Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 06:43

Olfa Riahi frappée d'une interdiction de quitter le territoire tunisien

 


 

 La blogueuse tunisienne Olfa Riahi qui avait accusé le ministre des affaires étrangères Rafik Abdessalem de  se livrer à des parties fines à l'hôtel Sheraton Tunis au frais de l'Etat, est interdite de quitter le territoire. L'interdiction a été lancée par  le juge d’instruction du 12ème Bureau au Tribunal de première instance de Tunis, sur la base d'une plainte pour diffamation déposée par Rafik Abdessalem .

Le Ministre des Affaires Étrangères Tunisien qui est aussi le gendre du patron du parti islamiste d'Ennahdha dit avoir diligenté aussi ses avocats londoniens pour d'éventuelles poursuites contre des médias européens ayant colporté de fausses informations le mettant en cause . Rafik Abdessalem dit vouloir invoquer la présomption d'innocence comme ligne de défense. 

Pour Olfa Riahi, ce qu'on appelle désormais l'affaire du Sheratongate tourne au vinaigre. Olfa est accusée de diffuser de fausses informations, de se baser sur des documents obtenus illégalement et de ne pas disposer de preuves matérielles suffisantes pour fonder ses accusations .

Vendredi la blogueuse tunisienne a été confrontée à l'un des avocats de Rafik Abdessalem. En pleurs, elle implorais la dame soupçonnée de coucheries avec le ministre de divulguer sa relation au grand public. En l'absence de preuves valables, la blogueuse jouait sa dernière carte en vue de pencher la balance en sa faveur.

Voici en arabe le détail des accusations dont elle fait l'objet: 

*نشر النميمة

*الإساءة إلى الغير عبر الشبكة العمومية للاتصلات

*إذاعة مضامين مكاتيب هي لغيرها دون ترخيص لصاحبها الأصلي

*نسبة أمور غير حقيقية لموظف دون الإدلاء بما يفيد ذلك

*إحالة معطيات شخصية بغاية الإضرار بالمعني بالأمر

*تحقيق فائدة أو منفعة لنفسها أو لغيرها ونشر أخبار زائفة من شأنها تعكير صفو النظام العام

 blogs.mediapart.fr


_______________________________________________________________________________________

 Ettakattol soutient Olfa Riahi dans son combat

 

http://www.tunisienumerique.com/wp-content/uploads/olfa8.jpg

Le porte-parole du parti Ettakatol Mohamed Bennour considère que l’interdiction de voyager à l’encontre de la blogueuse Olfa Riahi constitue une atteinte à la liberté d’expression et contraire aux droits de l’Homme.

Il a appelé toutes les composantes de la société civile à se mobiliser pour annuler cette décision.

Beau geste de la part d’Ettakattol, qui contraste avec le mutisme du CpR, dont, pourtant, la bloggeuse déclare être très proche.

 L’histoire n’est, finalement, qu’un éternel recommencement, après ce qui s’est passé avec Ayoub Massoudi qui semble avoir été « lâché » par son parti !  tunisienumerique

________________________________________________________________________________________

 Les guignols quittent Nesma

 

 

اة "نسمة" ستفتقد من هنا فصاعدا إلى واحد من برامجها المفاتيح و هو برنامج "القلابس"

خبر نشره "اسكندر خليل"، صاحب و باعث فكرة "القلابس"، " على صفحته الرسمية على الشبكة الإجتماعية "الفيسبوك"

اسكندر خليل التونسي الأصل و القاطن بباريس الفرنسية وضح في نص انسحابه معية فكرته من نسمة، أنه يحترم نبيل قروي و قناة نسمة و أنه حر و لا يستطيع أن يكون غير ذلك

مؤكدا أن وجود القلابس في الإعلام هو أحد المؤشرات القوية لدى الغرب لتحديد وجود الديمقراطية من عدمه و لعله أحد أهم أشكال حرية التعبير دون منازع و التي ظهرت في شكلها السياسي بعد الثورة في تونس


_______________________________________________

Par Skander Abiir Khelîl 

 « C’est la fin d’une aventure exaltante avec NesmaTV.

Par égard à Nesma TV et à Nabil Karoui, j’annonce publiquement mon retrait de cette chaine de télévision dans le même esprit avec lequel j’ai voulu la rejoindre il y a quelque temps, c’est-à-dire discrètement, sans sarcasme et sans amertume. Je laisse tout tomber et je me retire parce que je suis incapable de me standardiser selon les nouvelles normes de la liberté d’expression, encore moins de me laisser entrainer dans les méandres des règlements de comptes occultes. Pour moi, la liberté est bien plus précieuse que l’argent ou la gloire chimérique.

