Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 02:00

 


 

________________________

 

Un islamiste radical tué lors d'affrontements avec la police

 

 

Un militant islamiste radical a été tué et deux agents des forces de l'ordre blessés mardi soir lors d'affrontements déclenchés par une attaque contre deux postes de la garde nationale tunisienne dans la banlieue de Tunis, a indiqué à l'AFP le ministère de l'Intérieur.

Après l'attaque des deux postes, l'intervention des forces de l'ordre a entraîné la mort d'un assaillant touché par une balle, a indiqué le porte-parole du ministère, Khaled Tarrouche.

Selon cette source, après l'annonce de l'arrestation d'un salafiste soupçonné d'avoir blessé le chef de la brigade de sécurité publique de la Manouba, Wissem Ben Slimane, samedi, un nombre important de personnes de tendance religieuse radicale ont attaqué dans la soirée deux postes de cette banlieue de Tunis.

Ils ont attaqué le poste de la garde nationale de Douar Hicher et de Khalid ibn Walid à la Manouba. Pour ce second poste, ils ont attaqué les agents avec des outils tranchants, des sabres. Deux ont des blessures assez importantes, l'un à la tête l'autre à la main, a dit M. Tarrouche.

Le porte-parole du ministère a indiqué que des renforts importants des forces de l'ordre ont été déployés dans ce quartier de la banlieue ouest de Tunis et qu'un face à face tendu se poursuivait vers 21H30 GMT.

Il y a des tensions, mais les forces de sécurité sont déterminées à faire appliquer la loi et on a tous les moyens pour le faire, a-t-il déclaré.

Wissem Ben Slimane, 35 ans, a expliqué dimanche avoir été attaqué durant le week-end par un assaillant, un salafiste présumé, armé d'un hachoir, qui l'a blessé à la tête.

L'agression a eu lieu lorsque des agents de la garde nationale --l'équivalent de la gendarmerie-- se sont interposés lors d'une bagarre entre des revendeurs clandestins d'alcool et un groupe de salafistes, dans un quartier populaire de la Manouba.

Le gouvernement tunisien, dominé par les islamistes d'Ennahda, sont accusés par l'opposition de faire preuve de laxisme face aux salafistes djihadistes, une branche rigoriste de l'islam sunnite.

Après l'attaque de l'ambassade américaine le 14 septembre par des militants de ces groupuscules (quatre morts parmi les assaillants), les autorités ont assuré être déterminées à lutter contre les militants violents de cette mouvance. romandie

 

 

__________________________________________________________

La police tue un salafiste


police-masqueLes postes de la garde nationale de Douar Hicher et de la Cité Khaled Ibn Al Walid, à La Manouba, ont été attaqués par des groupes salafistes, dans la soirée du mardi 30 octobre, juste après l’annonce de la capture du suspect soupçonné d’avoir agressé le commandant Wissem Ben Slimane. C’est ce qu’annonce un communiqué du ministère de l’Intérieur.

 

La même source affirme que des salafistes qui ont attaqué les deux postes étaient armés d’épées, et ont blessé un garde national à la tête et un autre à la main. Les deux agents ont été transportés à l’hôpital des forces de l'ordre à La Marsa. Le communiqué précise que l’un des salafistes a été tué par balle.

 

Il s’agit donc d’un nouvel épisode meurtrier visant des Tunisiens. Le deuxième qui aura visé explicitement les salafistes, après les événements violents de l’ambassade américaine. Les autorités tunisiennes seront ainsi passées du laxisme, tolérant la propagande d’une idéologie importée et notoirement violente, et même quelques passages à l’acte, pour en arriver ensuite à la réprimer dans le sang, dans l’incompréhension. Et voici ceux que d’aucuns appelaient leurs fils, sont désormais exposés aux tirs à balles réelles. En arriver à de telles extrémités ne fait que souligner la dérive de la Tunisie d’après la Révolution. mag14

 

_____________________________________________________________________

Un islamiste radical tué dans des affrontements avec la police

Un militant islamiste radical a été tué et deux agents des forces de l'ordre blessés mardi soir en banlieue de Tunis, lors des plus graves affrontements de ce type en Tunisie depuis l'attaque le 14 septembre dernier de l'ambassade des Etats-Unis.

