Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 22:05

Des affrontements ont éclaté mardi soir dans la cité Ettadhamoun, à 15 km du centre de Tunis, entre des manifestants et des forces de l’ordre, ont indiqué à l’AFP des habitants. Des groupes de jeunes manifestants ont brûlé un autobus et saccagé des commerces et une banque, en criant « nous n’avons pas peur », a rapporté à l’AFP, un témoin oculaire. Une femme a indiqué en outre que les manifestants à visage découvert ont barré la route qui conduit à Bizerte (nord) à hauteur de la cité populaire. La police a tiré des gaz lacrymogènes et des tirs ont été entendus par cette femme, qui ne pouvait déterminer s’il s’agissait de balles réelles. Ces heurts, qui ont commencé après 18H00 locales et qui se sont poursuivis pendant deux heures, seraient les plus graves dans la banlieue de Tunis, où des manifestations ont été étouffées mardi.

 

lien:http://www2.sudpresse.be/actualite/fil_info/2011-01-11/tunisie-affrontements-dans-une-cite-pres-de-tunis-838747.shtml

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Janvier 2011 (le mois de la révolution)
commenter cet article
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 21:51

Face à des médias muselés, des milliers de jeunes Tunisiens s'expriment sur Internet. Selon Libération, "en interdisant les sites d'information et de partage vidéo", le "régime a bien malgré lui fait migrer les Tunisiens sur Facebook, où près de 2 millions de Tunisiens (sur 11 millions) auraient une page personnelle. Mobilisation aussi sur Twitter avec le mot-clé #Sidi Bouzid. Et parmi les sites de référence, le "blog collectif indépendant  nawaat.org reste largement en pointe", note également Libération.

lien:http://info.france2.fr/monde/reprise-des-violences-dans-le-centre-ouest-66696834.html

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Censure_Journalisme_Éditions_Libertés
commenter cet article
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 21:19

Une manifestation d'artistes venus exprimer leur soutien au mouvement de contestation sociale qui secoue la Tunisie depuis plus de trois semaines a été "réprimée brutalement" aujourd'hui devant le théâtre municipal de Tunis, situé sur l'avenue Habib Bourguiba, principale artère de la capitale, a-t-on appris auprès de plusieurs manifestants.

"Nous étions environ une centaine d'artistes, des hommes et femmes de théâtre, du cinéma, des musiciens, peintres et autres intellectuels qui voulaient protester pacifiquement contre ce qui se passe dans le pays et contre la répression qui a fait une trentaine de morts", a déclaré à l'Associated Press l'homme de théâtre Fadhel Jaïbi.
Selon lui, le rassemblement a été "dispersé violemment par un nombre impressionnant de policiers en civil et en tenue", estimé à plusieurs centaines d'agents.
"On se croirait au Chili ou dans une République bananière", a-t-il déploré.

La comédienne Jalila Baccar a quant à elle dénoncé "la sauvagerie" dont ont fait l'objet plusieurs de ses collègues, notamment Raja Ben Ammar qui, a-t-elle témoigné, "a été insultée, copieusement frappée, traînée par terre et tirée par les cheveux sur plusieurs centaines de mètres". Jointe par téléphone, celle-ci, qui dit souffrir d'un problème cardiaque, a déclaré avoir été frappée à coups de poing et de pied, des coups qui lui ont causé des traumatismes. Des renforts de police anti-émeutes étaient visibles à plusieurs endroits de Tunis, où la circulation des personnes et des véhicules était beaucoup moins dense que d'ordinaire.

lien: http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/01/11/97001-20110111FILWWW00583-tunis-manifestation-d-artistes-reprimee.php

 

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Janvier 2011 (le mois de la révolution)
commenter cet article
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 19:03