 
Je remercie Nesma d’avoir adopté le concept des guignols et j’exprime toute ma gratitude a tous ceux qui ont rendu ce projet réalisable : les partenaires comme les auteurs, les techniciens et les artistes. Je ne les citerai pas tous pour ne pas en oublier un.
Dans le monde occidental, l’existence des guignols dans l’univers médiatique est l’un des plus importants indices indiquant la santé démocratique d’un pays et son degré de liberté. L’essence des guignols, ce n’est pas seulement pour faire rire. Pour cela, il y a les humoristes et les clowns. Les guignols, c’est surtout un usage et un apprentissage de la liberté, une désacralisation du politique, de l’idéologique et du religieux. C’est l’art de tourner en dérision les politiciens qui prennent leurs peuples pour des cons.

 
C’est en cela que le retour des guignols en Tunisie, après l’échec que j’ai essuyé sous la dictature, a été considéré par l’opinion publique tunisienne et par les observateurs étrangers comme le début d’une ère nouvelle, l’ère de la liberté d’expression et de la démocratie. Je m’aperçois bien malheureusement que pour certains, la liberté d’expression a des limites. Aussi, je préfère m’éclipser que de m’incliner devant les nouvelles idoles. 

 
La page est donc tournée. Reste le respect que je dois à l’ami Nabil Karoui et à tous ceux qui ont collaboré de près ou de loin à cette belle aventure. Et bien plus important encore que tout cela, le respect de soi-même. » http://mayfootekchay

_____________________________________________________________

Nessma TV poursuit sa décente aux enferts

 

 

http://news.tunistribune.com/sites/default/files/styles/large/public/field/image/guignols.jpg

Nous venons d’apprendre que le père des guignols du Maghreb (EL KALABES), le franco-tunisien,Skander Khélil, a décidé de se retirer des « Guignols de l'info » de Canal +, version maghrébine, diffusée sur la chaîne Nessma TV. Nous savions déjà que rien ne va plus entre la direction de la chaîne et le producteur tunisien qui vit en France. Les téléspectateurs tunisiens ont d’ailleurs remarqué, depuis un mois, que les guignols n’étaient plus aussi « épicés » qu’auparavant, ce qui les a conduits à les zapper pour suivre plutôt les guignols de la chaîne concurrente Ettounsiya TV, de Sami Fehri.

L’entrepreneur Franco-tunisien, l’a annoncé tard dans la nuit sur sa page Facebook : « J’annonce publiquement mon retrait de chaîne de télévision dans le même esprit avec lequel j’ai voulu la rejoindre il y a quelque temps, c’est-à-dire discrètement, sans sarcasme et sans amertume. Je laisse tout tomber et je me retire parce que je suis incapable de me standardiser selon les nouvelles normes de la liberté d’expression, encore moins de me laisser entrainer dans les méandres des règlements de comptes occultes. Pour moi, la liberté est bien plus précieuse que l’argent ou la gloire chimérique

« Dans le monde occidental, l’existence des guignols dans l’univers médiatique est l’un des plus importants indices indiquant la santé démocratique d’un pays et son degré de liberté. L’essence des guignols, ce n’est pas seulement pour faire rire. Pour cela, il y a les humoristes et les clowns. Les guignols, c’est surtout un usage et un apprentissage de la liberté, une désacralisation du politique, de l’idéologique et du religieux. C’est l’art de tourner en dérision les politiciens…»

LA FIN D’UNE AVENTURE AVEC NESSMA TV

C’est la deuxième défection après la démission du présentateur Elyès Gharbi la semaine dernière. A ce rythme, il ne restera pas grand monde des vedettes des émissions phares qui ont fait la célébrité et le succès de cette chaîne de télévision.  Que s’est-il donc passé pour que Nessma TV opère un tel revirement au prix de sa crédibilité et de son audience ?

Des pressions politiques du gouvernement islamiste ou un excès de zèle de Nabil Karoui pour obtenir des faveurs comme au temps de Ben Ali ? Nous le saurons dans les prochains jours, si les principaux protagonistes de cette affaire se décident à faire des révélations. C’est-à-dire M.Nabil Karoui et M. Skander Khélil.

Rappelons que le premier avait déjà subi des pressions et même des menaces lorsqu’il a décidé de diffuser le film Persépolis, ce qui lui a d’ailleurs attiré la sympathie de plusieurs capitales européennes et le soutien de plusieurs ONG ; et que le second a été le précurseur des Guignols dans le monde arabe, avec une expérience qui n’a pas duré longtemps en Tunisie sous le régime de Ben Ali. http://news.tunistribune.com/?q=node/113

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Censure_Journalisme_Éditions_Libertés
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : thala solidaire.over-blog.com
  •  thala solidaire.over-blog.com
  • : ThalaSolidaire est dédié à la ville de Thala, ville phare de la Révolution tunisienne. Thala est une petite agglomération du centre-ouest de la Tunisie. Elle est connue pour son histoire antique, ses sources, ses carrières de marbre, devenues une sorte de tragédie écologique et économique, sa résistance et sa misère. Thala solidaire a pour objectif de rassembler toutes les voix INDIGNÉES pour donner à cette terre ainsi qu'à toutes autres terres un droit à la vie et à la dignité…
  • Contact

Recherche

Vidéos

Catégories