Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 02:44

Intentions de vote : 1,3 million pour Ennahdha et 1 million pour Nidaa Tounes

 

L'année 2013 est une année électorale par excellence. A fin octobre 2012, quand l’agence Sigma Conseil a posé aux Tunisiens la question "Si les élections législatives ont lieu aujourd'hui, pour quel parti voteriez-vous ?", on estime à près de 1,3 million d'intentions de vote pour Ennahdha, soit 36,1% des voix exprimées et on estime à un peu plus d'un million de votants potentiel pour Nidaa Tounes, représentant 29,1% des personnes ayant exprimé un choix. 
Les autres partis sont loin derrière en termes d'intentions de vote avec dans l'ordre : le CPR (12,4% grâce à « l'aura » de M. Marzouki notamment chez une partie de l'électorat), suivi du Front populaire (avec 5,3% des intentions de vote, en nette hausse par rapport à la vague comparable de septembre 2012). Vient ensuite Ettakatol avec 4,1% en baisse, Al Aridha avec 3,4% en hausse, Al Joumhouri 2,2% en hausse, Ettahrir 2,1% en baisse, Al Moubadara 1,3% en baisse, Al Wafa 1,1%, stable et 0,6% pour Al Massar, stable. 

On assiste de fait à une bipolarisation de la vie politique en Tunisie avec deux pôles principaux qui peuvent rallier d'autres formations politiques afin de prétendre le jour J à disposer d'une majorité de gouvernement. 
L'électorat d'Ennahdha n'étant pas inscrit dans une logique bilancielle, mais plutôt attaché à des valeurs et une approche identitaires, ne s'avère pas suffisamment sensible aux échecs relatifs du rendement du gouvernement pour améliorer le quotidien des Tunisiens. 
L’électorat Nidaa Tounes est motivé par la crainte d'un changement du mode de vie actuel des Tunisiens, considéré comme étant un acquis pour la société tunisienne avec une phobie des signes "rétrogrades" et d'insécurité perçue ça-et-là. Le parti Nidaa Tounes a siphonné l’électorat libéral, national et des partis socio-démocrates.

C'est ce qui ressort du dernier sondage SIGMA datant du mois d'octobre 2012 sur les intentions de vote auprès d'un échantillon de 1 800 tunisiens résidant en Tunisie en âge d'aller voter, sélectionnés selon la méthode d'échantillonnage stratifié et par grappes. Les individus sont sélectionnés selon le gouvernement (24) et le milieu (2 : rural ou urbain), obtenant ainsi 46 strates (Tunis et Monastir étant totalement communalisés). 
Des blocs d'une moyenne de 800 habitants sur tout le territoire sont constitués, pour par la suite en tirer aléatoirement et d'une façon ordonnée (selon la taille des strates) des grappes (zones de numérotation) où 10 ménages seront sélectionnés aléatoirement. De ces ménages et à l'aide de la table de Kish, un membre est tiré au hasard afin d’être interrogé en face à face tout en respectant la répartition 50-50 entre hommes et femmes. http://www.businessnews

 

______________________________________________

Slahedine Jourchi:'L'abstention lors des prochaines élections jouera en faveur d' Ennahdha"

 

 

________________________________________________________________________________________________

Une partie à deux, Ennahdha-Nidaa Tounes

La bipolarisation (Ennahdha, Nidaa Tounes) dont on parle depuis plusieurs semaines et qui semble s’installer sérieusement, en dépit des rejets et des protestations des acteurs politiques. Certains acteurs vont même jusqu’à appeler « à barrer la route à la bipolarisation dans l’intérêt de la Nation » (MDS), d’autres se mobilisent avec un slogan de type « non à la bipolarisation politique ».

Pour d’autres, la bipolarisation rampante de la scène politique est un fait, « nous nous retrouvons à scruter les résultats non des plus importants protagonistes mais des seconds couteaux comme on dit. Ainsi et selon qu’on accepte le sondage de Sigma ou celui de 3CEtudes on n’a pas la même coalition au pouvoir ».

Le dernier sondage politique de Sigma confirme cette bipolarisation, avec pour Ennahdha 36,1% d’intentions de vote et une forte progression de Nidaa Tounes qui atteint 29,1% et 12,4% pour le CPR. http://directinfo


________________________________________________________________

 

Vers une alliance des forces libérales et de gauche pour contrer Ennahdha

 

 

Tunisie. Vers une alliance des forces libérales et de gauche pour contrer Ennahdha La Voie démocratique (Al Massar), le Parti républicain (Al Jomhouri) et Nida Tounes tentent de se rapprocher du Front populaire pour constituer ensemble un Front électoral.

C'est ce qu'a affirmé aujourd'hui, sur ShemsFM, Samir Ettaïeb, porte-parole d'Al Massar. Selon lui, un comité a été constitué pour négocier avec le Front populaire, regroupant des partis de gauche et nationalistes arabes, pour rejoindre l'alliance Al Massar- Al-Jomhouri et Nida Tounes.
 

«Aujourd'hui, le choix est crucial et il n'y a que deux projets et non trois», a-t-il précisé.

Ce que M. Ettaïeb ne dit pas mais qui se lit entre les lignes, c'est que ce front est la seule alternative pour les forces modernistes, libérales et de gauche, pour battre le parti islamiste Ennahdha lors des prochaines élections. http://www.kapitalis

 

Partager cet article

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Tunisie_ Élections _ Résultats_ l'ISIE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : thala solidaire.over-blog.com
  •  thala solidaire.over-blog.com
  • : ThalaSolidaire est dédié à la ville de Thala, ville phare de la Révolution tunisienne. Thala est une petite agglomération du centre-ouest de la Tunisie. Elle est connue pour son histoire antique, ses sources, ses carrières de marbre, devenues une sorte de tragédie écologique et économique, sa résistance et sa misère. Thala solidaire a pour objectif de rassembler toutes les voix INDIGNÉES pour donner à cette terre ainsi qu'à toutes autres terres un droit à la vie et à la dignité…
  • Contact

Recherche

Vidéos

Catégories