Selon deux témoignages par téléphone de la ville de Thala, « le régime de Ben Ali envoie des individus cagoulés parmi les manifestants pacifiques pour brûler et saccager les biens publics. Ces individus se retirent ensuite, protégés par les Tigres noirs (police comparable aux SS d’Hitler). C’est alors que la police entreprend ses tirs à balles réelles sur la population prétextant la légitime défense et la protection des biens publics. C’est le même scénario utilisé dans la ville de Kasserine». Rappelons que le bilan provisoire de cette tuerie atteint déjà plus de cinquante victimes seulement dans les villes de Thala et de Kasserine et seulement en deux nuits. Selon ces deux témoins, la ville de Thala est sous couvre-feu. De nombreuses personnes, notamment les familles des victimes et leurs voisins, refusent de s’y soumettre. Un autre massacre nocturne est à craindre.

Thalasolidaire continue à donner une voix aux sans voix malgré son interdiction par Ben Ali. Jour et nuit, nous travaillons à développer d’autres blog(s) pour échapper à la censure.

Des Tunisiens nous informent que l’autre blog xxxxxx que nous avons publié hier n’est pas encore censuré.

Merci à tous ceux et celles qui nous aident à donner une voix aux sans voix…. L’équipe de thalasolidaire

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Thala [RÉGIONS] _Kasserine_Gafsa_S. Bouzid_ Silian
commenter cet article
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 17:36

C'est l'un des éléments nouveaux et importants de ce début de semaine: la distance prise par une partie de l'armée vis-à-vis du régime. Ce lundi, une petite dizaine de soldats montaient la garde devant le tribunal de Kasserine, autant pour prévenir d'éventuels troubles en son sein que pour protéger les avocats, comme le rapportent plusieurs témoins.

En clair, si les forces de police demeurent fidèles au régime de Ben Ali, une partie de l'armée semble désormais plus distante: dimanche, le général des forces armées terrestres a été limogé ainsi que son état-major, par le président de la République, après que le général eut appelé les forces de l'ordre tunisiennes à ne “pas tirer contre la population”.

De leur côté, les avocats tunisiens, parmi les premiers à se mobiliser et à subir intimidations et enlèvements, travaillent actuellement à réunir un dossier suffisamment solide pour porter plainte devant la Cour pénale internationale, comme l'ont confié à Mediapart trois avocats de Tunis, Kasserine et Sfax.

Pour la première fois également, l'Union générale des travailleurs tunisiens (UGTT), considérée comme acquise au régime, (...) ferait appel à une grève générale sur l'ensemble du pays, une éventualité retenue par la direction du syndicat.

Autre fait inédit, les prises de position dissonantes, dimanche, de deux partis de la coalition gouvernementale. L'Union démocratique unioniste (UDU, opposition légale, huit sièges au Parlement) a ainsi appelé à une action “urgente” du président tunisien Zine El Abidine Ben Ali et exigé l' “arrêt immédiat” de tirs à balles réelles contre les civils. Ce parti (...) demande au président Ben Ali d'intervenir “d'urgence pour assainir le climat, rétablir la confiance et restaurer le calme”, exigeant le jugement de “toute personne ayant ordonné l'usage des armes afin d'éviter au pays le risque d'interventions étrangères dans ses affaires nationales”. (...)

Le mouvement Ettajdid (un siège) s'est, lui, dit “choqué” par une “escalade dangereuse” et a appelé lui aussi le président Ben Ali à des “mesures urgentes pour l'arrêter”.

Deux prises de position très fortes dans le contexte étriqué du cénacle politique tunisien, qui n'autorise guère de contradiction en son sein.

Absence de perspective politique

“Notre gros problème, c'est l'absence de perspective politique”, indique toutefois Nizar Amami, l'un des responsables de la branche des PTT de l'UGTT, joint par Mediapart lundi midi à Tunis. “Aucun parti n'émerge, le parti démocrate progressiste (PDP, opposition légale) est trop faible. L'UGTT vient se substituer à l'opposition pour lancer des mots d'ordre, des actions de solidarité, mais pour le projet... Reste que le régime est vraiment déstabilisé, et que l'on n'a jamais vu ça.”

