sans cesse de démissionner. De même, la désignation par Mohamed GHANNOUCHI de Yadh Ben ACHOUR en tant que Président de la Commission de Réforme est illégitime car elle provient d'un Premier Ministre qui est illégitime, d'autant plus que Yadh Ben Achour, son frère Rafaa Ben Achour, Slim LAGHMANI qui a été l'étudiant de Yadh BEN Achour, Horchani,etc... sont des enseignants universitairesde Droit ayant rendu d'importants services au régime du dictateur BEN ALI...Comment ces Membres de Commission sur la Réforme dont les Membres sont d'anciens Bénalistes qui ont retourné leur veste, puissent élaborer une Constitution tunisienne et des textes juridiques sans que le peuple tunisien ne puisse réellement participer pour faire valoir ses revendications issues de la Révolution tunisienne du 14 janvier 2011 ?

Par Fawziya MOHAMED

ThalaSolidaire vous encourage à contribuer  par vos témoignages, vos écrits et vos analyses pour que la vérité ne soit pas séquestrée…

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Contribution des lecteurs_Débats
commenter cet article

Présentation

  • : thala solidaire.over-blog.com
  •  thala solidaire.over-blog.com
  • : ThalaSolidaire est dédié à la ville de Thala, ville phare de la Révolution tunisienne. Thala est une petite agglomération du centre-ouest de la Tunisie. Elle est connue pour son histoire antique, ses sources, ses carrières de marbre, devenues une sorte de tragédie écologique et économique, sa résistance et sa misère. Thala solidaire a pour objectif de rassembler toutes les voix INDIGNÉES pour donner à cette terre ainsi qu'à toutes autres terres un droit à la vie et à la dignité…
  • Contact

Recherche

Vidéos

Catégories