Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 06:10

Les affrontements entre jeunes manifestants et forces de l'ordre ont repris vendredi en Algérie, notamment à Alger et Oran, et se sont étendus dans l'est du pays et en Kabylie, malgré les appels au calme des autorités et de plusieurs imams.

 

Un Conseil interministériel est par ailleurs prévu samedi pour examiner les moyens de juguler la flambée des prix des produits de base, à l'origine depuis une semaine des émeutes dans le pays, avec notamment de violentes manifestations jeudi.

 

A Alger vendredi après-midi dans le quartier populaire de Belouizdad (Belcourt), des groupes de jeunes ont affronté avec des pierres et des bouteilles en verre des policiers déployés en masse et lourdement armés, selon des correspondants de l'AFP.

 

Les policiers se sont opposés aux manifestants en faisant usage de canons à eau et de gaz lacrymogènes.

 

A Annaba, épargnée jusqu'à présent par la contestation qui a touché une dizaine de départements, de violents incidents ont éclaté après la grande prière du vendredi dans le quartier populaire dit "gazomètre", selon un correspondant de l'AFP.

 

Les incidents ont commencé vers 15H00 (14H00 GMT) quand des centaines de jeunes se sont mis à lancer une pluie de pierres contre des policiers déployés depuis la veille, notamment autour des bureaux de la wilaya (département).

 

Les échauffourées se sont ensuite étendues à la cité voisine des Lauriers-Roses avant que les manifestants ne coupent avec des barricades la principale artère menant vers le Centre hospitalier universitaire de la ville, selon la même source.

 

En fin de journée, les manifestants ont saccagé les sièges de la direction de l'hydraulique et d'un institut de la formation professionnelle avant de dérober leurs équipements, a précisé un correspondant de l'AFP.

A 230 km plus à l'est, des affrontements ont aussi éclaté à Tebessa, ville toute proche (50 km) de la Tunisie, elle-même déchirée par des tensions sociales très vives depuis trois semaines.

 

Des manifestants ont attaqué une maison de jeunes du centre-ville où ils ont dérobé du matériel informatique et ont pu échapper à la police, tandis que les incidents s'étendaient à d'autres quartiers.

A Oran, la grande métropole de l'ouest algérien, où plusieurs édifices publics avaient été saccagés mercredi soir, les échauffourées ont repris vendredi après-midi dans le quartier périphérique du Petit-Lac.

 

Des dizaines de jeunes ont attaqué avec des pierres des policiers qui ont riposté avec des grenades lacrymogènes, selon un correspondant de l'AFP.

A Tizi Ouzou, principale ville de Kabylie (est d'Alger), de violents heurts ont opposé des jeunes du quartier des Genêts et des policiers qui ont fait usage de grenades lacrymogènes, selon des habitants.

 

Les manifestants ont également coupé plusieurs rues de la ville avec des barricades.A Béjaïa (250 km à l'est d'Alger), les émeutes, qui avaient secoué jeudi la localité d'Akbou, où les manifestants avaient attaqué un tribunal, ont gagné les villes voisines de Tazmalt et Sidi Aïch, selon des résidents.

Depuis plus d'une semaine, de petits groupes de jeunes dénoncent un peu partout dans le pays ce qu'ils appellent leur "mal-vivre", que ce soit faute d'emploi -plus de 20% des jeunes sont chômeurs- ou faute de logements.

 

Les autorités sont par ailleurs sorties de leur silence vendredi : le ministre algérien de la Jeunesse et des Sports Hachemi Djiar a appelé les jeunes manifestants à "dialoguer de façon pacifique".

La violence "n'a jamais donné des résultats, ni en Algérie ni ailleurs, et cela nos jeunes le savent", a dit M. Djiar lors d'une visite à Constantine (430 km à l'est d'Alger).

Il a appelé la jeunesse tournée vers la violence à "réfléchir et à voir tout ce qui a été réalisé en Algérie en un laps de temps quand même record" et à "dialoguer de façon pacifique et civilisée".

 

Lors de la grande prière hebdomadaire, les imams d'Algérie ont appelé au calme."La sérénité et le calme sont de grandes grâces d'Allah.Il faut les préserver", a lancé un prédicateur dans un sermon retransmis en direct par la radio nationale.

 

Le ministre du Commerce Mustapha Benbada a annoncé une réunion interministérielle pour samedi afin de tenter de juguler les hausses de prix.

 

lien:http://www.africa1.com/spip.php?page=backend

Partager cet article

Repost 0
Published by thalasolidaire.over-blog.com - dans Maroc
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : thala solidaire.over-blog.com
  •  thala solidaire.over-blog.com
  • : ThalaSolidaire est dédié à la ville de Thala, ville phare de la Révolution tunisienne. Thala est une petite agglomération du centre-ouest de la Tunisie. Elle est connue pour son histoire antique, ses sources, ses carrières de marbre, devenues une sorte de tragédie écologique et économique, sa résistance et sa misère. Thala solidaire a pour objectif de rassembler toutes les voix INDIGNÉES pour donner à cette terre ainsi qu'à toutes autres terres un droit à la vie et à la dignité…
  • Contact

Recherche

Vidéos

Catégories