“Depuis le début, les slogans des manifestants sont dirigés contre Ben Ali et sa famille (en l'occurrence, le clan de sa femme, Leila Trabelsi), dont les gens ne veulent plus. C'est pour ça que la police tue, parce que les dirigeants ont peur.”

Nizar Amami, responsable à l'UGTT.

“Les signaux envoyés par l'armée, dans ce contexte, c'est très important. À nous maintenant de faire notre boulot pour compenser la faiblesse de l'opposition politique” ajoute le syndicaliste.

En l'absence d'un consensus sur un éventuel appel à la grève générale ce lundi soir, la branche PTT de l'UGTT a déjà prévu depuis le milieu de la semaine passée de lancer un appel à cesser le travail le mercredi 12. Les branches de l'enseignement et des médecins devraient suivre à la fin de la semaine.

Pierre Puchot/Mediapart

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Tunisie
commenter cet article
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 16:47

Situation chaotique à Kasserine, plus de 50 morts
(Romandie.com 11/01/2011)


TUNIS - La situation est chaotique à Kasserine, chef-lieu du centre-ouest de la Tunisie, région où des émeutes ont fait plus de 50 tués ces trois derniers jours, a indiqué mardi à l'AFP un responsable syndical.

"C'est le chaos à Kasserine après une nuit de violences, de tirs de snipers, pillages et vols de commerces et de domiciles par des effectifs de police en civil qui se sont ensuite retirés", a indiqué Sadok Mahmoudi, membre de l'union régionale de l'Union générale des travailleurs tunisiens (UGTT, centrale syndicale). Cette version des faits a été corroborée par d'autres témoins interrogés par l'AFP.

"Le nombre de tués a dépassé les cinquante, a-t-il indiqué, citant un bilan recueilli auprès du personnel médical de l'hôpital régional de Kasserine où ont été transportés les corps.

Un fonctionnaire local ayant requis l'anonymat a aussi décrit "une situation de chaos" dans cette ville à 290 km au sud de Tunis, confirmant des tirs de snipers postés sur le toits et des forces de police tirant sur des cortèges funèbres.

Le personnel médical de l'hôpital de Kasserine a débrayé durant une heure pour protester contre le nombre élevé de victimes et la gravité des blessures, a ajouté ce fonctionnaire, décrivant des "cadavres éventrés, à la cervelle éclatée".

Un homme de 75 ans et son épouse ont été tués dans le quartier Ezzouhour alors qu'ils allaient enterrer leur enfant mardi, selon ce témoignage.

(©AFP / 11 janvier 2011 12h58)

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Thala [RÉGIONS] _Kasserine_Gafsa_S. Bouzid_ Silian
commenter cet article
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 07:42
Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Vidéos
commenter cet article
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 07:03
Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Thala [RÉGIONS] _Kasserine_Gafsa_S. Bouzid_ Silian
commenter cet article
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 05:09

in-tifada-tunie.jpg

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Thala [RÉGIONS] _Kasserine_Gafsa_S. Bouzid_ Silian
commenter cet article
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 03:12

Le blog Thalasolidaire restera ouvert et continuera à vous donner des informations continuellement, malgré le fait que notre blog soit censuré en Tunisie.

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Censure_Journalisme_Éditions_Libertés
commenter cet article

Présentation

  • : thala solidaire.over-blog.com
  •  thala solidaire.over-blog.com
  • : ThalaSolidaire est dédié à la ville de Thala, ville phare de la Révolution tunisienne. Thala est une petite agglomération du centre-ouest de la Tunisie. Elle est connue pour son histoire antique, ses sources, ses carrières de marbre, devenues une sorte de tragédie écologique et économique, sa résistance et sa misère. Thala solidaire a pour objectif de rassembler toutes les voix INDIGNÉES pour donner à cette terre ainsi qu'à toutes autres terres un droit à la vie et à la dignité…
  • Contact

Recherche

Vidéos

Catégories