 

Un  islamiste radical a été tué et deux agents des forces de l'ordre blessés mardi soir en banlieue de Tunis, lors des plus graves affrontements de ce type en Tunisie depuis l'attaque le 14 septembre dernier de l'ambassade des Etats-Unis.
Le militant a été tué lors d'une riposte des forces de sécurité à la suite d'une attaque dans la soirée contre deux postes de la garde nationale tunisienne dans la banlieue de Tunis de la Manouba, a indiqué à l'AFP le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Khaled Tarrouche. 

 

"L'intervention des forces de l'ordre a entraîné la  d'un assaillant touché par une balle", a indiqué le porte-parole, sans identifier la victime.
 

Selon cette source, après l'annonce de l'arrestation d'un salafiste soupçonné d'avoir blessé le chef de la brigade de sécurité publique de la Manouba, Wissem Ben Slimane, samedi, un "nombre important de personnes de tendance religieuse radicale" ont attaqué dans la soirée deux postes de cette banlieue de Tunis.

"Ils ont attaqué le poste de la garde nationale de Douar Hicher et de Khalid ibn Walid à la Manouba. Pour ce second poste, ils ont attaqué les agents avec des outils tranchants, des sabres. Deux ont des blessures assez importantes, l'un à la  l'autre à la main", a indiqué M. Tarrouche.
 

Tensions
 

"Selon le porte-parole du ministère,des "renforts importants" de forces de l'ordre ont été déployés dans ce quartier de la banlieue ouest de Tunis où la situation restait tendue dans la soirée.
 

"Il y a des tensions, mais les forces de sécurité sont déterminées à faire appliquer la loi et on a tous les moyens pour le faire", a-t-il déclaré, alors que l'état d'urgence est en vigueur en Tunisie depuis la révolution de janvier 2011 qui a renversé le président Zine El Abidine Ben Ali.
 

Wissem Ben Slimane, 35 ans, a expliqué dimanche avoir été attaqué durant le week-end par un assaillant, un salafiste présumé, armé d'un hachoir, qui l'a blessé à la tête. Le "suspect principal" a été arrêté mardi, selon M. Tarrouche.
 

L'agression a eu lieu lorsque des agents de la garde nationale --l'équivalent de la gendarmerie-- se sont interposés lors d'une bagarre entre des revendeurs clandestins d'alcool et un groupe de salafistes dans le quartier populaire de Douar Hicher alors que la Tunisie célébrait l'Aid el Kebir.
 

Des syndicats des forces de l'ordre ont dénoncé à cette occasion les agressions dont les policiers sont les victimes. Ils ont appelé à une manifestation jeudi devant le ministère de l'Intérieur.
 

Le gouvernement tunisien, dominé par les islamistes d'Ennahda, sont accusés par l'opposition de faire preuve de laxisme face aux salafistes djihadistes, une branche rigoriste de l'islam sunnite responsable de nombreux coups d'éclats, certains sanglants, depuis la révolution de 2011.
 

Après l'attaque de l'ambassade américaine le 14 septembre par des militants de ces groupuscules (quatre morts parmi les assaillants), les autorités ont assuré être déterminées à lutter contre les militants violents de cette mouvance.
Une centaine de salafistes suspectés d'avoir participé à cette attaque en représailles à un film islamophobe diffusé sur internet ont été arrêtés depuis, mais leur chef présumé, Abou Iyadh, est, lui, en fuite.
 

La Tunisie peine à se stabiliser depuis la révolution. Des manifestations motivées politiquement, religieusement ou par des revendications économiques dégénèrent régulièrement en violences.
 

Ainsi le 18 octobre, un responsable du parti d'opposition Nidaa Tounès à Tataouine (sud) est mort en marge d'affrontements entre ses partisans et des manifestants proches des islamistes au pouvoir. leparisien

 

___________________________

 

Partager cet article

Repost 0
Published by thala solidaire.over-blog.com - dans Religion _ L'Islam politique _ Salafistes_ Chokri
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : thala solidaire.over-blog.com
  •  thala solidaire.over-blog.com
  • : ThalaSolidaire est dédié à la ville de Thala, ville phare de la Révolution tunisienne. Thala est une petite agglomération du centre-ouest de la Tunisie. Elle est connue pour son histoire antique, ses sources, ses carrières de marbre, devenues une sorte de tragédie écologique et économique, sa résistance et sa misère. Thala solidaire a pour objectif de rassembler toutes les voix INDIGNÉES pour donner à cette terre ainsi qu'à toutes autres terres un droit à la vie et à la dignité…
  • Contact

Recherche

Vidéos

Catégories